m

Documents  Anthologie | enregistrements trouvés : 20

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : CAS - 417 MAS

Collecte de témoignages fait dans le cadre du CDHA par l'historien Jean Monneret dans les années 1990,

Langue ; Folklore ; Anthologie ; Pataouète ; Exposé

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 925 LAU

"La prise d'Alger par les troupes du general de Bourmont en 1830 inaugure cent trente-deux ans de presence française sur l'autre rive de la Méditerranée. Elle marque egalement les debuts d'une abondante littérature coloniale autour de l'Algerie, qui est, d'une certaine façon, notre plus proche Orient.
Nombreux sont ceux, joumalistes, officiers, deputes ou ministres, qui font le voyage et en reviennent séduits par la richesse des couleurs et des paysages. Des écrivains aussi traversent la mer pour decouvrir le rivage algerien et ses ruines romaines, les plaines fertiles du Tell, les villages de Kabylie, les grands espaces sahariens, l'épure des dunes, les ciels &odes et le réconfort des oasis. Gautier, Dumas, Fromentin, les Goncourt, Maupassant, Gide, Eberhardt et Montherlant, parmi bien d'autres auteurs méconnus ou oubliés, consacrent ainsi à l'Algerie des pages mémorables ou pittoresques. Mais un pays, c'est avant tout un peuple, et les écrivains-voyageurs le font vivre : d'abord le peuple algérien avec ses croyances, ses coutumes, ses modes de vie, ses mystères aussi, puis « un peuple neuf », celui des Français d'Algerie.
De tonalités diverses — épiques ou esthetiques, lyriques ou satiriques, fondées sur l'expérience aventureuse et sombre de la conquête ou sur les aléas balisés des premières expeditions touristiques toutes ces relations de voyage expriment l'impact émotionnel de ce pays, l'Algerie, sur ceux qui sont venus le découvrir et le raconter. Tous portent témoignage du fait colonial. Leurs propos, bien moms univoques qu'on ne l'imagine parfois, ne sauraient se resumer a l'expression d'une quelconque « voix de l'impérialisme ». Du debarquement de Sidi-Ferruch aux ceremonies du Centenaire, les textes, ordonnés selon le principe chronologique, retracent une histoire toujours passionnée, qui continue de faire battre les coeurs sur les deux rives de la Méditerranée"
"La prise d'Alger par les troupes du general de Bourmont en 1830 inaugure cent trente-deux ans de presence française sur l'autre rive de la Méditerranée. Elle marque egalement les debuts d'une abondante littérature coloniale autour de l'Algerie, qui est, d'une certaine façon, notre plus proche Orient.
Nombreux sont ceux, joumalistes, officiers, deputes ou ministres, qui font le voyage et en reviennent séduits par la richesse des couleurs et des ...

Anthologie ; Explorateur ; Voyage ; Colonie ; 1830-1930

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 845 MAN

"Faire parler sa mémoire, comme on écouterait une grand-mère égrener ses souvenirs, répondre à un enfant qui pose des questions, se laisser aller à son inspiration... c'est un peu tout cela que nous
avons demandé à nos amis écrivains.
Nous avons lancé cette idée en l'air, espérant bien que quelques-uns l'attraperaient au vol. Mais nous n'espérions pas une moisson aussi abondante. Cela nous permet aujourd'hui de vous présenter un livre.
Tour à tour savants, sérieux, drôles, nostalgiques, les textes fort divers de cette anthologie répondent au voeu que nous avions formé : faire connaître sous différentes formes quelques aspects d'une vie qui, malgré les quarante années écoulées, restent encore très proches.
Ces jours que nous avons tissés, nous vous les offrons ici. Partagez avec nous le plaisir que nous avons eu à en lire les traces. Ces traces que nos écrivains nous aident à retrouver."
"Faire parler sa mémoire, comme on écouterait une grand-mère égrener ses souvenirs, répondre à un enfant qui pose des questions, se laisser aller à son inspiration... c'est un peu tout cela que nous
avons demandé à nos amis écrivains.
Nous avons lancé cette idée en l'air, espérant bien que quelques-uns l'attraperaient au vol. Mais nous n'espérions pas une moisson aussi abondante. Cela nous permet aujourd'hui de vous présenter un livre.
Tour à ...

