m

Documents  Services de renseignements | enregistrements trouvés : 11

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 05 ARC 07

Ce dossier contient un ensemble de documents produits par le service de renseignement concernant la situation politique en Algérie et plus particulièrement le Parti du Peuple Algérien et ses activités.
On trouve également dans ce dossier le manuscrit de Colonel Paul Schoen, "L'Algérie et la France".

Archives Angelelli ; Service des liaisons nord africaine ; Services de renseignements ; Parti du Peuple Algérien ; Organisation politique ; Terrorisme

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 160 ARC 02

Ce dossier est composé de notes,d 'articles manuscrits ou dactylographiés, réalisés par Albert Bonhoure sur l'Armée d'Afrique et notamment sur ses troupes durant la Seconde Guerre Mondiale. On trouve également dans ce dossier divers documents (ordres militaires, correspondances, historique) certainement réunis par Albert Bonhoure pour la réalisation de ses textes sur les sujets suivants : 57e régiment d'infanterie, 3e régiment de zouaves, 152e Régiment d'infanterie, l'armée française en Italie

Contient en particulier :
- Inventaire du fonds Général Bonhoure versé au Service Historique de l'Armée de Terre, Vincennes, 6 p. dactylo.
- Bulletin de note de l'école d'application de l'Infanterie et des chars de combat, du Lieutenant Bonhoure, années 1935 - 1936, 4 p. imp.
- Lettre ouverte aux soldats du régiment des Diables Rouges" (152e Régiment d'infanterie) par le Colonel Bonhoure, [1959] , 5 p. mss. Avec historique, 4 p. mss.
- Rapport du Capitaine onhoure commande la C.A.B.3 du 3e régiment de zouaves, au sujet des évènements survenus au moment où sa compagnie a été engagée, jusqu'au moment où il a rejoint le Dépôt du 3e zouaves, Sétif, 1940, 12 p. dactylo.
- Dossier d'archives militaires : Ordre du jour du Colonel Santos-Cottin du 57e régiment d'infanterie, du Général Juin,ldu Général de Goislard de Monsabert ...
- Retranscription dactylographiée de la cérémonie à la Mémoire du Général Welvert, du Colonel Roux et du capitaine Tixier, [1940], 1 p. dactylo
- Hommage au soldats de la classe 1920, 57e régiment d'infanterie, par le Colonel Bussy, Rochefort, 15/05/1920, 2 p. dactylo.
- Hommage au général d'Armée de Goislard de Monsabert, par le Général A. Bnhoure, n.d., 2 p.dactylo.
- Témoignages écrits (incomplets) du Général Bonhoure sur ses opérations militaires dans les renseignements et notammenet suite au blocus, en novembre 1942.

Ce dossier contient également des documents plus général sur la Seconde Guerre Mondiale : cérémonie anniversaire de libération, rapport sur les perspectives allemandes, note sur la résistance dans la réduit national allemand, la résistance nationale-socialiste en Allemagne après la défaite de la Wehrmacht...
Ce dossier est composé de notes,d 'articles manuscrits ou dactylographiés, réalisés par Albert Bonhoure sur l'Armée d'Afrique et notamment sur ses troupes durant la Seconde Guerre Mondiale. On trouve également dans ce dossier divers documents (ordres militaires, correspondances, historique) certainement réunis par Albert Bonhoure pour la réalisation de ses textes sur les sujets suivants : 57e régiment d'infanterie, 3e régiment de zouaves, 152e ...

Archives Bonhoure ; Archives militaires ; Armée d'Afrique ; Seconde Guerre mondiale 1939-1945 ; Campagne d'Italie ; Zouave ; Régiment ; Opération militaire ; Services de renseignements

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Répertoire numérique du fonds Le Doussal | 1952 - 2012

Archives

V


Cote : 239 ARC 00

Entré dans la police algérienne comme commissaire à 22 ans, en 1952, Roger Le Doussal débute dans la sûreté publique (police d’État, PE) à Laghouat (1952) puis à Bou-Saada (1953). Il effectue le reste de sa carrière aux renseignements généraux à Bône (1954-1960) et à la direction de la sûreté nationale en Algérie à Alger (1er mars 1960), avant d’être affecté à la direction des renseignements généraux de la Sûreté nationale à Paris (1962-1989).
Ce fonds est composé des archives personnelles de M. Le Doussal, lesquelles sont accompagnées de documents de référence (texte de lois..) et de coupures de presse. On trouve également dans ces archives de nombreuses notes manuscrites (certainement prises pour la réalisation de son ouvrage).
Ces documents ont été classés par J. Monneret par ordre chronologique, suivant l’évolution de la carrière de Roger Le Doussal et les évènements marquants de la guerre d’Algérie. Certains documents sont accompagnés de commentaire de Jean Monneret.


