m

Documents  Arnaud-Randau, Robert | enregistrements trouvés : 36

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 198 ARC 09

« Quand j'ai accepté la proposition de J.R. Henri de présenter les " Carnets de route de Robert Randau", je ne me doutais pas de la difficulté de la tâche. J'ai découvert si je ne le savais pas à quel point il était difficile de parler de quelqu'un de proche. Au fur et à mesure de mes lectures (et elles ne sont pas complètes), j'ai été submergée plus par la découverte de l'homme qu'il fut que par l'analyse méthodique de l'administrateur et de l’ écrivain dont il est question aujourd'hui. J'ai donc plutôt essayé, à travers ce qu'il en dit lui-même, de cerner son caractère et sa vision sur un certain nombre de sujets.
L'intérêt principal de ces « journaux » est de montrer à quel point il y a intrication entre l'administrateur et l’écrivain. Certes le résultat concret de ce travail quotidien fut la publication de rapports officiels puis plus tard de romans mais ces notes ne font évidemment pas de différenciation entre les deux. Lui-même écrit le jeudi 18 septembre 1941 "Je continue de remettre au net mes carnets de route de 1917. Gros travail et qui me fait revivre bien des jours écoulés dans la solitude, aux pays où le danger est partout, et où par conséquent la solitude est une angoisse. Je n'y ai jamais oublié ma personnalité dans l'alcool ou dans la débauche, et je me suis conservé par le travail tant professionnel que littéraire. Je crois que nul n'a plus connu que moi les archives. J'ai en somme décrit dans mes journaux l’envers du décor..."
[…]
Je n'ajouterai rien sinon que j'ai découvert avec beaucoup de bonheur à travers ces centaines de pages l’envers du décor de quelqu'un que je connaissais mal. Qu'il me soit permis de dire que sa riche personnalité même si elle fut parfois brimée dans sa vie professionnelle et littéraire, s'épanouit cependant, quoiqu'il en dise, en une production somme toute assez exceptionnelle, grâce à la présence à ses cotés de sa femme, discrète, douce et intelligente, qui bien souvent l'a accompagné dans ses explorations africaines ,l'a secondé et aidé avec une détermination qui n'avait d'égal que sa foi en lui. »

Nancy Janon
« Quand j'ai accepté la proposition de J.R. Henri de présenter les " Carnets de route de Robert Randau", je ne me doutais pas de la difficulté de la tâche. J'ai découvert si je ne le savais pas à quel point il était difficile de parler de quelqu'un de proche. Au fur et à mesure de mes lectures (et elles ne sont pas complètes), j'ai été submergée plus par la découverte de l'homme qu'il fut que par l'analyse méthodique de l'administrateur et de l...

Archives Janon ; Témoignage ; Récits personnels ; Arnaud-Randau, Robert ; Biographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : VID - 928 DON

Conférence, illustrée, sur la vie et l'oeuvre de Robert Randau, faite au cercle algérianiste.

Né à Alger en l873, Robert ARNAUD déjà "pied noir" de seconde génération, a été un colonisateur ayant pour seul souci d’apporter la démocratie et le mieux être. On le connaît mieux sous son nom de plume RANDAU anagramme de son vrai nom.

Il contribua au début du siècle, avec Coppolani à l’annexion de la Mauritanie et à l’éradication de l’esclavage. Il a réalisé toute sa carrière de fonctionnaire, autour de la boucle du Niger (Haute Volta, Mali, Guinée) , l’amenant à terminer sa vie comme Gouverneur honoraire .Il a été plus particulièrement spécialiste des questions musulmanes et religieuses, parlant l’arabe et de nombreux dialectes africains .Ces écrits nous permettent de mieux comprendre l’Afrique moderne en relisant cette page de l’histoire de France.

Ecrivant sa biographie il se décrivait comme explorateur " qui d’étape en étape, de bordj en bordj, avec une centaine de fusils des meharas, quelque pacotille, de la quinine - et aussi des théodolites, des boussoles de déclinaison et un compas - c’est à dire de la force, de la science et de la foi ont été à l’humble prix de leur peau établir le développement de l’empire colonial".