Afrique du Nord ; Mémoire ; Anthologie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 841 JAN

"« La poésie brûle ses feuilles anciennes. » Les feuilles mettent longtemps, très longtemps à brûler. Certains" disent même qu'elles ne brûlent pas, qu'elles ne peuvent pas brûler. Que c'est une illusion. D'autres, les poètes ici rassemblés, se jettent dans le feu, avec les feuilles. Ils veulent renaître. Ils veulent que la poésie renaisse. Ils inventent une prose qui n'existe pas. Quoi de plus simple. Il y a la poésie en poésie, la poésie en poèmes, et la poésie en prose, la prose en poèmes : la langue vivante. La poésie tire la langue. Et tout reste à dire : les rues, les manteaux, les draps, les gares, le verre, les os, les terrains vagues. Tout, vraiment tout, maintenant, ici-même. Tout se passe comme si la chose la plus ancienne était aussi la plus neuve. La poésie arabe brûle et recommence.
Jean-Marie Gleize"
"« La poésie brûle ses feuilles anciennes. » Les feuilles mettent longtemps, très longtemps à brûler. Certains" disent même qu'elles ne brûlent pas, qu'elles ne peuvent pas brûler. Que c'est une illusion. D'autres, les poètes ici rassemblés, se jettent dans le feu, avec les feuilles. Ils veulent renaître. Ils veulent que la poésie renaisse. Ils inventent une prose qui n'existe pas. Quoi de plus simple. Il y a la poésie en poésie, la poésie en ...

Poésie arabe ; Anthologie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 841 KHA

"Au commencement était le désert. C'est lui qui a d'abord façonné l'imaginaire arabe. Par ses violentes contraintes, il lui a dicté des règles de conduite extrêmes : nécessité absolue du court chemin, de l'approche fulgurante, essentielle, mépris voué aux arts encombrants au bénéfice exclusif de la poésie et de la musique. Par ses refus, par son austérité, par le vide qu'il impose aux âmes comme aux corps affamés, il lui a appris à faire ample provision d'images - licites et illicites : fontaines et jardins, filles offertes et tendres éphèbes aux yeux de gazelle, nuits éclairées de lune où circule la coupe de vin ambré... Car pour l'homme bien né, la vraie richesse est celle des mots. Caressés par les doigts du scribe ou les lèvres du diseur, ils sont un bien désirable entre tous : bon à partager avec l'ami de rencontre, à offrir à la délectation du prince, à transmettre aux générations en peine d'émerveillement.
Ainsi le désert, peuplé d'images paradoxales, devient source : où s'est abreuvée près de vingt siècles durant (dès avant l'islam) l'inspiration des poètes, lieu d'efflorescence de la plus haute parole, de toutes les possibilités du dire. Audaces verbales quasi rimbaldiennes, érotisme dévoilé sans honte, impertinences et inconvenances, culte enamouré de la beauté sous toutes ses formes, recherche savante du plaisir, transmutation exaltée de la douleur et du manque : telle est la poésie arabe, cultivée jusqu'à nos jours par une succession de génies remuants, iconoclastes, gourmands des mille et une saveurs du verbe.
Cette riche anthologie - la seule en langue française à embrasser aussi largement son sujet - donne de la civilisation arabe une image qui prend à contre-pied les sinistres clichés véhiculés par notre époque : la poésie y apparaît comme l'insurrection première de la soif et du désir, comme la quête toujours recommencée de notre impossible - et pourtant nécessaire - liberté."
"Au commencement était le désert. C'est lui qui a d'abord façonné l'imaginaire arabe. Par ses violentes contraintes, il lui a dicté des règles de conduite extrêmes : nécessité absolue du court chemin, de l'approche fulgurante, essentielle, mépris voué aux arts encombrants au bénéfice exclusif de la poésie et de la musique. Par ses refus, par son austérité, par le vide qu'il impose aux âmes comme aux corps affamés, il lui a appris à faire ample ...

Poésie arabe ; Anthologie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 800 DEJ

Bibliographie des romans, récits et recueils de nouvelles écrits par des Français inspirés par l'Algérie, 1896-1975. précédée de la bibliographie des études sur la littérature algérienne des Français

Bibliographie ; Littérature algérienne de langue française ; Bibliographie Algérie ; Etude ; Roman ; Récit ; Recueil ; Anthologie

... Lire [+]

Z