239 ARC 01
Itinéraire d’un commissaire de police aux Renseignements généraux durant la guerre d’Algérie, n°1 : coupures de presse sur la guerre d’Algérie, circulaire ; correspondances administratives, arrêtés divers et procès-verbaux relatifs à la carrière de Roger Le Doussal (nominations, titularisation, promotions…) ; diplômes attribués à Roger Le Doussal ; notes manuscrites de Roger Le Doussal ; notes de service de la police des renseignements généraux ; rapports de la P.R.G. sur le F.L.N. et ses membres, sur les attentats de Bône ; compte-rendu de missions de la Direction de la Sûreté Générale ; synthèse sur le Mossad. A noter : Livret militaire individuel de Roger Le Doussal, classe 1949. Extrait des services de Roger Le Doussal, 1989, 2 p. dactylo.
1952 - 1956

239 ARC 02
Itinéraire d’un commissaire de police aux Renseignements généraux durant la guerre d’Algérie, n°2 : coupures de presse sur la guerre d’Algérie, sur Albert Camus ; arrêtés divers et procès-verbaux relatifs à la carrière de Roger Le Doussal (comptes-rendus d’inspection, promotions, affectations…) ; notes manuscrites de Roger Le Doussal (et notamment des statistiques [peu lisibles] sur le terrorisme à Bône ainsi qu’un inventaire personnel de ses archives) ; notes de service et circulaire de la Direction de la Sûreté Générale (sur son organisation interne, ses actions, sur la lutte anti-terroriste, sur le F.L.N. en métropole) ; document interne au sujet de l’assignation à résidence surveillée des personnes dangereuse pour l’ordre public. A noter : Carte d’identité de Roger Le Doussal, 1957, 1 p. imp. ; avec photographie n&b. Formulaire de demande de carte du combattant avec états de service très détaillé de Roger Le Doussal. Dossier de demande d’indemnité de réinstallation, avec témoignages écrits, autorisation de voyages, 1962 - 1964.
1957 - 1964

239 ARC 03
Itinéraire d’un commissaire de police aux Renseignements généraux durant la guerre d’Algérie, n°3 : cartes de la région de Bône et de l’Edough ; diplôme attribué à Roger Le Doussal ; témoignage d’un officier, collaborateur de Roger le Doussal sur sa vie en Algérie d’avril 1952 à juillet 1960 ; synthèse circulant dans la police à propos du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) ; coupure de presse sur la lutte contre le terrorisme.
1958 - 2012

239 ARC 04
Coupures de presse diverses : articles extraits de quotidiens métropolitains sur la guerre d’Algérie, les pieds-noirs, le nationalisme algérien, le terrorisme, la torture…
1977 - 2005

239 ARC 05
Dossier sur les GMS (Groupes mobiles de sécurité) : plan-croquis d’El Achour ; correspondances ; liste des officiers et sous-officiers des GMS tués au combat ; articles ; arrêtés et correspondances administratives ; photographies [reproductions].
1955 - 2012

239 ARC 06
Coupures de presse anciennes et récentes relatives au conflit algérien : le début de l’insurrection ; les débuts de la rébellion, 1955 ; les deux appels de Constantine (Alloua Abbas et René Mayer) ; la bataille d’Alger ; la torture ; l’appel à De Gaulle en 1958 ; l’exploitation de pétrole (en rapport avec le FLN) ; 17 octobre 1961 ; les accords d’Evian ; la fusillade de la rue d’Isly (26 mars 1962) ; la fin de la guerre d’Algérie.
1956 - 2007

