m

Documents  Cap Matifou | enregistrements trouvés : 20

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : Fi – 917.1 AUB

Tableau signé « Auberty 53 ».

Premier plan : Fort-l’Empereur au-dessus d’Alger. Végétation. Deux hommes à droite.
Deuxième plan : port d’Alger.
Troisième plan : la mer.
A l’horizon : Cap Matifou.

René AUBERTY : né à Chebli (Algérie) en 1903, décédé à Mérignac (33) en 197?

Elève de Camille LEROY (ancien pensionnaire de la villa Abd-el-Tif).

Participe :
• de 1948 à 1956 aux expositions annuelles de la Société des artistes algériens et orientalistes ;
• au salon du centenaire de la Société des Beaux-Arts d’Alger ;
• à diverses expositions artistiques de l’Afrique du Nord.

La direction des Beaux-Arts du Gouvernement Général de l’Algérie achète un de ses tableaux.

Deux expositions particulières en 1952 et 1955 à la Galerie du Nombre d’Or à Alger.

Membre du jury d’admission des œuvres aux salons de peintures de la Société des Arts et Lettres d’Algérie.

En France, participation à divers autres salons (Société des Amis des Arts de Pau, UFOLEA, Galerie des Beaux-Arts de Bordeaux…).
Tableau signé « Auberty 53 ».

Premier plan : Fort-l’Empereur au-dessus d’Alger. Végétation. Deux hommes à droite.
Deuxième plan : port d’Alger.
Troisième plan : la mer.
A l’horizon : Cap Matifou.

René AUBERTY : né à Chebli (Algérie) en 1903, décédé à Mérignac (33) en 197?

Elève de Camille LEROY (ancien pensionnaire de la villa Abd-el-Tif).

Participe :
• de 1948 à 1956 aux expositions annuelles de la Société des artistes algériens et ...

Peinture ; Fort-l'Empereur ; Cap Matifou ; Alger, département ; Mer ; Port

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 840 VIG

"Nous sommes en octobre 1952. Dans le train de nuit Bône-Alger, Sébastien, un adolescent, s'apprête à affronter la vie d'internat qui l'attend à l'issue de ce voyage.
La nuit est longue, les agglomérations traversées sont autant de repères qui réveillent ses souvenirs d'enfance et qui, du même coup, nous font pénétrer au coeur de la société arabo-européenne d'avant l'indépendance.
Le récit se poursuit à l'École de l'air de Cap Matifou où Sébastien restera pensionnaire pendant cinq ans.
Entre temps, les événements d'Algérie éclatent. L'Histoire, dont les faits essentiels sont judicieusement rappelés, entre dans une spirale infernale.
L'adolescent est devenu majeur, il rejoint l'armée. Trente-sept ans après, l'homme vieillissant, dans un épilogue inattendu et sans concession, tire la leçon d'une époque qui hante encore bien des esprits.
Après avoir lu cet ouvrage, on comprend mieux les raisons qui ont amené les communautés de ce pays à se déchirer pour aboutir, en fin de compte, au malheur des uns et des autres.
Témoignage original, récit émouvant, document pédagogique non dépourvu pour autant de touches d'humour, Un dernier parfum d'eucalyptus se lit comme un roman qui ravira tous ceux que l'Algérie passionne."
"Nous sommes en octobre 1952. Dans le train de nuit Bône-Alger, Sébastien, un adolescent, s'apprête à affronter la vie d'internat qui l'attend à l'issue de ce voyage.
La nuit est longue, les agglomérations traversées sont autant de repères qui réveillent ses souvenirs d'enfance et qui, du même coup, nous font pénétrer au coeur de la société arabo-européenne d'avant l'indépendance.
Le récit se poursuit à l'École de l'air de Cap Matifou où ...

Roman ; Bône, commune ; Alger, commune ; Cap Matifou ; Guerre d'Algérie ; Armée

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 374 ENP

"Cet ouvrage se veut très modestement, un recueil de faits et de souvenirs gui porte témoignage pour tous ceux qui ont marqué, des degrés divers, l'histoire de notre école : responsables de haut niveau, encadrement, enseignants, élèves.
Ille; ont, par leur constant effort, surmonté lem difficultés, vaincu les résistances, effacé lem craintes et lem cloutes, entretenu l'enthousiasme.
Ils ont fait montre d'une ténacité de pionniers dont la foi soulève les montagnes et leur permet d'atteindre coûte (lue coûte l'objectif fixé, ici, l'éducation de tonte une jeunesse.
Et, au regard des résultats, la. réussite fut totale, tant clans le domaine de la, diffusion du savoir que clans celui de la formation du corps et de l'esprit.
En forgeant notre caractère, l'école a. fait de nous des hommes.
Que notre reconnaissance et nos remerciements lui rendent un hommage ô combien. mérité." (4ème couv.)
"Cet ouvrage se veut très modestement, un recueil de faits et de souvenirs gui porte témoignage pour tous ceux qui ont marqué, des degrés divers, l'histoire de notre école : responsables de haut niveau, encadrement, enseignants, élèves.
Ille; ont, par leur constant effort, surmonté lem difficultés, vaincu les résistances, effacé lem craintes et lem cloutes, entretenu l'enthousiasme.
Ils ont fait montre d'une ténacité de pionniers dont la foi ...

Ecole nationale professionnelle de l'Air - Cap Matifou ; Aviation ; Enseignement professionnel ; Cap Matifou

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Fort de l'eau | Français d'Ailleurs 1994

Monographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z