m

Documents  Mammeri, Mouloud | enregistrements trouvés : 7

O
     

-A +A

P Q

UV

Mouloud Mammeri est né le 28 décembre 1917 à Taourirt-Mimoun (Haute Kabylie). Sa langue maternelle est le berbère mais il sait un peu de français lorsqu'il quitte son village natal
pour le Lycée de ...


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00271

"«Éboulez-vous, montagnes, Qui des miens m'avez séparé.
Laissez à mes yeux la voie libre, Vers le pays de mon père bien-aimé,
Je m'acharne en vain à l'ouvrage: Mon coeur là-bas est prisonnier. »
Craignant que la beauté des chants berbères ne disparaisse avec la voix de sa mère, Jean Amrouche a entrepris de consigner tous les chants qui ont bercé son enfance.
En les exprimant en français, il en a fait un trésor de la poésie universelle.
«Voici les vers, voici tes mots, voici les musiques et les chants. Les chants enfin rendus, redits tels qu'ils chantaient en vous.» Mouloud Mammeri

Né en 1906 à Ighil Ali, en Kabylie, Jean Amrouche a passé sa jeunesse à Tunis. Poète, il fut aussi professeur de lettres, éditeur et journaliste. Militant de l'indépendance algérienne, il est mort en 1962.
Textes réunis, transcrits et présentés par Tassadit Yacine " (4ème couv.)
"«Éboulez-vous, montagnes, Qui des miens m'avez séparé.
Laissez à mes yeux la voie libre, Vers le pays de mon père bien-aimé,
Je m'acharne en vain à l'ouvrage: Mon coeur là-bas est prisonnier. »
Craignant que la beauté des chants berbères ne disparaisse avec la voix de sa mère, Jean Amrouche a entrepris de consigner tous les chants qui ont bercé son enfance.
En les exprimant en français, il en a fait un trésor de la poésie universelle.
«Voici ...

Poésie ; Berbère ; Poésie arabe ; Amrouche, Jean (1906-1962)

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 390 MAM

"Le coefficient d'accélération qu'a pris depuis peu l'histoire des peuples sans écriture à peu près partout dans le monde, leur fatal et bientôt irréversible alignement sur le type de la civilisation techniciste d'Occident font qu'en certaines régions on assiste probablement aux dernières années où l'on peut recueillir des documents de littérature orale non encore adultérée. Le Gourara du sud-ouest algérien est de celles-là. Longtemps préservée par les sables dans un relatif isolement, la société du Gourara évolue aujourd'hui rapidement: Déjà une politique du tourisme, soucieuse de rentabilité, travaille à transformer la communion recueillie de l'ahellil en foire, ses officiants en bateleurs. Il était temps de sauver d'une mort indigne un genre qui, pendant des siècles, a traduit la joie, les phantasmes et les désirs des hommes, pour lui donner ne fût-ce que cette vie demi-morte que constitue pour le verbe son enfermement dans les pages froides de l' écrit.
C'est par hasard qu'une équipe de chercheurs a découvert en même temps que la poésie de l'ahellil, sa musique polyphonique, probablement millénaire. Dans l'ahellil ont sédimenté des éléments divers, certains venus de très loin. Il y en a d'actuels, un grand nombre récite les vertus des chorfa, arrivés dans le pays à partir du XVIe siècle ou leur adresse de longues prières; certains chantent les parfums, les bijoux, les amours souvent courtoises de la grande époque que fut pour le Gourara le moyen âge; quelques-uns gardent les souvenirs d'une judaïté nombreuse et prospère, jusqu'à sa destruction brutale à la fin du XVe siècle; d'autres encore remontent plus loin dans le passé.
Dans une humanité bientôt uniformisée par ses propres inventions et qui dispose de moins en moins de variantes civilisationnelles, un genre comme l' ahellil constitue un exemple encore vivant d' une façon de dire autre chose autrement."
"Le coefficient d'accélération qu'a pris depuis peu l'histoire des peuples sans écriture à peu près partout dans le monde, leur fatal et bientôt irréversible alignement sur le type de la civilisation techniciste d'Occident font qu'en certaines régions on assiste probablement aux dernières années où l'on peut recueillir des documents de littérature orale non encore adultérée. Le Gourara du sud-ouest algérien est de celles-là. Longtemps préservée ...

Gourara ; Anthropologie ; Algérie ; Ahellil ; Poésie ; Musique ; Moyen-Âge

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Le sommeil du juste Mammeri, Mouloud | Plon 1955

Monographie

UV


Cote : 840 MAM

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

La Colline oubliée Mammeri, Mouloud | Plon 1952

Monographie

UV


Cote : 840 MAM


La Colline oubliée première oeuvre de Mouloud Mammeri, d'une densité romanesque très rare, laisse le goût surprenant d'un pays inconnu. Dans la montagne berbère, à la veille de la guerre, deux groupes de jeunes gens coupés du monde, vivent en Algérie une existence à la fois oisive, passionnée et dure... Vient la guerre qui les révèle à eux-mêmes et aux autres, et les lance dans des directions diverses. Mais la tourmente les a chassés tous, sauf un, de cette colline bientôt oubliée où, sans eux, les autres continuent de mener la même vie, celle que leurs ancêtres mènent depuis des centaines d'années.
Derrière une histoire d'amour, sur la " toile de fond " saisissante, parfois envoûtante de cette société indigène profondément imprégnée de tradition religieuse, de coutumes ancestrales de -pré jugés et de civilisation ultra-moderne, se profile le dessin des année: difficiles de l'Afrique du Nord (1942-1944) avec leurs mobilisations successives, la pauvreté, l'absence des hommes...

La Colline oubliée première oeuvre de Mouloud Mammeri, d'une densité romanesque très rare, laisse le goût surprenant d'un pays inconnu. Dans la montagne berbère, à la veille de la guerre, deux groupes de jeunes gens coupés du monde, vivent en Algérie une existence à la fois oisive, passionnée et dure... Vient la guerre qui les révèle à eux-mêmes et aux autres, et les lance dans des directions diverses. Mais la tourmente les a chassés tous, sauf ...

Roman ; Littérature ; Berbère ; Algérie ; Seconde Guerre mondiale 1939-1945

... Lire [+]

Z