239 ARC 07
Recherches de Roger Le Doussal dans le fonds d’archives du Préfet Jean Vaujour (Service historique de la Défense et à l’institut d’études politiques)k, directeur de la Sûreté en Algérie au début du conflit algérien : correspondances ; inventaires d’archives ; pièces d’archives [reproductions] concernant la réorganisation de la Direction de la Sûreté Générale en Algérie 1953 - 1954, le problème de la police en Algérie ; sur la situation de l’ordre public en Algérie et le problème du maintien de l’ordre de 1953 à 1961... ; Nombreuses notes de travail de Roger Le Doussal.
1953 - 2005

239 ARC 08
Bulletins politiques mensuels du Service des Liaisons Nord-Africaines, année 1955
1955

239 ARC 09
Bulletins politiques mensuels du Service des Liaisons Nord-Africaines, premier semestre 1956
1956

239 ARC 10
Bulletins politiques mensuels du Service des Liaisons Nord-Africaines, deuxième semestre 1956
1956

239 ARC 11
Recherches de Roger Le Doussal aux Archives nationales d’Outre-Mer (ANOM) : correspondances actives et passives de Roger Le Doussal (demande de renseignements sur les archives, détails des cartons conservés et de leur contenu…) ; correspondance administrative (demandes de consultations, de dérogations…).
2004 - 2006

239 ARC 12
Recherches de Roger Le Doussal dans différents centres d’archives : correspondances et notes manuscrites sur les journées d’études Police et empires coloniaux, 18e - 20e siècle organisées à Paris les 25 - 28 novembre ; notes manuscrites de recherches statistiques diverses ; correspondances administratives et notes manuscrites de recherches menées au Service Historique de la Défense ; correspondances administratives et notes manuscrites de recherches menées aux archives de la Marne et de la SNCF.
2005 - 2010

239 ARC 13
Recherches de Roger le Doussal n°1 : pièces d’archives [reproductions] et notes manuscrites de recherches statistiques dans les bulletins de synthèse hebdomadaire ; pièces d’archives [reproductions] et notes manuscrites sur les rapport de police de janvier 1961 ; article dactylographié sur la Police française en Algérie ; articles et notes manuscrites sur les journées du 11 décembre et notamment à Alger ; nombreuses notes de travail de Roger le Doussal sur le terrorisme et plus largement les évènements de la guerre d’Algérie, le maintien de l’ordre public et le rôle de la police et de la Direction de la Sûreté Générale.
1961 - 2008

239 ARC 14
Recherches de Roger le Doussal n°2 : notes de travail de Roger Le Doussal suite au dépouillement de nombreux dossiers d’archives dans le cadre de la réalisation de son ouvrage Commissaire de police en Algérie (1952-1962), Paris, Editions Riveneuve, mars 2011.
2004 - 2005

239 ARC 15
Recherches de Roger le Doussal n°3 : notes de travail de Roger Le Doussal suite au dépouillement de nombreux dossiers d’archives dans le cadre de la réalisation de son ouvrage Commissaire de police en Algérie (1952-1962), Paris, Editions Riveneuve, mars 2011 ; pièces d’archives [reproductions] de la Direction de la Sûreté Générale. A noter : Résumé de la réunion privée des Présidents de Chambres de Commercre et chambre d’Agriculture (sur le climat dans plusieurs régions d’Algérie), le 29 juin 1960 à 12 heures, 3 p. dactylo.
1960 - 2005

239 ARC 16
Coupures de presse ayant pu servir pour l’ouvrage Commissaire de police en Algérie (1952-1962) n°1 : articles abordant entre autres les sujets suivants : les juifs d’Afrique du Nord, la guerre d’Algérie, histoire et mémoire, le terrorisme et la lutte anti-terroriste, les harkis, les policiers FLN, la reconnaissance des crimes commis en Algérie, l’histoire de l’Algérie en général et l’Algérie après l’indépendance.
1957 - 2011

239 ARC 17
Coupures de presse ayant pu servir pour l’ouvrage Commissaire de police en Algérie (1952-1962) n°2 : articles abordant entre autres les sujets suivants : la torture , l’Islam et le Djihad, le terrorisme islamiste, les assassinats et exécutions sommaires, recension d’ouvrages et de films sur l’Algérie durant la période française, le devoir de mémoire, la repentance, le massacre de Sétif en 1945.
1992 - 2011
Entré dans la police algérienne comme commissaire à 22 ans, en 1952, Roger Le Doussal débute dans la sûreté publique (police d’État, PE) à Laghouat (1952) puis à Bou-Saada (1953). Il effectue le reste de sa carrière aux renseignements généraux à Bône (1954-1960) et à la direction de la sûreté nationale en Algérie à Alger (1er mars 1960), avant d’être affecté à la direction des renseignements généraux de la Sûreté nationale à Paris (1962...

