m

Documents  Martinez, Jean-Claude | enregistrements trouvés : 3

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 845 MAR


Algérie ; Histoire ; Ville

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 846 MAR

"Quarante ans durant on nous l'a seriné. L'opinion Pa cru. L'Europe, c'était beau, c'était grand, c'était bon. C'était le progrès. L'Europe, c'était le sommet. Au point de se demander comment Martin Luther King avait pu parler depuis Atlanta, parce que si l'on a un rêve, c'est forcément depuis Bruxelles qu'on le fait...
Or, maintenant, chacun sait. L'Europe soi-
disant des lumières et de la raison, c'est une
construction où les vaches mangent de la viande,
où les terres sont mises en jachère, quand il
manque du blé, où les vignes sont arrachées pendant que l'on importe du vin, le tout sur ordre de fonctionnaires supranationaux qui réglementent au millimètre près le calibre des cerises et des poires autochtones, alors que circulent sans contrôle peste porcine, peste équine, fièvre aphteuse et autres épizooties, venues librement d'Afrique, d'Albanie, de Turquie, du Sud ou de l'Est.
['.Europe de Bruxelles, c'est cela. Mais il y a plus invraisemblable encore avec le traité de Maastricht, Pour supprimer les déficits publics, ce texte oblige en effet à augmenter les impôts. Ce qui accroît la récession où s'alimentent à nouveau les déficits que l'on prétendait supprimer. Le fou européen creuse le trou financier qu'il dit vouloir boucher.
Comment ne pas parler alors d'Europe folle ? Et folle de ses idées. A commencer par l'idée fédérale européenne elle-même. Cet Espéranto institutionnel.
Certes, cette agitation d'origine, des dirigeants européens des sixties, aurait pu s'apaiser avec le temps. Malheureusement est venu se greffer sur ce terrain une idée opportuniste : le libre-échangisme.
La rêverie est devenue alors pathologie. Celle précisément de P Europe folle. Folle de monétarisme, de productivisme, de libre-échangisme. Folle d'oublier ce qu'elle a été. De Marathon à Salamine et d'Actium à Lepante. La fille aînée de la civilisation. Le continent de la science et de la raison, Dans un océan d'orientalisation.
Peut-on alors encore guérir de l'Europe, ?
Jean-Claude Martinez, Professeur agrégé de droit public et de sciences politiques Université Paris, Député européen, Président du Cercle National des Agriculteurs de • France, Directeur de La Lettre au Contribuable et de La Lettre aux Paysans."
"Quarante ans durant on nous l'a seriné. L'opinion Pa cru. L'Europe, c'était beau, c'était grand, c'était bon. C'était le progrès. L'Europe, c'était le sommet. Au point de se demander comment Martin Luther King avait pu parler depuis Atlanta, parce que si l'on a un rêve, c'est forcément depuis Bruxelles qu'on le fait...
Or, maintenant, chacun sait. L'Europe soi-
disant des lumières et de la raison, c'est une
construction où les vaches mangent de ...

Politique et gouvernement ; Extrême droite ; Union européenne

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 846 MAR

"Ame de la France, souffle de mille ans, tempêtes de Molène ou d'Ouessant, croisée des chemins de Compostelle, silence des Causses asséchées, ceinture du Vercors, j'en appelle à vous.
Des lieux de sacre ou de mystère, du Puy-enVelay au Mont-Saint-Michel, tout autant qu'à Azincourt, Crécy ou Alésia, sédiments des défaites ou argiles des victoires, j'en appelle à vous.
A vous Roland, comme aux tabors de Montecasino, aux guetteurs des collines de DiênBiên-Phu, à Gallieni, Pasteur, Jacques Coeur ou le père de Foucauld.
A vous tous qui avez fait la France. Voix de Renan et de Barrès, blessures d'Appolinaire, Règle de St-Benoît, soldat de l'an II, peuple de Bouvines, armées des ombres rangées sur mille ans de corps de bataille.
J'en appelle à vous. Du chemin des Dames à Roncevaux, des murs d'Orléans aux toitures calcinées d'Oradour-sur-Glane, des Parfaits de Montségur aux alignements de Douaumont, du granit des Alpes aux empilements de Camac.
Dieu des fourmis, Dieu des étoiles, Dieu d'Abraham, de Jacob, de Clotilde et de Claudel, va-nu-pieds, soulier de satin, grognards de l'Empire, prieurés de Bretagne ou chapelles romanes de Provence, peuple des cathédrales, j'en appelle à vous. La Patrie est en danger. La Patrie disparait. Maastricht va commettre l'irrémédiable. Et personne ne le voit. Personne ne le croit.
Alors j'en appelle à tous les miens. Aux faucilles et aux tracteurs. Aux laminoirs et aux chaluts. Hommes des champs et de la mer. Des mines et des usines. Des ateliers et des marchands. De la France qui travaille, qui crée et qui paie.
Il faut se lever. Se dresser. S'opposer. Se révolter. Non... Non... Non à l'innommable ! Au crime contre la Nation. Non à Maastricht !
Non à l'Europe des Banquiers, de la drogue, de la Mafia, des impôts augmentés et du droit de vote aux étrangers. L'Europe de l'immigration débridée, du chômage accentué, des retraites amputées, du Franc éliminé. Et par dessus tout, l'Europe du mensonge. L'Europe qui promet la paix et qui amènera la guerre. De Sarajevo, en Bosnie, au Caucase et en Arménie, la mèche est déjà allumée.
Alors c'est Non ! Parce que parfois iloir dire Non. Pour préparer les grands Oui de demain. Oui à l'Europe généreuse et complète. L'Europe de l'imagination. L'Europe des Patries. L'Europe de la France continuée, par une grande politique en Méditerranée.
Jean-Claude MARTINEZ, Pofesseur agrégé de droits public et de Science politique, Député européen FN, Président fondateur du Cercle National des Agriculteurs, Docteur Honoris Causa de l'Institut de droit fiscal de l'Université de Sao PDiên-Biên-Phuur de Séminaires fiscaux à l'ENAP du Maroc.3
"Ame de la France, souffle de mille ans, tempêtes de Molène ou d'Ouessant, croisée des chemins de Compostelle, silence des Causses asséchées, ceinture du Vercors, j'en appelle à vous.
Des lieux de sacre ou de mystère, du Puy-enVelay au Mont-Saint-Michel, tout autant qu'à Azincourt, Crécy ou Alésia, sédiments des défaites ou argiles des victoires, j'en appelle à vous.
A vous Roland, comme aux tabors de Montecasino, aux guetteurs des collines de ...

Union européenne ; Politique et gouvernement ; Nationalisme

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

0
Z