m

Documents  Littérature arabe | enregistrements trouvés : 63

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 492 ARA-b

Ce carnet contient un dictionnaire manuscrit de vocabulaire et d'expressions arabes traduites ainsi que des retranscriptions de fables et courts récits (probablement des exercices réalisés dans le cadre de la préparation du brevet d'arabe).

Arabe ; Langue arabe ; Enseignement ; Vocabulaire ; Littérature arabe ; Cahier scolaire

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 398 DUL

Exemplaire numéroté 176 dédicacé par l"auteur.

Contes ; Littérature arabe ; Ouvrages illustrés

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 927 AMM

"Pionnier de la psychiatrie maghrébine, écrivain et érudit, poète badinant avec la musique et le pinceau, le Pr Sleim Ammar est aussi un éminent historien de la médecine, profondément ancré au terroir mais ouvert à tous les courants du monde, rappelant par maints côtés, le profil du médecin humaniste et encyclopédiste d'antan.
Vice-président de la Société Internationale d'Histoire de la Médecine (de 1987 à 1991), il s'est, depuis longtemps, passionné pour les valeurs du patrimoine médico-historique, comme en témoigne le prix de l'Académie de Médecine de France qui couronna, dès 1965, son ouvrage intitulé, En souvenir de la médecine arabe.
Il nous livre aujourd'hui une vision précise et érudite, attrayante et inédite du Prince des Savants : Ibn Sina-Avicenne.
Le Pr Sleim Ammar est lauréat :
de l'Académie de Médecine, Paris 1965
du premier prix intermaghrébin de médecine, Tunis 1973
du prix de Médecine Maghreb,Paris 1984
du prix national de la vulgarisation scientifique, Tunis 1986
du prix international de psychiatrie de la Saugstad Foundation (prix partagé), Oslo 1992." (4ème couv.)
"Pionnier de la psychiatrie maghrébine, écrivain et érudit, poète badinant avec la musique et le pinceau, le Pr Sleim Ammar est aussi un éminent historien de la médecine, profondément ancré au terroir mais ouvert à tous les courants du monde, rappelant par maints côtés, le profil du médecin humaniste et encyclopédiste d'antan.
Vice-président de la Société Internationale d'Histoire de la Médecine (de 1987 à 1991), il s'est, depuis longtemps, ...

Islam et philosophie ; Littérature arabe

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 492 KHA

"A-t-on vraiment hi Sindbad le Marin? Si pour des millions de lecteurs le nom magique de Sindbad est inséparable de celui de Schéhérazade, c'est grâce à un subterfuge d'Antoine Galland, premier traducteur des Mille et une nuits au XVIIIe siècle. Car les aventures de l'intrépide marin, René R. Khawam nous le prouve, n'ont jamais fait partie des Nuits. Mieux, le texte qu'en donna Galland, et que la plupart des éditeurs ont repris d'après lui, n'est que " l'adaptation ", fort édulcorée, d'un roman composé à Bagdad dès le IXe siècle. Ce roman, René R. Khawam en donne ici la première traduction intégrale, établie à partir des manuscrits anciens.
Et nous découvrons avec émerveillement un " autre " Sindbad, infiniment plus proche de la réalité historique de l'époque, même si l'aventure, avec son cortège de monstres et de magiciens, est toujours au rendez-vous. Nous sommes à l'heure où les marins arabes se lancent à la découverte des terres inconnues de l'océan Indien, atteignent Madagascar et pénètrent jusqu'en mer de Chine. Revenus à Bassorah, ils n'ont rien de plus pressé que d'aller raconter dans les tavernes les épisodes les plus mouvementés de leurs voyages... en mêlant suffisamment de vrai au merveilleux dont leur public est friand pour emporter l'adhésion des plus rétifs. C'est à partir de ces relations improvisées que les maîtres conteurs du moyen âge arabe ont tissé la trame de ce récit, prototype de tous les romans d'aventures à venir." (4ème couverture)
"A-t-on vraiment hi Sindbad le Marin? Si pour des millions de lecteurs le nom magique de Sindbad est inséparable de celui de Schéhérazade, c'est grâce à un subterfuge d'Antoine Galland, premier traducteur des Mille et une nuits au XVIIIe siècle. Car les aventures de l'intrépide marin, René R. Khawam nous le prouve, n'ont jamais fait partie des Nuits. Mieux, le texte qu'en donna Galland, et que la plupart des éditeurs ont repris d'après lui, ...

Contes ; Littérature arabe

... Lire [+]

0
Z