Archives Le Doussal ; Sûreté nationale ; Police ; Laghouat, commune ; Bou-Saada, commune ; Bône, commune ; Alger, commune ; Services de renseignements ; Renseignements ; FLN ; Guerre d'Algérie ; Camus Albert (1913-1960) ; Carrière ; Ordre public ; Terrorisme ; Nationalisme ; Service des liaisons nord africaine ; Islam

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° octobre 1998 - 191
Cote : 965.5 REN-b

In Renseignement et manipulation dans les guerres contemporaines : Angleterre - Indochine - Algérie

Services de renseignements ; Guerre d'Algérie ; Kabylie ; OAS ; Etude historique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 959 CHA

"Comment un traître peut-il redevenir un citoyen u-dessus de tout soupçon, ou le parcours troublant de Georges Boudarel : du jeune professeur de Saint-Etienne, sa ville natale, à l'agitateur opiomane en Indochine, jusqu'au commissaire politique dans les camps de la mort viêt-minh. Trois ans après le départ du corps expéditionnaire français, il continue d'évoluer dans les arcanes du pouvoir vietnamien, puis à Prague, en pleine guerre froide, il est recruté par la Fédération syndicale mondiale (l'une des plus importantes machines de désinformation créée par l'U.R.S.S.). En 1971, cet ancien agent de l'appareil clandestin du Parti communiste est accueilli à bras ouverts par l'Université française. Vingt ans plus tard, l'Affaire Boudarel éclate. Chef d'accusation : crime contre l'Humanité."
"Comment un traître peut-il redevenir un citoyen u-dessus de tout soupçon, ou le parcours troublant de Georges Boudarel : du jeune professeur de Saint-Etienne, sa ville natale, à l'agitateur opiomane en Indochine, jusqu'au commissaire politique dans les camps de la mort viêt-minh. Trois ans après le départ du corps expéditionnaire français, il continue d'évoluer dans les arcanes du pouvoir vietnamien, puis à Prague, en pleine guerre froide, il ...

Indochine ; Relations internationales ; Services de renseignements ; Guerre froide

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 356 FAI

Le renseignement est trop souvent, en France, le parent pauvre de l'histoire. Ce constat est particulièrement vrai dans le cas de la guerre d'Algérie, pour des raisons bien connues : charge émotionnelle, enjeu politique, difficulté d'accès aux sources, réticences des témoins, cloisonnement des réseaux, et, surtout, polarisation sur la question de la torture, c'est-à-dire sur la face honteuse d'une guerre réduite à l'interrogatoire musclé des suspects.
II fallait le général Maurice Faivre, expert en renseignement militaire, et lui-même fort d'une expérience opérationnelle de cinq ans en Algérie, pour tenter d'ouvrir cet impossible chantier.
Puisant aux meilleures sources - souvent inédites -, il arrive à reconstituer clairement l'organisation complexe et le fonctionnement opaque du renseignement civil et militaire dans une situation extrême, celle d'une guerre civile où se mêlent problèmes politiques, culturels, sociologiques, éthiques, où interfèrent dimension intérieure et dimension diplomatique.
S'efforçant d'être l'historien dépassionné de sa propre action, il tente d'évaluer la connaissance que le renseignement français avait des " rebelles ", son impact, son opérationnalité, allant jusqu'à regarder l'action du FLN dans ce domaine. Mais l'apport le plus saillant et le plus neuf de ce livre est de montrer l'activité du renseignement au quotidien, ses difficultés, ses échecs, ses réussites.
Cet ouvrage, au-delà même de son objet historique, est une fondamentale contribution à l'élaboration du concept de renseignement dont l'utilité n'a jamais été aussi évidente et pressante qu'aujourd'hui.
Le renseignement est trop souvent, en France, le parent pauvre de l'histoire. Ce constat est particulièrement vrai dans le cas de la guerre d'Algérie, pour des raisons bien connues : charge émotionnelle, enjeu politique, difficulté d'accès aux sources, réticences des témoins, cloisonnement des réseaux, et, surtout, polarisation sur la question de la torture, c'est-à-dire sur la face honteuse d'une guerre réduite à l'interrogatoire musclé des ...