Ecrivain très prolixe, outre bon nombre d’ouvrages ethnologiques ou sociologiques, il nous a laissé un témoignage vivant de cette époque au cours de 36 romans et poésies. Il fut souvent appelé soit le Rabelais africain, soit le Kipling français, pour son style vivant et qui colle au terrain . La vie du monde noir et surtout celle de sa province natale pétillent sous sa plume:

"Ils vont manger la mouna sur les plages; à plat ventre dans le sable encoquillé ils boivent la brise de mer, ces fils de marin; la glotte émoustillée par le riz au piment, ils sont grouillants; lubriques, ils ramonent leurs ordures à grands coups d’eau de vie d’anis. Voici que l’on taquine les nerfs des guitares pensues et de l’accorte mandoline; les moussaillons, pieds nus, trépignent, se trémoussent, béret aux dents. Les accordéons, gorge râlante, agonisent. Les castagnettes cliquettent en trémolos. Les couples gigotent, jambe de ci, jambe de là, et la belle passade. Les filles courent, du rire au cœur, les bas dans la main et la mer cligne de l’œil quand elles se troussent."

Mais rude pour lui même il a toujours glorifié l'action , en particulier celle des colons:

Quand le sirocco brûle la vigne, quand la forêt flambe , quand advient par nuages la sauterelle, quand sévit la malaria, quand les voleurs de nuit pillent les troupeaux quand les béchars rançonnent fellahs et colons, quand les bureaucrates sévissent, il n’est plus de distinction d’ascendance entre les hommes ; les plus énergiques, les plus intelligents, les plus méthodiques sont les plus estimés qu’ils soient de souche française, espagnole, italienne, maltaise, grecque, teutonne, arabe ou berbère.

C’est pourquoi il est à l’origine de la doctrine algérianiste dans le but de"constituer en Algérie une intellectualité commune aux races qui y vivent"

Pour moi, sa petite fille, qui a suivi ses traces en décrivant dans mon roman « La Fleur de l’Aloès », l’implantation d’une autre branche de ma famille sur le sol algérien, l’Algérianisme est devenu un mode de défense de la mémoire de ces pionniers face aux critiques comparables à celle qu'il a connu : "elle opposait aussi, le démérite des immigrants voués aux tâches vulgaires de la glèbe et de la poursuite de la fortune, à la dignité calme de l’arabe, à sa noblesse d’attitude, à sa fière mélancolie, à sa paresse résignée, au malheur qui l’accablait du fait de notre présence."

Comme le précisait J.Pomier :"la Colonie il l'a faite de sa peine, de son labeur, de son risque quotidiens; il l'a faite et c'est pourquoi il l'a possédée, à bon droit, et conquise deux fois : par l'acte, par l'art. "

Brigitte DONVILLE ,en littérature MAUD ARNAUD
Conférence, illustrée, sur la vie et l'oeuvre de Robert Randau, faite au cercle algérianiste.

Né à Alger en l873, Robert ARNAUD déjà "pied noir" de seconde génération, a été un colonisateur ayant pour seul souci d’apporter la démocratie et le mieux être. On le connaît mieux sous son nom de plume RANDAU anagramme de son vrai nom.

Il contribua au début du siècle, avec Coppolani à l’annexion de la Mauritanie et à l’éradication de l’esclavage...

Biographie ; Arnaud-Randau, Robert ; Ecrivain

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Archives Janon - Portraits de Robert Randau | [05/05/1918]

Iconographie

3y


Cote : 198 ARC 07

Dessin en pierre noire, rehaut de craie blanche sur papier brun, collés sur carton.
Au dos : Publicité de la frabique de Miroiterie, atelier de Cadres de glaces tout nature J. Cardin, à Alger.

