m

Documents  1950 | enregistrements trouvés : 15

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 325 KIE-b

Document autographe

France ; Métropole ; Immigration ; 1950 ; Famille ; Musulmane ; Intégration

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 1
Cote : 296 REP-b

Religion ; Juif ; Communauté ; Algérie ; 1950

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 324 LET

Cours commun d'Afrique du Nord, Promotion "Jean Giraudoux" Ecole nationale de l'Administration

Algérie ; Maroc ; Tunisie ; Société ; 1950 ; Politique ; Parti politique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Plan déquipement Délégation générale au plan | après 1951

Littérature grise

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 965.1 DEP

"Dans le sillage d'Edward W. Said qui définissait l'impérialisme comme un « acte de violence géographique, par lequel la quasi-totalité de l'espace mondial est explorée, cartographiée et finalement annexée », la géographie est apparue comme la discipline de l'impérialisme par excellence. Du XIX e au milieu du XXe siècle, les savoirs sur l'espace ont été indéniablement des instruments puissants de la conquête puis du contrôle social des territoires non européens, mais cette évidence a conduit à une analyse souvent très réductrice de leurs contenus. Ces savoirs offraient-ils tous la même représentation des sociétés et des territoires non européens ? Ressassaient-ils tous à l'envi l'irréductible différence entre l'Européen et l'Indigène ?
Florence Deprest propose ici de reconsidérer la catégorie de géographie coloniale à travers l'étude de la géographie universitaire de l'Algérie entre 1880 et 1950. L'auteur opère une mise en relation des discours savants, des conditions institutionnelles de leur production et de leur circulation entre colonie et métropole, ainsi que des contextes politiques et des pratiques concrètes de leur mise au service du pouvoir.
Donnant à observer des scientifiques qui participent tous de la nébuleuse coloniale, elle montre comment ceux-ci développent des conceptions variables et parfois antagonistes sur des thèmes aussi stratégiques que les limites naturelles de l'Algérie ou l'évolution des genres de vie indigènes.
Très loin d'une réhabilitation de la géographie coloniale française,
l'ouvrage met au jour les logiques contradictoires au coeur des savoirs
universitaires et dévoile ainsi les visages multiples de la domination."
"Dans le sillage d'Edward W. Said qui définissait l'impérialisme comme un « acte de violence géographique, par lequel la quasi-totalité de l'espace mondial est explorée, cartographiée et finalement annexée », la géographie est apparue comme la discipline de l'impérialisme par excellence. Du XIX e au milieu du XXe siècle, les savoirs sur l'espace ont été indéniablement des instruments puissants de la conquête puis du contrôle social des ...

Géographe ; 1880-1934 ; 1950 ; Université ; Oeuvres coloniales ; Etude géographique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 845 DEC

Écrit à voix haute, « en plusieurs langues », la maison du Sérail se fit d'un trait en suivant le cheminement de la mémoire palimpseste. L'écriture est à la fois sonore, visuelle, olfactive, métaphorique, élégiaque et inventive aussi...
A la croisée de plusieurs genres, elle se fait récit, témoignage, biographie, recherche, exploration et reconstitution. Expériences, bries et narration se confondent pour conduire le lecteur `ers un voyage intérieur, réel, entre Algérie, le Moyen-Orient et la France... Mais pas seulement

La maison du Sérail est une quête sans cesse renouvelée, sans cesse questionnée, celle de l'histoire, des langues retrouvées afin de rassembler les morceaux d'une vie, de sa propre vie... pour exister.

après bien des détours, ce qui était endormi, relégué dans l'absence dessine un autre relief. Texte peuplé, multiple, viscéral, poétique comme l'être en chacun de nous.
Assurément, une voix à entendre , une voie à suivre.
Écrit à voix haute, « en plusieurs langues », la maison du Sérail se fit d'un trait en suivant le cheminement de la mémoire palimpseste. L'écriture est à la fois sonore, visuelle, olfactive, métaphorique, élégiaque et inventive aussi...
A la croisée de plusieurs genres, elle se fait récit, témoignage, biographie, recherche, exploration et reconstitution. Expériences, bries et narration se confondent pour conduire le lecteur `ers un voyage ...

Récits personnels ; Algérie ; 1950

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 845 SER

"On ne se résigne pas à l'exil. Mais il n'y avait pas d'autre recours, puisque la soumission, la capitulation étaient et restent inacceptables.
Si dur, si inconfortable que soit l'exil, ma pensée est sans cesse auprès de mes camarades de combat encore détenus et en particulier auprès du plus illustre d'entre eux, le général Salan. Les jours qui passent ne nous apportent pas - ni à Alger ni à Paris - des raisons particulières de faire notre mea culpa et de demander l'amman.
J'ai décidé de parler. Mon voeu serait comblé si certains de nos adversaires - de nos anciens adversaires - de ceux qui nous ont le plus durement combattus voulaient bien admettre l'honnêteté de notre voix. Je dépose sans crainte et sans haine.
L'ex-Capitaine SERGENT."
"On ne se résigne pas à l'exil. Mais il n'y avait pas d'autre recours, puisque la soumission, la capitulation étaient et restent inacceptables.
Si dur, si inconfortable que soit l'exil, ma pensée est sans cesse auprès de mes camarades de combat encore détenus et en particulier auprès du plus illustre d'entre eux, le général Salan. Les jours qui passent ne nous apportent pas - ni à Alger ni à Paris - des raisons particulières de faire notre mea ...

Algérie française ; OAS ; Guerre d'Algérie ; Mémoire ; 1950 ; 1954-1962

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 330 REG-b

Exposé fait lors de la réception à Alger à l'Assemblée des Présidents des Chambres de Commerce de l'Union Française

Algérie ; Français ; Commerce ; 1950 ; Histoire ; Bugeaud Thomas-Robert, marquis de la Piconnerie, Duc d'Isly (1784-1849) ; Port ; Industrialisation ; Scolarisation ; Santé publique

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

0
Z