m

Documents  environnement | enregistrements trouvés : 7

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 89 ARC 40

Etude présentée lors du XIXe congrès géologique international à Alger en 1952.

Vaste dépressions orientée W-SW E.NT, d’une superficie voisine de 1300000 ha, la Plaine de la Mitidja s'étend sur une longueur de 100 km de l'Oued Nador à l'W au plateau dominant la vallée de l'Oued Boudouaou à 1'E. Les Monts de 1'Atlas mitidjien - point culminant 1600 m - constituent sa limite S. Les collines du Sahel qui la bordent au N atteignent 260 m d'altitude entre l'Oued Nador et l'Harrach ; elles se poursuivent au delà de l'Harrach en un léger bombement dont la hauteur n'excède pas 80 m0
La plaine est elle-même légèrement inclinée du S - Blida est située, au pied de 1'Atlas, h. 260 m d'altitude -au N; la coupure du Mazafran se trouve à la cote 140
Entité géographique bien définie, la Mitidja ainsi délimitée ne correspond pas à un ensemble structural géologiquement parlant. Nous exposerons ultérieurement que cette dépression est en réalité une cuvette synclinale - ou, plus exactement, étant donne son fond plat et son raccordement par flexure brusque aux anticlinaux N et S, un "flexurgraben"(Glangeaud)- séparant deux bombements anticlinaux, Atlas et Sahel. Il faudrait aller jusqu7à Menerville à l'E pour trouver la limite orientale de cette cuvette. A 1'W, parallelement au Sahel et h lialas qui s’élèvent -après ennoyage au niveau de 1’0ued Djer - pour donner, le premier l'Atlas césaréen, le second, le massif du Bou Maad, le synclinal mitid¬jien subit un relèvement d'axe ; il se poursuit au delà de Marengo on un étroit bassin, le bassin de Marceau,,auquel fait suite a 1'W une série de cols, "sillon post-mitidjien" de L. GLANORAUD.
Si nous insistons sur ce prolongement occidental du synclinal mitidjien, c’est que l'étude du substratum, rendue impossible dans la plaine complètement recouverte d'alluvions, est devenue la relativement aisée et a facilite la reconstitution de l'histoire géologique de la Mitidja.
Etude présentée lors du XIXe congrès géologique international à Alger en 1952.

Vaste dépressions orientée W-SW E.NT, d’une superficie voisine de 1300000 ha, la Plaine de la Mitidja s'étend sur une longueur de 100 km de l'Oued Nador à l'W au plateau dominant la vallée de l'Oued Boudouaou à 1'E. Les Monts de 1'Atlas mitidjien - point culminant 1600 m - constituent sa limite S. Les collines du Sahel qui la bordent au N atteignent 260 m d'altit...

Archives Bodeur ; Mitidja ; Géologie ; Assainissement ; environnement ; Météorologie ; Hydrogéologie ; Hydrologie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845 CON

Autobiographie d'un ancien appelé du 6è BCA en Algérie en 1957-1958. Raconte le quotidien du chasseur alpin dans le Djudjura en Grande Kabylie.
Table des matières :
POURQUOI CE LIVRE? PREFACE CONSCIENCE DE NOS ECRITS. LE CONTEXTE. HOMMAGE. LA TRAVERSEE DE LA GRANDE BLEUE. LE CAMP ET SA COMPAGNIE. RETOUR AUX SOURCES. LES PERIPETIES -L'ARME BLANCHE. SUEURS FROIDES. NUIT DE NOEL. L'IMPACT NOCTURNE. TALAOUMALOU. BALLE PERDUE. LES PUNAISES. TAPIS VERT. LE DERNIER VERRE. EQUITATION. LES GALONS. PREMEDITATION. CRAPAHUT -PIED A TERRE. HARNACHEMENT. SOUS LA 1RE COMPAGNIE. LE VIEUX PONT. TEMPS DE CHIEN ET DE L'HORREUR. AGOUNI GOUGHRANE. UN SINGE EN HIVER. ROBERT. ACCROCHAGES -SUR LES TOITS. LES FUSEES BRANCARDAGE. LA MIZRANA. REDDITION. MES JAMBES! L'HOMME AUX CHEVEUX BLONDS. LA FORET DE YAKOUREN. LES CANONS DE FORT NATIONAL. LA GROTTE. UN BRAS! PRIX DE LA LIBERTE. LE CIMETIERE. L'EMBUSCADE. DIVERTISSEMENTS -LA VILLA DES ROSES. ANIMAL COURSE. LE CIVET. TENUE BLANCHE. SEQUESTRATION. ENVIRONNEMENT AUX MULTIPLES FACETTES - CES HOMMES VENUS D'EN FACE. REGARD ET PENSÉES DU CHIBANI. LA CACHE D'AMOKRANE. REFERENDUM. FACE A FACE. EAU TROUBLE. VUES D'EN HAUT. DJEMAA BOU SAHEL. JOUR DE REPOS. LES HOTES D'UNE NUIT. COUSCOUS MAGIQUE. TRISTESSE-LE TEMPS D'UNE PHOTO. JEAN-JACQUES NOUS QUITTE. SA DERNIERE GRENADE. SORTIE SANS RETOUR. UNE MINE CE JOUR LA! MEDITATION- SOIT FORT. METAMORPHOSE. CONSCIENCE PERDUE. DIALOGUE. CES MALADRESSES QUI NOUS GUETTENT. CES HOMMES QUI NOUS COMMANDAIENT. LE BOUT D'UN LONG TUNNEL -LA QUILLE. RETOUR A LA VIE CIVILE. L'HEURE DES COMPTES -RAPPELEZ VOUS. TRISTE BILAN. CORRESPONDANCE -UN CAMARADE M'ECRIT. REPONSE A SA LETTRE.
Autobiographie d'un ancien appelé du 6è BCA en Algérie en 1957-1958. Raconte le quotidien du chasseur alpin dans le Djudjura en Grande Kabylie.
Table des matières :
POURQUOI CE LIVRE? PREFACE CONSCIENCE DE NOS ECRITS. LE CONTEXTE. HOMMAGE. LA TRAVERSEE DE LA GRANDE BLEUE. LE CAMP ET SA COMPAGNIE. RETOUR AUX SOURCES. LES PERIPETIES -L'ARME BLANCHE. SUEURS FROIDES. NUIT DE NOEL. L'IMPACT NOCTURNE. TALAOUMALOU. BALLE PERDUE. LES PUNAISES. TAPIS ...

