m

Documents  Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) | enregistrements trouvés : 26

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 345 GON-b

Considéré comme secret et envoyé par le Chef du Service des Liaisons Nord-Africaines, Schoen

France ; Armée ; condamnations ; Algérie ; Liste ; Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) ; travaux forcés

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 82 ARC 09

Le Messalisme est une réalité de l'histoire algérienne. Il peut être le sujet d'étude purement idéologique : Comment un leader algérien, Messali Hadj, à la fin des Années Vingt, a élaboré et lancé un thème politique simple, l'indépendance nécessaire de l'Algérie. Les symboles étatiques en ont vite séduit les esprits, un drapeau, une armée, une Assemblée élue, faisant oublier les problèmes de fond. Les auteurs ont longuement cherché à doser les apports idéologiques, Islam ou marxisme, notion du peuple et notion de révolution sociale.
La personnalité de Messali Hadj a suscité de nombreuses études, tant elle semble indissociable de la réussite de l'idée d'indépendance. Certains auteurs ont même décelé un messianisme du petit peuple des campagnes, fixant leur attente de meilleures conditions de vie morales et matérielles sur la réussite du leader. (I)
Nous proposons une étude de ces hommes qui, entre 1954 et 1962, s'engagèrent dans la guerre, contre l'ALN/FLN mais pour obtenir l'indépendance de la France par la négociation. Leur ennemi majeur n'était donc pa le représentant de l'autorité française mais l'homme du FLN.
Après avoir rappelé le contexte né du début de la guerre voulue par les leaders du FLN, nous évoquerons l'ambiguïté des combats messalistes avant d'analyser leurs rapports tordus avec la France en Algérie.


[Est joint à cet article un fiche de synthèse avec présentation et plan, d'un texte réalisé par Jacques Valette, intitulé Le messalisme dans la guerre d'Algérie]
Le Messalisme est une réalité de l'histoire algérienne. Il peut être le sujet d'étude purement idéologique : Comment un leader algérien, Messali Hadj, à la fin des Années Vingt, a élaboré et lancé un thème politique simple, l'indépendance nécessaire de l'Algérie. Les symboles étatiques en ont vite séduit les esprits, un drapeau, une armée, une Assemblée élue, faisant oublier les problèmes de fond. Les auteurs ont longuement cherché à doser les...

Archives Valette ; Archives d'érudits ; Guerre d'Algérie ; Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) ; 1954-1962 ; FLN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 172 ARC 09

Extraits traitant de sujets variés :
- Les établissements Berliet
- Le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques

Archives Métert ; Presse écrite ; Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) ; Parti nationaliste

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 324 VIE-b

Dossier classé sur la vie politique en Algérie:
- Vie et partis politique (Affiche Directives spéciale élection" et manifeste "Il est temps d'ouvrir les yeux)
- Front de libération nationale 1830-1956
- Problèmes algériens 1955
- Débat sur l'Afrique du Nord 4 février 1955 (Journal Officiel de la République française.)
- Manifeste du Président du parti nationaliste Algérien Messali Hadj au peuple Algérien
- Département de Constantine
- Extrait : "Revue Politique des idées et des Institutions" 15 mai 1957
- Dissolution des Municipalités
Dossier classé sur la vie politique en Algérie:
- Vie et partis politique (Affiche Directives spéciale élection" et manifeste "Il est temps d'ouvrir les yeux)
- Front de libération nationale 1830-1956
- Problèmes algériens 1955
- Débat sur l'Afrique du Nord 4 février 1955 (Journal Officiel de la République française.)
- Manifeste du Président du parti nationaliste Algérien Messali Hadj au peuple Algérien
- Département de Constantine
- ...

Algérie ; Politique ; Parti politique ; Affiche ; Front de Libération Nationale ; Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) ; Constantine, département

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : VID - 965.1 VER

D'apèrs une série télé de Claude Vernick et Jean-Louis Jourdan.

