m

Documents  Lledo, Jean-Pierre | enregistrements trouvés : 8

O
     

-A +A

P Q

UV

Jean-Pierre Lledo est né en 1947 à Tlemcen. Algérien depuis le 6e siècle avant l'ère commune, par ses ancêtres maternels juifs, et depuis 1848, par les paternels catalans.
Suite aux menaces ...


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : VID - 845.1 LLE

"Du dimanche 24 au vendredi 29 avril 2005, 108 kébiriens sont retournés dans leur ville quittée il y a 43 an. Mers El Kébir se trouve à quelques km d'Oran. Les images qui vont suivre ne sont pas un film, mais juste des séquences choisies sur 5 heures de rushs, dans des conditions non professionnelles.. Elles ne sont destinées qu'à une diffusion très limitée, notre caméra unique ne pouvait suivre les 108 kébiriens. Désole pour celles et ceux que ne figureront pas.
Merci à tous les habitants de Mers El Kébir qui ont ont autorisé à filmer." (Introduction au film).
"Du dimanche 24 au vendredi 29 avril 2005, 108 kébiriens sont retournés dans leur ville quittée il y a 43 an. Mers El Kébir se trouve à quelques km d'Oran. Les images qui vont suivre ne sont pas un film, mais juste des séquences choisies sur 5 heures de rushs, dans des conditions non professionnelles.. Elles ne sont destinées qu'à une diffusion très limitée, notre caméra unique ne pouvait suivre les 108 kébiriens. Désole pour celles et ceux que ...

Documentaire ; Témoignage ; Mers El-Kébir ; Relations Algériens - Pieds-Noirs ; Récits de retour ; Association amicale des français originaires de l’Afrique du Nord

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : VID - 845 LLE

"8 mai 1945 : de nouvelles histoires à ne pas dire…

Dans Algérie, histoires à ne pas dire, pour la première fois au cinéma, des Algériens musulmans racontaient les massacres qu’ils ont commis à l’encontre de civils européens pendant la guerre d’Algérie (1954-1962).

Le livre-DVD Grand-Père a tué deux "colons" révèle de nouvelles "histoires à ne pas dire" qui se situent pendant l’insurrection manquée du 8 mai 1945 dans la région de Chevreul (Béni-Aziz). Ahmed Zir, le protagoniste de ces séquences, part à la recherche de l’histoire de son grand-père : celui-ci a-t-il vraiment tué deux colons avant d’être exécuté à son tour par l’armée française ?

Plusieurs témoins musulmans évoquent avec gêne le sort déshonorant que les insurgés réservaient à leurs victimes européennes dans ce véritable Djihad. Un chef local avoue aussi avoir été sauvé in extremis de l’exécution par son employeur pied-noir, lors d’une action de riposte de l’armée française.

En faisant voler en éclats l’histoire officielle algérienne de mai 1945, ce livre-DVD est un hommage à toutes les victimes innocentes – celles de l’insurrection musulmane, tout comme celles de la répression par l’armée française.


Dans ce livre, vous trouverez :

- un DVD de Jean-Pierre Lledo (58 minutes) ;

- le scénario complet du DVD avec 50 photos ;

- plusieurs documents, analyses et commentaires sur l'insurrection du 8 mai 1945 à Chevreul (Béni-Aziz) et à Sétif de Jean-Pierre Lledo, Roger Vétillard et Maurice Villard ;

- des extraits de Mon testament de Ferhat Abbas concernant l'insurrection de mai 1945 ;

- une analyse de Wolf Albes du film Hors-la-loi de Rachid Bouchareb (50 pages)"
"8 mai 1945 : de nouvelles histoires à ne pas dire…

Dans Algérie, histoires à ne pas dire, pour la première fois au cinéma, des Algériens musulmans racontaient les massacres qu’ils ont commis à l’encontre de civils européens pendant la guerre d’Algérie (1954-1962).

Le livre-DVD Grand-Père a tué deux "colons" révèle de nouvelles "histoires à ne pas dire" qui se situent pendant l’insurrection manquée du 8 mai 1945 dans la région de Chevreul ...