Archives Janon ; Arnaud-Randau, Robert ; Dessin ; Portrait : dessin ; Ecrivain

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 313 TAO

Document imprimé sans aucune précision de sa nature.

Algérianisme ; Culture ; Histoire ; Arnaud-Randau, Robert

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 925 ARN

"En septembre 1920, l'administrateur en chef des Colonies Robert ARNAUD (1873-1950) est inspecteur des affaires administratives de la colonie du Haut-Sénégal-Niger quand il est désigné par le gouverneur pour accompagner le colonel MANGEOT dans une mission lancée à la conquête du village rebelle de Tubi, au pays Dogon. Celui qui s'est fait connaître sous le nom de plume de Robert RANDAU tient alors une chronique truculente de cette expédition militaire qui marque la fin de la conquête du Mali actuel.
Avec humour et finesse, il livre un savoureux récit des événements avant de nous emmener avec lui dans un formidable voyage ethnographique chez ces quasi-inconnus que sont encore les Dogon." (4ème couv.)
"En septembre 1920, l'administrateur en chef des Colonies Robert ARNAUD (1873-1950) est inspecteur des affaires administratives de la colonie du Haut-Sénégal-Niger quand il est désigné par le gouverneur pour accompagner le colonel MANGEOT dans une mission lancée à la conquête du village rebelle de Tubi, au pays Dogon. Celui qui s'est fait connaître sous le nom de plume de Robert RANDAU tient alors une chronique truculente de cette expédition ...

Arnaud-Randau, Robert ; Politique et gouvernement ; Colonisation ; Sénégal ; Récits personnels ; Mali

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Le peuple d'Allah Fauvelle, Paul | Berger-Levrault 03/1958

Monographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Type
Date de parution
Descripteurs

Arnaud-Randau, Robert [36]

Archives Janon [18]

Roman [8]

Protectorat du Maroc [5]

Ecrivain [4]

Afrique du Nord [3]

Biographie [3]

Colonisation [3]

Condition de la femme [3]

Littérature algérienne de langue française [3]

Objets [3]

Afrique [2]

Archéologie [2]

Colonialisme [2]

Eberhardt, Isabelle [2]

Géographie [2]

Juifs de Tunisie [2]

Kabyle [2]

Littérature [2]

Politique et gouvernement [2]

Protectorat de Tunisie [2]

Récits personnels [2]

Revue [2]

Sénégal [2]

Société [2]

16e siècle [1]

1830-1930 [1]

20e siècle [1]

Afrique Romaine [1]

Algérianisme [1]

Algérie [1]

Algérie française [1]

Arabe [1]

Archives [1]

Aumale, commune [1]

Bab-el-Oued, quartier [1]

Barberousse [1]

Berbère [1]

Bibliographie [1]

Bordj Bou Arréridj, arrondissement [1]

Chiffalo, commune [1]

Correspondance [1]

Corsaires [1]

Culture [1]

Décolonisation [1]

Delacroix, Eugène [1]

Description et voyage [1]

Dessin [1]

Enseignement primaire [1]

Etude historique [1]

Européen [1]

Exposition coloniale [1]

Forêt [1]

Gabès, ville [1]

Géologie [1]

Goumier [1]

Guerre d'Algérie [1]

Haut-Atlas [1]

Henri Gouraud (Colonel) [1]

Histoire [1]

Histoire coloniale [1]

Histoire diplomatique [1]

Indépendance [1]

Islam [1]

Islam et politique [1]

Kabylie [1]

Langue berbère [1]

Légende [1]

Littérature marocaine de langue française [1]

Lyautey Hubert, Maréchal [1]

Mali [1]

Médailles [1]

Mémoire [1]

Mythe [1]

Nationalisme [1]

Oran, commune [1]

Parti politique [1]

Période coloniale [1]

Piraterie [1]

Poésie algérienne [1]

Population indigène [1]

Portrait : dessin [1]

Régence d'Alger [1]

Science [1]

Témoignage [1]

Tombeau de la chrétienne [1]

Tourisme [1]

Tunis [1]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z