Algérie ; France ; Guerre d'Algérie ; Opération militaire ; Services de renseignements

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 966 CAR

"Le colonel J.-D. Carrère est un officier
sorti du rang.
Né en 1888, à Arrodets, petit village des Hautes-Pyrénées, situé à flanc de montagne, où en hiver le " soleil lorsqu'il daigne paraître, se lève deux fois par jour ".
Rien ne semblait le destiner au futur métier des armes, mais, par tradition familiale, plutôt à une carrière religieuse.
La vocation militaire, en tout cas, ne
se manifestera qu'au contact de nos
troupes de l'Est, et à leur rude école.
Appelé en 1909, il ne cessera d'appartenir aux Chasseurs à pied jusqu'en 1919.
Il débute la guerre comme sous-officier, passe très rapidement sous-lieutenant, et reçoit déjà la Légion d'Honneur.
Il se retrouve en 1917, promu Capitaine, après trois blessures, et plusieurs citations. Bien remis d'aplomb, il rêve maintenant de servir dans la glorieuse Arniée d'Afrique. Celle-ci, attelée à lapacification du Maroc, réclame des Officiers " Fana ". Le capitaine Carrère sera du nombre.
Le voici aux Tirailleurs, et, un an plus tard, au Service des Renseignements, création de Lyautey. Un long noviciat l'y attend, durant lequel il ne cessera de penser à des secteurs plus agités.
Ayant accédé à la maîtrise, il a enfin la joie de prendre en main son nouvel instrument de guerre : son Goum Mixte Marocain, son Makhzen à cheval, ses Partisans armés. Dès lors, il ne quittera plus les secteurs de l'avant, jusqu'à la soumission des derniers rebelles rifains, en 1927.
Durant cete période, il sera de nouveau cité plusieurs fois, Officier de la Légion d'Honneur, et promu Commandant.
Ce grade lui permet de se consacrer à une nouvelle tâche, non moins passionnante : il s'agit de commander et d'administrer un " Cercle ", comprenant plusieurs Circonscriptions.
Il en dirigera trois, successivement, toujours très différents, où il achèvera d'aborder l'ensemble des problèmes qui relèvent du Service des Affaires Indigènes. Il aura là, entre autre, la tâche de recruter et former les futurs " Tabors ", qui, un jour, se couvriront de gloire, en Italie et en France. Il reçoit la cravate de Commandeur de la Légion d'Honneur.
De par sa longue carrière marocaine, le colonel Carrère se trouvait donc parfaitement qualifié pour écrire cet ouvrage : Missionnaires en burnous bleu.
Il y relate ce que furent la vie, avec ses grandeurs et ses servitudes, les joies, les peines, et souvent la mort, de ceux qui ont participé à cette épopée.
Il fallait en porter témoignage, autant pour les anciens, que pour la jeunesse actuelle."(4ème de couv.)
"Le colonel J.-D. Carrère est un officier
sorti du rang.
Né en 1888, à Arrodets, petit village des Hautes-Pyrénées, situé à flanc de montagne, où en hiver le " soleil lorsqu'il daigne paraître, se lève deux fois par jour ".
Rien ne semblait le destiner au futur métier des armes, mais, par tradition familiale, plutôt à une carrière religieuse.
La vocation militaire, en tout cas, ne
se manifestera qu'au contact de nos
troupes de l'Est, et à leur ...

Maroc ; Missionnaire ; Lyautey Hubert, Maréchal ; Services de renseignements ; Affaires Indigènes ; Protectorat du Maroc

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 301 REN-b

Photocopie d'un document dactylographié fait à Philippeville le 15 juillet 1859.

Services de renseignements ; Colonisation ; Gastonville, commune ; Constantine, département

... Lire [+]

0
Z