Témoignage ; 1945 - (évènements de Sétif et de Guelma) ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : VID - 965.5 LLE

"43 ans après l'exode massif des juifs et des pieds-noirs, consécutif à l'avènement de l'indépendance de l'Algérie en 1962, que reste-t-il de cette cohabitation dans la mémoire des Algériens d'origine berbéro-arabo-musulmane ? Des personnages en quête d'une vérité sur leur propre vie, reviennent sur leur enfance durant les années de guerre qui furent aussi les dernières décennies de la colonisation française. En retournant vers leurs origines, d'est en ouest, de Skikda à Oran, du début à la fin de la guerre d'indépendance, ils reconstituent un portrait inédit de l'Absent. Méfiance, peur et malheur, les relations intercommunautaires n'ont-elles pas été aussi attraction, respect, reconnaissance et souvenirs heureux ? Malgré les discriminations et les dégâts du colonialisme, un nouveau corps fait d'emprunts mutuels n'avait-il pas commencé à se constituer, à l'insu même de ses différentes composantes ?
La douleur fantôme de l'amputation, chez ceux qui étaient partis comme chez ceux qui étaient restés, n'en révélait-elle pas la réalité ?

Une Algérie multiethnique, libre et fraternelle n'était-elle pas possible ?

Entre haines et fraternités, avec nos personnages, nous refaisons le cheminement universel de la tragédie, lorsqu'aux protagonistes, le dénouement semble s'imposer."
"43 ans après l'exode massif des juifs et des pieds-noirs, consécutif à l'avènement de l'indépendance de l'Algérie en 1962, que reste-t-il de cette cohabitation dans la mémoire des Algériens d'origine berbéro-arabo-musulmane ? Des personnages en quête d'une vérité sur leur propre vie, reviennent sur leur enfance durant les années de guerre qui furent aussi les dernières décennies de la colonisation française. En retournant vers leurs ori...

Exode ; Mémoire ; Relations Algériens - Pieds-Noirs ; Juifs d'Algérie ; Guerre d'Algérie ; Communauté

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : VID - 845 LLE

"Du printemps 1998 au printemps 1999, le cinéaste en exil est invité, un peu partout en France, à venir parler de ses films et de son pays. De ville en ville, de vraies rencontres vont se faire autour du même besoin d'échanger sur des questions délicates se rapportant à l'histoire franco-algérienne de ces 50 dernières années. Un ex-para pied-noir, une fille de harki, un journaliste blessé au cours d'une tentative d'assassinat, les tantes juives du cinéaste..., chaque personnage témoin d'une blessure, est un fantôme opérant dans le travail de deuil, mais aussi pièce du puzzle d'une Algérie "imaginaire" dont il faut recoller les fragments éclatés, à partir de quoi peut s'élaborer une nouvelle identité..."
"Du printemps 1998 au printemps 1999, le cinéaste en exil est invité, un peu partout en France, à venir parler de ses films et de son pays. De ville en ville, de vraies rencontres vont se faire autour du même besoin d'échanger sur des questions délicates se rapportant à l'histoire franco-algérienne de ces 50 dernières années. Un ex-para pied-noir, une fille de harki, un journaliste blessé au cours d'une tentative d'assassinat, les tantes jui...

Exode ; Mémoire ; Récits personnels

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : VID - 926 LLE

"En nous parlant de ses romans, l’écrivain nous entraîne par le hasard des jeux de la mémoire, des associations et des digressions, dans un univers biographique remontant au milieu du XIXe siècle, quand ses ancêtres sont arrivés en Algérie. Le récit se poursuit avec la vie du père auquel il s’identifie totalement, puis avec la sienne, celle d’un homme que la guerre d’Algérie déchira, exila, et qui vit sa communauté quitter pour toujours ce qu’elle considérait comme son pays, celle aussi d’un écrivain dont la plus grande fierté est d’avoir réussi à donner chair et âme à des personnages principaux algériens..."
"En nous parlant de ses romans, l’écrivain nous entraîne par le hasard des jeux de la mémoire, des associations et des digressions, dans un univers biographique remontant au milieu du XIXe siècle, quand ses ancêtres sont arrivés en Algérie. Le récit se poursuit avec la vie du père auquel il s’identifie totalement, puis avec la sienne, celle d’un homme que la guerre d’Algérie déchira, exila, et qui vit sa communauté quitter pour toujours ce qu’...

Biographie ; Mémoire ; Identité ; Littérature ; Famille ; Histoire familiale

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : VID - 840 LLE

"Contraint de quitter l'Algérie suite à l'assassinat systématique des intellectuels, Denis Martinez, peintre algérien d'origine espagnole, va retrouver à la Friche de la Belle-de-Mai, une ancienne usine de tabac, après plus d'une année d'exil, quelques-uns de ses anciens élèves de l'Ecole des Beaux-arts d'Alger, éparpillés depuis en France."

