m

Documents  Tillion, Germaine | enregistrements trouvés : 16

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 323 PLA

http://www.persee.fr/doc/rgest_0035-3213_1969_num_9_3_2039_t1_0401_0000_4

Décolonisation ; Guerre d'Algérie ; Etude sociologique ; Migration ; Tillion, Germaine

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 57 - mai 2015
Cote : 920 LAZ-b

Tillion, Germaine ; Condition de la femme ; Biographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : CAS - 324 MAN

Collecte de témoignages fait dans le cadre du CDHA par l'historien Jean Monneret dans les années 1990

Radio ; Témoignage ; Tillion, Germaine

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 304 TIL

"Une quarantaine d'années avant la naissance de la République algérienne, l'auteur, jeune ethnologue enthousiaste, débarque à Alger, nantie d'une solide archéo-culture française. Tout d'abord, non sans humour, elle déchiffre ce double pays et le petit monde des fonctionnaires coloniaux, et ensuite, pendant plusieurs semaines, elle partage la rude vie d'une " population-ancêtre ", ancêtre de tous les Algériens et de beaucoup de Français...
Les ancêtres se révéleront bavards, malins et amicaux; ils savent aussi de belles histoires qui mènent loin... En cette entrée d'un troisième millénaire intimidant, cela vaut la peine de lire ce qu'ils ont fait et raconté."
"Une quarantaine d'années avant la naissance de la République algérienne, l'auteur, jeune ethnologue enthousiaste, débarque à Alger, nantie d'une solide archéo-culture française. Tout d'abord, non sans humour, elle déchiffre ce double pays et le petit monde des fonctionnaires coloniaux, et ensuite, pendant plusieurs semaines, elle partage la rude vie d'une " population-ancêtre ", ancêtre de tous les Algériens et de beaucoup de Français...
Les ...

Ethnographie ; Récits personnels ; Tillion, Germaine

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 TIL

"Dans ces pages, publiées en partie pendant la guerre d'Algérie par les Éditions de Minuit, l'auteur analyse les problèmes d'un grand pays rural que sa démographie oblige à devenir citadin.
Quarante-cinq ans plus tard, la population algérienne a triplé comme prévu... Ont triplé avec elle les problèmes impérieux qu'il lui faut résoudre pour survivre, mais tandis que le pétrole y enrichissait les riches, le Code de la famille y achevait la ruine des pauvres.
Maintenant que le troisième millénaire est là avec ses mégapoles, il pose à toute l'Afrique des problèmes qui concernent l'humanité dans son ensemble : ils ne seront résolus que par une qualification individuelle de tous les humains des deux sexes.
Germaine Tillion, directeur d'études honoraire à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales. 1934-1940: quatre missions scientifiques de l'International African Institute, puis du Centre National de la Recherche Scientifique qui vient d'être créé, lui permettront de partager la vie pendant des années des plus pauvres populations d'Algérie.
Juin 1940: retour en France, où elle prend immédiatement contact avec d'autres Français que révolte la capitulation : ainsi naîtra le réseau Musée de l'Homme, opérationnel dès le mois d'août. Les quatre organisateurs sont arrêtés : Boris Vildé en mars 1941 (fusillé); les colonels Hauet et Dutheil de la Rochère en juillet 1941 (morts en déportation); Germaine Tillion en août 1942 avec cinq " motifs " de condamnation à mort (déportée à Ravensbrück, avec le manuscrit de ses deux thèses qui ont disparu. Sa mère, déportée quatre mois plus tard, sera assassinée le 2 mars 1945)...
Après la Libération, elle a déjà commencé à enquêter sur les crimes de guerre nazis et en 1951, elle fait partie du jury international d'anciens déportés européens qui, à Bruxelles, alerte l'opinion sur les camps soviétiques (initiative due à David Rousset).
En 1954, elle lutte en Algérie contre la misère, la torture, le terrorisme, les condamnations à mort, la poursuite de la guerre...
En 1959, membre du cabinet du ministre de l'Éducation nationale André Boulloche (ancien déporté), elle obtient du garde des Sceaux Edmond Michelet (également ancien déporté) que l'enseignement dans les prisons soit désormais du ressort de l'Instruction publique : dès lors on peut entrer illettré en prison et en sortir avec un diplôme." (4ème de couverture)
"Dans ces pages, publiées en partie pendant la guerre d'Algérie par les Éditions de Minuit, l'auteur analyse les problèmes d'un grand pays rural que sa démographie oblige à devenir citadin.
Quarante-cinq ans plus tard, la population algérienne a triplé comme prévu... Ont triplé avec elle les problèmes impérieux qu'il lui faut résoudre pour survivre, mais tandis que le pétrole y enrichissait les riches, le Code de la famille y achevait la ruine ...

Guerre d'Algérie ; Economie ; Démographie ; Soustelle, Jacques ; Tillion, Germaine

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 965.5 TIL

"Ethnologue, Germaine Tillion a accompli avant la guerre cinq missions scientifiques dans l'Aurès, soit plus de quatre années de séjour complet entre 1934 et 1940. Elle s'est établie de nouveau dans la même région de décembre 1954 à mars 1955.
C'est sur la demande de ses camarades de l'Association nationale des Déportés et Internés de la Résistance et pour leur revue " Voix et Visages ", qu'elle a commencé cette étude, qui est aussi un témoignage. L'extraordinaire intérêt suscité aussitôt par ses articles l'a incitée à accepter une publication en librairie qui vient à son heure.
S'adressant à des Françaises patriotes et éprises de justice, Germaine Tillion leur pose la question : dans la situation inextricable où nous avons contribué à les mettre, avons-nous le droit de nous désolidariser des Algériens ?"
"Ethnologue, Germaine Tillion a accompli avant la guerre cinq missions scientifiques dans l'Aurès, soit plus de quatre années de séjour complet entre 1934 et 1940. Elle s'est établie de nouveau dans la même région de décembre 1954 à mars 1955.
C'est sur la demande de ses camarades de l'Association nationale des Déportés et Internés de la Résistance et pour leur revue " Voix et Visages ", qu'elle a commencé cette étude, qui est aussi un ...

Situation sociale ; Population indigène ; Ethnologie ; Européen ; Guerre d'Algérie ; Tillion, Germaine

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845 TIL

"Geneviève de Gaulle-Anthonioz, qui a connu Germaine Tillion à Ravensbrück, termine sa présentation de La Traversée du mal par ces mots :
" Voici donc près de soixante ans que tu nous apprends à regarder, à écouter, à essayer de comprendre... Toujours avec bienveillance, souvent avec compassion. Tes camarades ont croisé dans ton escalier tes amis berbères, des officiers de parachutistes et des combattants algériens du FLN, le général de Gaulle a été attentif à ce que tu lui communiquais.
Quelle chance extraordinaire d'avoir "traversé le mal" à tes côtés, puisqu'en te voyant nous pouvions croire au bien, puisque nous pouvions encore espérer "" (4ème de couverture),
"Geneviève de Gaulle-Anthonioz, qui a connu Germaine Tillion à Ravensbrück, termine sa présentation de La Traversée du mal par ces mots :
" Voici donc près de soixante ans que tu nous apprends à regarder, à écouter, à essayer de comprendre... Toujours avec bienveillance, souvent avec compassion. Tes camarades ont croisé dans ton escalier tes amis berbères, des officiers de parachutistes et des combattants algériens du FLN, le général de Gaulle a ...

Guerre d'Algérie ; Récits personnels ; Nazisme ; Seconde Guerre mondiale 1939-1945 ; Tillion, Germaine

... Lire [+]

0
Z