En 1949, Ferhat Abbas, notable algérien, crée le "Manifeste du peuple algérien." En 1945, à Sétif, au lendemain de l'Armistice, une manifestation de nationalistes algériens, durement réprimée par la police, fait plusieurs milliers de morts.
En 1954, Messali Hadj, le père du nationalisme algérien, fonde de "Mouvement national algérien". D'imposantes opérations militaires sont déclenchées dans les Aurès, la Kabylie et le Constantinois.
En 1955, Jacques Soustelle est nommé Gouverneur général de l'Algérie. Les réseaux Jeanson et Curiel d'obédience communiste, aident la rébellion algérienne.
En 1958, le G.P.R.A. (gouvernement Provisoire de la République Algérienne) est proclamé et présidé par Ferhat Abbas.


Avec la participation de :
Ferhat Abbas
Aït Ahmed, un des chefs historique du FLN
M. et Mme Azzan, colon de Biskra
Etienne Bolo, du réseau Jeanson
Hélène Cuenat, du réseau Jeanson
Annour Khadern, le plus jeune capitaine FLN
Robert Lacoste, ministre résidant en Algérie en 1956
Annie Rossano, dite Didar Fawzi, des réseaux Jeanson et Henri Curiel
Jacques Soustelle.

D'apèrs une série télé de Claude Vernick et Jean-Louis Jourdan.

En 1949, Ferhat Abbas, notable algérien, crée le "Manifeste du peuple algérien." En 1945, à Sétif, au lendemain de l'Armistice, une manifestation de nationalistes algériens, durement réprimée par la police, fait plusieurs milliers de morts.
En 1954, Messali Hadj, le père du nationalisme algérien, fonde de "Mouvement national algérien". D'imposantes opérations militaires sont déc...

Guerre d'Algérie ; Abbas, Ferhat ; Manifeste ; Sétif, commune ; Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) ; Nationalisme ; Mouvement national algérien ; Soustelle, Jacques ; Réseau Jeanson ; FLN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 324 SIM

"Jacques Simon retrace ici l'itinéraire de Messali Hadj, permanent du PCF et secrétaire général de l'Etoile Nord Africaine, qui au congrès anti-impérialiste international de Bruxelles en 1927 s'est prononcé pour la fondation d'une Algérie indépendante. En désaccord avec le PCF, Messali se lie avec la Gauche socialiste, les trotskystes, les syndicalistes révolutionnaires pour mener avec eux tous les combats de la classe ouvrière contre le fascisme, l'impérialisme et l'antisémitisme. Ces mêmes alliés soutiendront ensuite le combat de Messali après 1945 et pendant la guerre d'Algérie. Tous considéraient que Messali avait construit des organisations dont l'idéologie n'était pas marxiste mais plus proche d'une politique prolétarienne authentique." (4ème couv.)
"Jacques Simon retrace ici l'itinéraire de Messali Hadj, permanent du PCF et secrétaire général de l'Etoile Nord Africaine, qui au congrès anti-impérialiste international de Bruxelles en 1927 s'est prononcé pour la fondation d'une Algérie indépendante. En désaccord avec le PCF, Messali se lie avec la Gauche socialiste, les trotskystes, les syndicalistes révolutionnaires pour mener avec eux tous les combats de la classe ouvrière contre le ...

Guerre d'Algérie ; Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) ; Parti communiste algérien ; Autonomie et mouvements indépendantistes

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 965.4 SIM


C'est en 1947. que Messali Hadj fonde en Algérie le MTLD qui maintient dans la clandestinité le Parti du peuple algérien (PPA) à côté d'une structure paramilitaire : l'organisation spéciale (OS). Pendant les élections municipales de 1947. le MTLD fait plébisciter dans le second collège le mot d'ordre d'une Assemblée constituante souveraine. Par réaction le gouverneur Naegelen
truque toutes les élections et réprime les nationalistes.
En 1950, le démantèlement de l'OS ouvre une crise au sein de la direction du parti. Elle se manifeste vivement en 1952 el s'enfle en 1953. Elle a pour cause le refus de Messali de voir les élus du MTED au conseil municipal d Alger accepter une cogestion de la ville avec le maire néocolonial : Jacques Chevallier. Messali appelle les militants à former un Comité de salut public (CSP), qui va refonder le MTLD au Congres d'Hornu. en juillet 1954. La direction élue. le Conseil national de la révolution (CNRA) est chargée de
préparer l'insurrection en décembre 1954,

De leur côté. des membres de l'ancienne direction (les Centralistes) tiennent en août à Alger leur congrès. C'est dans ce contexte que Boudiaf fonde avec un groupe d'activistes le comité révolutionnaire pour l'unité et l' action (CRUA) et lance avec le soutien de Nasser, la « Toussaint rouge » Le gouvernement Mendès France interdit le MTLD mais ses militants entrent aussitôt dans la lutte pour l'indépendance.

