m

Documents  Guerre du Rif | enregistrements trouvés : 18

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 246 - 2007
Cote : 966 DEA

Dernière consultation le 23/03/2020
https://journals.openedition.org/rha/2393

Etats-Unis ; Protectorat du Maroc ; Guerre du Rif ; Lapeyre, Pol

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00333

"Un petit paysan des montagnes asturiennes, après son service militaire au Maroc pendant la guerre du Rif, est
contraint de descendre dans la vallée pour travailler dans un grand complexe sidérurgique. Les conditions de travail Le transforment en révolutionnaire. Il participe à l'insurrection ouvrière de 1934 et pendant la Guerre civile, il forme un des premiers bataillons des milices républicaines des Asturies. En 1937, les choses tournent mal et il fait évacuer sa famille en Catalogne via Bordeaux. En février 1939, la fin de la guerre civile, par un froid glacial, La famille traverse les Pyrénées et entame une vie de réfugiée en France.
La famille connaît une vie difficile : la mère fait des ménages et les garçons travaillent dans des fermes. Quelques années plus tard, après qu'il eut fait des études par correspondance, l'aîné des garçons part en Afrique et vit des aventures de chasse, d'exploration, et amorce une réflexion sur la colonisation.
osé Maria Fernandez est né à Noreha, province des Asturies. J A l'âge de douze ans, à la fin de la guerre civile, il émigre en France, devient berger, fait des études par correspondance et obtient un diplôme d'ingénieur des années plus tard. En 1949 il part travailler en Guinée où il trouve Les grands espaces qui l'ont toujours fait rêver. Commence alors une vie d'aventures, de chasse, d'exploration et amorce une réflexion sur la colonisation." (4ème couv.)
"Un petit paysan des montagnes asturiennes, après son service militaire au Maroc pendant la guerre du Rif, est
contraint de descendre dans la vallée pour travailler dans un grand complexe sidérurgique. Les conditions de travail Le transforment en révolutionnaire. Il participe à l'insurrection ouvrière de 1934 et pendant la Guerre civile, il forme un des premiers bataillons des milices républicaines des Asturies. En 1937, les choses tournent mal ...

Roman historique ; Guerre du Rif ; Espagnols

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 FMG

"La Première Guerre mondiale entraîne la redistribution des forces, notamment au sein des Empires coloniaux. Par leur participation à ce sanglant conflit, les soldats issus des colonies et des territoires outre-mer, notamment ceux de l'armée d'Afrique, prennent conscience du rôle tenu et des avantages que leur sacrifice peut désormais apporter dans leur quête d'appartenance à la nation française — acquise aux notions de fraternité et de solidarité des peuples.
Cependant, exsangue et secouée par la crise mondiale de 1930, la vieille Europe se raccroche encore à cette idée de grandeur coloniale, comme en atteste en Algérie l'exposition du centenaire et à Paris l'exposition de 1931 qui marque à la fois l'apothéose de la plus grande France et la montée en puissance des nationalismes.
Cette guerre européenne bat aussi en brèche, notamment au Maghreb, l'idée des bienfaits de la civilisation occidentale provoquant une irrémédiable fracture. Les nombreux musulmans réquisitionnés pour remplacer la main-d'œuvre en France métropolitaine envoyée au front découvrent, d'une part un accueil et une attention bien éloignés de ce qui leur était habituellement réservé en Algérie, au Maroc ou en Tunisie et d'autre part de tous nouveaux modes et droits de revendications. Les sacrifices consentis par les communautés françaises d'Afrique du Nord renforcent quant à eux leur sentiment d'appartenance à la mère-patrie et leur perception d'une nouvelle ère plus prospère et plus positive.
Ce colloque a tenté de pointer, ou d'identifier un certain nombre de causes lointaines de la guerre d'Algérie et de faire ressortir au travers de nombreuses similitudes une actualité que les contemporains ne pouvaient pas forcément percevoir. Les deux protectorats du Maroc et de Tunisie ne sont pas épargnés par les tensions et les actions de pacification, qui provoquent des prises de position tant localement que dans les partis politiques en métropole.
Les interventions à ce colloque suivent le fil conducteur de l'action large de l'Armée d'Afrique, une étude initiée dès 2012, et qui pose patiemment les jalons vers le paroxysme de la période 1954-1962." (4ème couv.)
"La Première Guerre mondiale entraîne la redistribution des forces, notamment au sein des Empires coloniaux. Par leur participation à ce sanglant conflit, les soldats issus des colonies et des territoires outre-mer, notamment ceux de l'armée d'Afrique, prennent conscience du rôle tenu et des avantages que leur sacrifice peut désormais apporter dans leur quête d'appartenance à la nation française — acquise aux notions de fraternité et de ...

Guerre d'Algérie ; Institut Pasteur ; Armée d'Afrique ; Guerre du Rif ; Nationalisme ; Lyautey Hubert, Maréchal

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 357 GAR

"Ce passionnant ouvrage constitue la suite mais côté français, de celui intitulé : HISTOIRE DE LA LÉGION ÉTRANGÈRE ESPAGNOLE - La Bandera.
Franco-espagnol et ancien légionnaire au 3è Tercio, François GARIJO est donc particulièrement bien placé pour retracer l'histoire de cette guerre si peu connue en France que fut la conquête du Maroc dont l'Histoire retiendra surtout la période représentée par la guerre du Rif.
Le maréchal Lyautey, le lieutenant Spahis de Bournazel, le capitaine Laffitte, le commandant de La Rocque, le général Pétain, les généraux espagnols Millan Astray et Francisco Franco... mais également Abd el Krim, le Kaiser Guillaume II, etc. en sont les principaux acteurs sans naturellement oublier bien d'autres connus et inconnus...
Partant de documents d'époque, essentiellement français et espagnols, cet ouvrage retrace la genèse de ce conflit qui ensanglanta le Maroc durant plusieurs décennies et dont l'Histoire retiendra surtout la Guerre du Rif à laquelle le futur maréchal Philippe Pétain mettra un terme tant par la capture du chef berbère mythique Abd el Krim, par la coopération avec la Légion Etrangère espagnole que par une écrasante supériorité d'armement, localement importé par mer et par air.
C'est ainsi qu'en 1934, près de 600 000 hommes du continent viendront à bout de la révolte des Rifains, largement soutenue par l'Allemagne. Dans cette gigantesque aventure, les Légionnaires et les Spahis y prendront une importante part, laquelle valait bien un livre qui, à travers un récit sous forme de journal de marche des unités, plonge directement dans le vécu quotidien mais également dans les dessous de la politiques des gouvernements français, allemands, anglais et espagnols, dessous qui seront à plusieurs reprises déterminant quant à l'orientation des événements..."
"Ce passionnant ouvrage constitue la suite mais côté français, de celui intitulé : HISTOIRE DE LA LÉGION ÉTRANGÈRE ESPAGNOLE - La Bandera.
Franco-espagnol et ancien légionnaire au 3è Tercio, François GARIJO est donc particulièrement bien placé pour retracer l'histoire de cette guerre si peu connue en France que fut la conquête du Maroc dont l'Histoire retiendra surtout la période représentée par la guerre du Rif.
Le maréchal Lyautey, le ...

Légion étrangère ; Spahis ; Maroc ; Conquête ; 1871-1939 ; Guerre du Rif ; 1921-1926

... Lire [+]

Z