Algérie ; Kabylie ; Armée de Terre ; 1954-1962 ; Guerre ; Autobiographie ; Mémoire ; Eau ; Forêt ; Animal ; Lettre ; environnement

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 297 CLA

"L'auteur est un observateur curieux et privilégié, descendant d'une famille de colons. Ses arrière-grands-parénts sont arrivés en Algérie entre 1831 et 1837. Ingénieur Agronome (Alger), licencié ès-Sciences, docteur de l'IPHE de la Sorbonne et arabisant. Chef d'entreprises en Algérie et au Maroc ruiné par les indépendances. Spécialiste du développement économique, il s'est reconverti comme Expert scientifique. Consultant de la Coopération, de la FAO, de la BIRD et de l'OCDE. Colonel de Réserve Honoraire, Breveté de l'Ecole d'EM, Chevalier de la Légion d'Honneur à titre militaire, il a vécu les événements comme Expert en Algérie de 1958 à 1962.
Les hommes, nés au début du siècle, peuvent être des observateurs 'privilégiés, parce qu'ils ont vécu au contact et parfois au sein des événements, qui ont amené la gigantesque mutation de notre environnement français, européen et mondial. Profitant de cette situation d'observateur, favorisé par ses études supérieures, sa connaissance de la la langue arabe et des populations du. Maghreb et du Machrek, il a approfondi ses connaissances et mené des recherches sur la structuration de la religion et de l'éthique islamique, sur les motivations de la conquête arabo-musulmane, sur la domination de sa culture au. Moyen Age, sur ses rapports avec le judaïsme et la chrétienté, sur la colonisation et l'indépendance du Maghreb, pour essayer de pénétrer l'âme et de comprendre le comportement des Musulmans dans le monde moderne ,n dans leurs rapports avec les pays du. Nord." (4ème couverture)
"L'auteur est un observateur curieux et privilégié, descendant d'une famille de colons. Ses arrière-grands-parénts sont arrivés en Algérie entre 1831 et 1837. Ingénieur Agronome (Alger), licencié ès-Sciences, docteur de l'IPHE de la Sorbonne et arabisant. Chef d'entreprises en Algérie et au Maroc ruiné par les indépendances. Spécialiste du développement économique, il s'est reconverti comme Expert scientifique. Consultant de la Coopération, de ...

Islam ; Religion ; Algérie ; Afrique du Nord ; Afrique ; Colonisation ; Immigration ; Politique ; Décolonisation ; environnement ; Français ; Musulmane ; Rapatriés ; Bibliographie ; Illustration

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 719 PAR-b

Algérie ; environnement

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Algérie, mon beau pays retrouvé | H | H

Site internet

H

Alexandre Faulx-Briole égrène ses souvenirs d'enfance à Alger et dans l'algérois. Il illustre son propos par des photos, des expressions, des descriptions.Il évoque également un patrimoine commun composé des apports dans la vie quotidienne de 132 ans de présence française.

Alger, commune ; Alger, arrondissement ; Actualités d'Algérie ; Photographie ; Vie ; Art ; environnement ; Patrimoine culturel ; Souvenir

... Lire [+]

Z