m

Documents  Oeuvre littéraire | enregistrements trouvés : 92

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : VID - 965.5 DOL

Documentaire sur l’histoire de la décolonisation, réalisé par Alexandre Dolgorovki, suivi d’un débat animé par J.-P Gratien et Christine Oberdoff
Avec :
- J.-P Chrétien, historien
- Michel Viervorka, sociologue et
- Léon Bertrand, ministre délégué au tourisme.

Suivi par :
Les déracinés, un film de Jacques Renard avec Georges Corraface, Luce Mouchel, Julien Maraval, R. Castel, Jean Yanne.

Oeuvre littéraire ; Décolonisation ; 1962 ; Indépendance ; Exode

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 800 GRA

Préface de Charles Tailliart

Analyse littéraire ; Oeuvre littéraire

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 800 KAP

"Fondé en 1920 par le ministre des Colonies Albert Sarraut et pré-datant les grands ouvrages de théorie et d’histoire de la littérature coloniale de Marius-Ary Leblond, Roland Lebel ou Eugène Pujarniscle, le Grand Prix de littérature coloniale (1921-1938) est le laboratoire où la doctrine et la politique de la littérature coloniale française s’élaborent. Attribué par un
jury réunissant les écrivains " coloniaux " de tous bords - de Claude Farrère et Myriam Harry à Pierre Mille et Louis Bertrand - et quelques activistes et fonctionnaires coloniaux, le Grand Prix devient également l’objet autour duquel se cristallisent des débats, souvent échauffés, sur la définition de la littérature coloniale et son rôle social, sur les stratégies propagandistes et publicitaires à employer pour la faire connaître, ou encore les moyens les plus appropriés de sa diffusion à travers l’Empire.
Disséminés dans la presse et réunis pour la première fois au sein de ces volumes, les procès-verbaux des délibérations publiés par des membres du jury ainsi que les réactions et commentaires que suscite le choix de tel lauréat nous présentent la littérature coloniale fabriquée et consacrée par son Grand Prix comme un creuset de tensions et une
source de controverses. Les questionnements et les doutes collectifs qui les provoquent nous tracent, en fin de compte, les cheminements de la quête identitaire d’un Empire colonial français récemment constitué." (4ème couv.)
"Fondé en 1920 par le ministre des Colonies Albert Sarraut et pré-datant les grands ouvrages de théorie et d’histoire de la littérature coloniale de Marius-Ary Leblond, Roland Lebel ou Eugène Pujarniscle, le Grand Prix de littérature coloniale (1921-1938) est le laboratoire où la doctrine et la politique de la littérature coloniale française s’élaborent. Attribué par un
jury réunissant les écrivains " coloniaux " de tous bords - de Claude ...

Etude littéraire ; Oeuvres coloniales ; Empire colonial ; Oeuvre littéraire

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 800 KAP

"Fondé en 1920 par le ministre des Colonies Albert Sarraut et pré-datant les grands ouvrages de théorie et d’histoire de la littérature coloniale de Marius-Ary Leblond, Roland Lebel ou Eugène Pujarniscle, le Grand Prix de littérature coloniale (1921-1938) est le laboratoire où la doctrine et la politique de la littérature coloniale française s’élaborent. Attribué par un
jury réunissant les écrivains " coloniaux " de tous bords - de Claude Farrère et Myriam Harry à Pierre Mille et Louis Bertrand - et quelques activistes et fonctionnaires coloniaux, le Grand Prix devient également l’objet autour duquel se cristallisent des débats, souvent échauffés, sur la définition de la littérature coloniale et son rôle social, sur les stratégies propagandistes et publicitaires à employer pour la faire connaître, ou encore les moyens les plus appropriés de sa diffusion à travers l’Empire.
Disséminés dans la presse et réunis pour la première fois au sein de ces volumes, les procès-verbaux des délibérations publiés par des membres du jury ainsi que les réactions et commentaires que suscite le choix de tel lauréat nous présentent la littérature coloniale fabriquée et consacrée par son Grand Prix comme un creuset de tensions et une
source de controverses. Les questionnements et les doutes collectifs qui les provoquent nous tracent, en fin de compte, les cheminements de la quête identitaire d’un Empire colonial français récemment constitué." (4ème couv.)
"Fondé en 1920 par le ministre des Colonies Albert Sarraut et pré-datant les grands ouvrages de théorie et d’histoire de la littérature coloniale de Marius-Ary Leblond, Roland Lebel ou Eugène Pujarniscle, le Grand Prix de littérature coloniale (1921-1938) est le laboratoire où la doctrine et la politique de la littérature coloniale française s’élaborent. Attribué par un
jury réunissant les écrivains " coloniaux " de tous bords - de Claude ...

Etude littéraire ; Oeuvres coloniales ; Empire colonial ; Oeuvre littéraire

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° n°17 - janvier 2016
Cote : Per - 928 SEC

Camus Albert (1913-1960) ; Revue ; Oeuvre littéraire ; Peintre

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° n°17 - janvier 2016
Cote : Per - 928 SEC

Camus Albert (1913-1960) ; Revue ; Oeuvre littéraire ; Peintre ; Alger, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° n°18 - avril 2016
Cote : Per - 928 SEC

Camus Albert (1913-1960) ; Revue ; Oeuvre littéraire ; Peintre ; Alger, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 23 - janvier 2018
Cote : Per - 928 SEC

Camus Albert (1913-1960) ; Revue ; Oeuvre littéraire ; Peintre ; Alger, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 24 - avril 2018
Cote : Per - 928 SEC

Camus Albert (1913-1960) ; Revue ; Oeuvre littéraire ; Peintre ; Alger, commune

... Lire [+]

0
Z