m

Documents  Patriotisme | enregistrements trouvés : 18

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Dossier sur Pierre Sergent | 1986 - 1992

Archives

V


Cote : 117 ARC 06

Dossier composé d'articles et coupure de presse en hommage à Pierre Sergent. On trouve également dans ce dossier un ensemble de coupure de presse et documents sur les actions politiques menées par Pierre Sergent après 1962, en tant que député du Front National.

Homme militaire ; Algérie française ; Patriotisme ; Politique ; Légion étrangère

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 52 ARC 22

Lettre envoyée du front par M. Gaudillière, instituteur à l'Ecole Montalembert à Alger, à Pierre Goinard alors âgé de 11 ans, 24/10/1914, 2 p. mss. [témoignage de patriotisme]

Archives Note-Goinard ; Grande Guerre 1914-1918 ; Patriotisme ; Campagne militaire ; Homme militaire

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 313 COM

Mémoire de DEA Science politiques de Grenoble Université Pierre-Mendès-France Grenoble II

Algérie ; Rapatriés ; Pieds-noirs ; Politique ; France ; Femme ; Culture ; Afrique du Nord ; Rapatriement ; Armée ; Guerre ; Mémoire ; Afrique ; Immigration ; Algérien ; Réseau ; Association ; Accords d'Evian ; Famille ; Travail ; Patriotisme ; Armée ; Métropole ; Français

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 840 MEY

En 1916, Simone Meynadier est née en Algérie à Perregaux, petite ville de colonisation à l'Est d'Oran, alors que son père était blessé à Verdun. Fille d'agriculteur, elle grandit dans un climat de patriotisme fervent et d'attachement à la terre. Présidente de Comité de la Croix Rouge Française pendant la guerre d'Algérie puis institutrice à Oran, elle veut maintenir jusqu'au bout la présence française puis elle abdique...Réinstallée dans l'agriculture dans le Midi comme le veut la tradition familiale, elle nous fait revivre ses souvenirs de son combat. C'est une grande fresque romanesque qui promène le lecteur dans un pays magnifique tout parfumé par l'odeur des orangers en fleurs mais qui lui a laissé un goût " d'Oranges Amères". Le lecteur sera pris par le récit de cette vie mouvementée où malgré la rigueur des évènements, elle laisse aller sa sensibilité , son optimisme et son courage.

L'exemplaire 2 est dédicacé par l'auteur à Mr Roger Moralès.
En 1916, Simone Meynadier est née en Algérie à Perregaux, petite ville de colonisation à l'Est d'Oran, alors que son père était blessé à Verdun. Fille d'agriculteur, elle grandit dans un climat de patriotisme fervent et d'attachement à la terre. Présidente de Comité de la Croix Rouge Française pendant la guerre d'Algérie puis institutrice à Oran, elle veut maintenir jusqu'au bout la présence française puis elle abdique...Réinstallée dans ...

Roman ; Algérie ; Guerre ; Guerre d'Algérie ; Colonisation ; Ville ; Tradition ; Climat ; Agriculture ; Patriotisme ; Souvenir ; Récit

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 846 BLI

I. - Décadence du patriotisme. - II. - Lignes de forces traditionnelles. - III. - Facteurs modernes d'évolution. - IV. - La dialectique fondamentale. - V. - Pérennité du patriotisme. - VI. - A l' école des hommes.

Foi ; Patriotisme

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 846 PER

"Entre matelots du même bord, on ne craint pas de revenir sur les misères du vilain temps, les naufrages, les vents tordus et les capitaines félons. Les sages autant que les coquins nous pressent de tourner la page et c'est là le principal motif de cette publication. »
L'auteur du Caporal épinglé était surtout connu jusqu'ici par des oeuvres littéraires d'une saveur délicieuse. Le Vilain Temps révèle, avec les mêmes qualités, un écrivain politique et un chroniqueur de grand talent.
Dans ces pages écrites au jour le jour, et qui sont (a chronique de quatre années (mai 1958-juillet 1962) se mêlent tendresse et ironie, sourires et indignation, cris de colère provoqués par la haine du mensonge et de l'imposture, par le mépris des reniements.
Tout le livre est éclairé par une sensibilité profondément humaine, dominé par l'amour fervent de la France et de ses traditions vivantes, de tout ce qui fait la beauté de notre pays, sa grandeur réelle, sa vraie noblesse."
"Entre matelots du même bord, on ne craint pas de revenir sur les misères du vilain temps, les naufrages, les vents tordus et les capitaines félons. Les sages autant que les coquins nous pressent de tourner la page et c'est là le principal motif de cette publication. »
L'auteur du Caporal épinglé était surtout connu jusqu'ici par des oeuvres littéraires d'une saveur délicieuse. Le Vilain Temps révèle, avec les mêmes qualités, un écrivain ...

Récits personnels ; Guerre d'Algérie ; Patriotisme ; OAS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 305 BIT

Aïcha a vingt ans, elle a été élevée à Alger, elle sait lire, sa famille
avait la radio. Pourtant, dans ce témoignage sur la dure condition des
femmes arabes, la guerre d'Algérie n'est même pas mentionnée.
Les problèmes d'Aïcha se situent à un niveau où les mots patriotisme,
indépendance, politique n'ont pas encore de sens. Sans doute consi-
dère-t-elle que ce sont là affaires d'adultes et affaires d'hommes. Elle
est une enfant, une esclave, un objet. Elle n'a pas encore appris à penser,
mais elle a tout de même vaguement senti qu'il existait d'autres modes
de vie que celui de la claustration et de la servilité. On la marie à douze
ans, elle accouche à treize ans, on l'opère à seize ans. La plus modeste
affirmation des droits d'un être humain suffit à la faire répudier par le mari,
et rejeter par sa famille. Aïcha ne trouve protection et refuge qu'auprès des
Français: le médecin qui la soigne, l'avocat qui la fait divorcer, la police
à l'occasion, et enfin la patronne qui l'engage comme bonne à tout faire,
car ainsi finit l'histoire.
Pour échapper à la souffrance, Aïcha s'est tournée vers la civilisation
occidentale: elle abandonne les siens sans savoir si les dures règles
dont elle a été victime pouvaient avoir un sens.
Le récit de Zoubeïda Bittari est à la fois pittoresque et bouleversant.
Il est rédigé dans un langage brutal et authentique. C'est un témoignage
qui se situe bien au-dessus de toute espèce de considération politique.
Il se situe au niveau de l'homme éternel.[ Quatrième de couverture]
Aïcha a vingt ans, elle a été élevée à Alger, elle sait lire, sa famille
avait la radio. Pourtant, dans ce témoignage sur la dure condition des
femmes arabes, la guerre d'Algérie n'est même pas mentionnée.
Les problèmes d'Aïcha se situent à un niveau où les mots patriotisme,
indépendance, politique n'ont pas encore de sens. Sans doute consi-
dère-t-elle que ce sont là affaires d'adultes et affaires d'hommes. Elle
est une enfant, une esclave, un ...

Algérie ; Femme ; Enfant ; Guerre ; Guerre d'Algérie ; Arabe ; Foi ; Politique ; Civilisation ; Indépendance ; Droit ; Radio ; Témoignage ; Famille ; Patriotisme ; Français ; Récit

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Nuage de mots clefs ici

0
Z