Marseille ; Installation ; Ecole des Beaux-Arts d'Alger

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845 LLE

"8 mai 1945 : de nouvelles histoires à ne pas dire…

Dans Algérie, histoires à ne pas dire, pour la première fois au cinéma, des Algériens musulmans racontaient les massacres qu’ils ont commis à l’encontre de civils européens pendant la guerre d’Algérie (1954-1962).

Le livre-DVD Grand-Père a tué deux "colons" révèle de nouvelles "histoires à ne pas dire" qui se situent pendant l’insurrection manquée du 8 mai 1945 dans la région de Chevreul (Béni-Aziz). Ahmed Zir, le protagoniste de ces séquences, part à la recherche de l’histoire de son grand-père : celui-ci a-t-il vraiment tué deux colons avant d’être exécuté à son tour par l’armée française ?

Plusieurs témoins musulmans évoquent avec gêne le sort déshonorant que les insurgés réservaient à leurs victimes européennes dans ce véritable Djihad. Un chef local avoue aussi avoir été sauvé in extremis de l’exécution par son employeur pied-noir, lors d’une action de riposte de l’armée française.

En faisant voler en éclats l’histoire officielle algérienne de mai 1945, ce livre-DVD est un hommage à toutes les victimes innocentes – celles de l’insurrection musulmane, tout comme celles de la répression par l’armée française.


Dans ce livre, vous trouverez :

- un DVD de Jean-Pierre Lledo (58 minutes) ;

- le scénario complet du DVD avec 50 photos ;

- plusieurs documents, analyses et commentaires sur l'insurrection du 8 mai 1945 à Chevreul (Béni-Aziz) et à Sétif de Jean-Pierre Lledo, Roger Vétillard et Maurice Villard ;

- des extraits de Mon testament de Ferhat Abbas concernant l'insurrection de mai 1945 ;

- une analyse de Wolf Albes du film Hors-la-loi de Rachid Bouchareb (50 pages)"
"8 mai 1945 : de nouvelles histoires à ne pas dire…

Dans Algérie, histoires à ne pas dire, pour la première fois au cinéma, des Algériens musulmans racontaient les massacres qu’ils ont commis à l’encontre de civils européens pendant la guerre d’Algérie (1954-1962).

Le livre-DVD Grand-Père a tué deux "colons" révèle de nouvelles "histoires à ne pas dire" qui se situent pendant l’insurrection manquée du 8 mai 1945 dans la région de Chevreul ...

Témoignage ; 1945 - (évènements de Sétif et de Guelma) ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 845 LLE

"En 1962, l'Algérie devient indépendante. Quasiment tous les non-Musulmans quittent l'Algérie : l'un des plus importants déplacements de population dans l'histoire de l'Humanité.
Pourquoi l'Algérie n'a-t-elle pas réussi à être aussi fraternelle?
La cohabitation avec les Musulmans y avait-elle été impossible ? Cette triste fin n'avait-elle été que l'effet d'une panique, des violences extrêmes de fin de guerre?
Quatre Algériens en quête de vérité reviennent sur les mythes fondateurs de l'Algérie nouvelle et des crimes cachés de cette « guerre de libération » qui fut aussi une guerre d'épuration (ethnique) :
Les massacres à El Halia (Philippeville), le 20 août 1955
Les attentats à la bombe et la Bataille d'Alger (1956-1957)
L'assassinat du chanteur juif Raymond Leyris à Constantine, le 22 juin 1961 Les massacres à Oran, le 5 juillet 1962."
"En 1962, l'Algérie devient indépendante. Quasiment tous les non-Musulmans quittent l'Algérie : l'un des plus importants déplacements de population dans l'histoire de l'Humanité.
Pourquoi l'Algérie n'a-t-elle pas réussi à être aussi fraternelle?
La cohabitation avec les Musulmans y avait-elle été impossible ? Cette triste fin n'avait-elle été que l'effet d'une panique, des violences extrêmes de fin de guerre?
Quatre Algériens en quête de vérité ...

Guerre d'Algérie ; Témoignage ; Exode ; Film ; Bataille d'Alger ; El Halia ; Massacre du 5 juillet 1962

... Lire [+]

Z