m

Documents  Maalouf, Amin | enregistrements trouvés : 6

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Le Rocher de Tanios Maalouf, Amin | Grasset 1993

Monographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Origines Maalouf, Amin | Grasset 02/2004

Monographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 928 MAA

" « Monsieur Amin Maalouf, vous m'intriguez.Comment avez-vous pu réussir à émerveiller vos lecteurs à ce point avec la biographie d'un voyageur du XVIe siècle presque inconnu ? ... Votre livre est un enchantement,tant vous ressuscitez avec talent et érudition ce siècle bouleversant, la Renaissance,durant lequel le bassin méditerranéen passait, pour les uns, du Moyen Âge aux prémices de notre époque moderne, et pour les autres, s'arrêtait soudain dans le temps. » Catherine Hermary-Vieille, Figaro Magazine."

"Cette autobiographie imaginaire part d'une histoire vraie. En 1518, un ambassadeur maghrébin est capturé par des pirates siciliens qui l'offrent en cadeau à Léon X, le grand pape de la Renaissance. Il s'appelait Hassan al-Wazzan et devint le géographe Jean-Léon de Médicis, dit Léon l'Africain. Après avoir vécu à Grenade, sa ville natale,à Fès, à Tombouctou,au Caire, à Constantinople, Léon passe plusieurs années à Rome où il écrit sa « Description de l'Afrique » , ouvrage de référence. Mais plus fascinante encore que l'oeuvre de Léon, c'est sa vie, son aventure personnelle que ponctuent les grands événements de son temps : de Grenade, qu'il doit fuir pendant la reconquête espagnole, à l'Egypte, l'Afrique noire, et Rome où il se trouve aux plus belles heures de la Renaissance et où il assiste au sac de la ville par les soldats de Charles Quint. On pouvait difficilement . trouver dans l'histoire personnage dont la vie corresponde davantage à ce siècle étonnant que fut le XVIe siècle
et qui soit, en même temps, l'ancêtre de l'humanité cosmopolite d'aujourd'hui."
" « Monsieur Amin Maalouf, vous m'intriguez.Comment avez-vous pu réussir à émerveiller vos lecteurs à ce point avec la biographie d'un voyageur du XVIe siècle presque inconnu ? ... Votre livre est un enchantement,tant vous ressuscitez avec talent et érudition ce siècle bouleversant, la Renaissance,durant lequel le bassin méditerranéen passait, pour les uns, du Moyen Âge aux prémices de notre époque moderne, et pour les autres, s'arrêtait soudain ...

Léon l'Africain ; 16e siècle ; Roman historique ; Biographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 961 MAA

"En partant pour les croisades, ces preux chevaliers avaient bonne conscience: ils portaient leur croix sur le dos et la divine parole en Orient.
L'Orient, c'était la terre promise, c'est-à-dire la terre des épices, de l'or et des soieries. La terre qu'on peut piller, brûler, violer. Et ils pillèrent la terre, violèrent les femmes, massacrèrent les hommes, firent rôtir les enfants, au nom de la chrétienté.
Ces barbares furent combattus tout aussi férocement du côté de l'islam, où se trouvaient la civilisation la plus avancée du monde, mais aussi les rivalités et la "torpeur du monde arabe". Et Jérusalem, Damas, Beyrouth, villes saintes, villes maudites, villes martyres, connurent l'enfer. Religion, que de crimes on commet en ton nom ! Histoire, que de leçons tu nous as données ! Et pourtant..." (4ème couv.)
"En partant pour les croisades, ces preux chevaliers avaient bonne conscience: ils portaient leur croix sur le dos et la divine parole en Orient.
L'Orient, c'était la terre promise, c'est-à-dire la terre des épices, de l'or et des soieries. La terre qu'on peut piller, brûler, violer. Et ils pillèrent la terre, violèrent les femmes, massacrèrent les hommes, firent rôtir les enfants, au nom de la chrétienté.
Ces barbares furent combattus tout ...

Croisade

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

0
Z