Dans ce livre, il est montré que dans le MTLD. deux forces sociales et politiques antagonistes se sont affrontées : les Messalisles luttaient pour une Algérie souveraine et les Centralistes pour une Algérie au sein de l'Union française, sans rupture du pacte colonial avec la France. [4e de couverture]

C'est en 1947. que Messali Hadj fonde en Algérie le MTLD qui maintient dans la clandestinité le Parti du peuple algérien (PPA) à côté d'une structure paramilitaire : l'organisation spéciale (OS). Pendant les élections municipales de 1947. le MTLD fait plébisciter dans le second collège le mot d'ordre d'une Assemblée constituante souveraine. Par réaction le gouverneur Naegelen
truque toutes les élections et réprime les nationalistes.
En ...

Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) ; Nationalisme -- Algérie -- 1945-1970 ; Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (Algérie) ; Algérie ; France ; Politique ; Ville ; Indépendance ; Algérien ; Insurrection ; Sociale ; Elections ; Révolution

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 VAL

"Le rôle d'Algériens, nationalistes, non moins épris d'indépendance que les gens du FLN, mais fidèles à un chef, Messali Hadj, fut occulté, après l'indépendance, en 1962, par un parti unique du FLN, dans un état dictatorial et policier. Pourtant, Messali Hadj avait lancé et mûri les thèmes de l'indépendance et de la République algérienne. Les maîtres du FLN triomphant étaient tous ses disciples. Or, ils le vouèrent à l'oubli, lui interdisant même de revenir dans son pays. Il devait mourir en France, en 1976. Autre paradoxe de cette guerre, de 1954 à 1962, militants " messalistes " du Mouvement National Algérien (MNA) et combattants du FLN s'entre-tuèrent gaillardement, non seulement dans les régions de France où vivaient des milliers de travailleurs algériens, mais aussi en Algérie même. Il y exista toujours des maquis du MNA, en Kabylie, dans les montagnes du sud pré-saharien et dans les villes. Un de ces chefs militaires, Bellounis, constitua même, pendant une année (1957-1958) une " Armée Nationale du Peuple Algérien ", centrée autour de quelques villes du Sud. Il reçut le soutien de plusieurs réseaux messalistes d'Algérie et du " Centre " messaliste de Paris. Les rapports des messalistes avec l'Armée et le gouvernement français furent changeants. En France, Messali avait interdit à ses militants de se livrer à des attentats contre les Français et contre leurs installations car seul le FLN était l'ennemi. En Algérie, Bellounis obtint pour ses maquis une aide matérielle de l'Armée française. Par sa modération comme par son organisation solide, Messali espéra, pendant quelques années, qu'il serait invité à une " Table ronde " par le gouvernement français. Malheureusement, Messali et ses fidèles ne furent jamais que des pions, dans un jeu français incohérent et très ambigu." (4éme couverture)
"Le rôle d'Algériens, nationalistes, non moins épris d'indépendance que les gens du FLN, mais fidèles à un chef, Messali Hadj, fut occulté, après l'indépendance, en 1962, par un parti unique du FLN, dans un état dictatorial et policier. Pourtant, Messali Hadj avait lancé et mûri les thèmes de l'indépendance et de la République algérienne. Les maîtres du FLN triomphant étaient tous ses disciples. Or, ils le vouèrent à l'oubli, lui interdisant ...

Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 EDD

Né en 1907, fils de cadi originaire du Constantinois, Djamel Eddine Derdour a embrassé une carrière de sportif professionnel, tout en poursuivant ses études de chirurgien-dentiste à Paris, puis à Marseille. Il s'engage très jeune dans l'action politique et devient responsable de I'Etoile Nord-Africaine pour l'Est algérien. En 1947, il est élu député MTLD au Parlement français. 11 défend le programme de son parti et réclame l'indépendance de
l'Algérie, Celle-ci obtenue, il met fin à son action politique pour se consacrer à son métier et aux siens désireux de vivre l'athmosphère du mouvement national Contre le colonialisme :français, qui fut Mi combat politique avant d'evolution. Vers une lutté année, trouvera dans les mémoires de Djamel Eddie Derdour un témoignage vivant d'un acteur de cette période cruciale de l'histoire algérienne, Jeune Aigérien issu d'une famille: aisée, sportif fervent au point d'entamer une carrière de footballeur professionnel dans de
grands clubs: français, Se destinant au Métier dechirurgien-dentiste; rien ne le vouait l'action militante. Un banal incident conscience nationale et le.propulser sur une arène politique où le danger était toujours présentr.
L'auteur: comme :d'autres compatriotes de sa génération a été particulièrement sensible imposée à son pays et a réalise qu'il fallait agir pour y mettre un terme. Brayant les risques, il se mit au service de son pays et contribuera à lui rendre sa :Souveraineté." (4ème couv.)
Né en 1907, fils de cadi originaire du Constantinois, Djamel Eddine Derdour a embrassé une carrière de sportif professionnel, tout en poursuivant ses études de chirurgien-dentiste à Paris, puis à Marseille. Il s'engage très jeune dans l'action politique et devient responsable de I'Etoile Nord-Africaine pour l'Est algérien. En 1947, il est élu député MTLD au Parlement français. 11 défend le programme de son parti et réclame l'indépendance ...

Guerre d'Algérie ; Autonomie et mouvements indépendantistes ; FLN ; Messali Hadj, Ahmed (1898-1974)

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Messali Hadj, Ahmed (1898-1974) [26]

Guerre d'Algérie [14]

FLN [10]

Nationalisme -- Algérie -- 1945-1970 [5]

Presse écrite [5]

Algérie [4]

Autonomie et mouvements indépendantistes [4]

La Dépêche Quotidienne d'Algérie [4]

Propagande [4]

Quotidien [4]

Après 1962 [3]

Ben Bella, Ahmed [3]

Revue [3]

Abbas, Ferhat [2]

France [2]

Gaulle, Charles de (1890-1970) [2]

Indépendance [2]

Mouvement national algérien [2]

Plan de Constantine [2]

Politique [2]

Spectacle [2]

13 mai 1958 [1]

1945 - (évènements de Sétif et de Guelma) [1]

1954-1962 [1]

Accords d'Evian [1]

Action psychologique [1]

Affiche [1]

Algérien [1]

ALN [1]

Amnistie [1]

Archives d'érudits [1]

Archives Métert [1]

Archives Valette [1]

Argoud, Antoine (1914 - 2004) [1]

Armée [1]

Batna, département [1]

Boualem, Said ben Aissa [1]

Bourguiba, Habib (1903-2000) [1]

Challe, Maurice (général) [1]

Chambre de Commerce [1]

condamnations [1]

Constantine, commune [1]

Constantine, département [1]

Delouvrier, Paul [1]

Discours [1]

Elections [1]

Elections municipales [1]

Enlèvement [1]

Etude historique [1]

Etude sociologique [1]

Front de Libération Nationale [1]

Gardes, colonel [1]

Général Jacques Massu [1]

Godard, Yves (colonel) [1]

Histoire [1]

Immigration [1]

Insurrection [1]

Jouhaud, Edmond (général) [1]

Journal [1]

Lacoste, Robert [1]

Liste [1]

Manifeste [1]

Mémoire [1]

Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (Algérie) [1]

Nationalisme [1]

Oran, commune [1]

Orléansville, arrondissement [1]

Ortiz, Joseph [1]

Parti communiste algérien [1]

Parti nationaliste [1]

Parti politique [1]

Pétrole [1]

Photographie [1]

Presse [1]

Protectorat du Maroc [1]

Récits personnels algériens [1]

Réseau Jeanson [1]

Révolution [1]

Sahara [1]

Salan, Raoul (général) [1]

Sétif, commune [1]

Sociale [1]

Soustelle, Jacques [1]

Susini, Jean-Jacques [1]

Toussaint rouge [1]

travaux forcés [1]

Ville [1]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z