m

Documents  Humbert, Jean-Charles | enregistrements trouvés : 10

O
     

-A +A

P Q

UV

L'auteur, professeur de Lettres titulaire d'un D.E.A. d'histoire contemporaine et grand connaisseur du Sahara, a déjà publié un ouvrage "Sahara, les traces de l'homme". Le travail qu'il nous présente ...


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.3 HUM

"Le 15 septembre 1916, un avion biplan Farman disparaît au-dessus de Nalout, en Tripolitaine, au cours d'une mission de bombardement. En dépit de nombreuses recherches sur la frontière tuniso-tripolitaine et dans la région de l'erg de Djeneïen, il faudra attendre plusieurs mois pour retrouver l'avion dans les dunes d'El Borma, un an pour découvrir le corps de l'observateur et, une année encore pour celui du pilote. Pendant ce temps se développe une insurrection des Libyens contre l'Italie. Elle embrase la Tripolitaine et toute la région du Sud tunisien. Au cours d'une enquête passionnante conduite dans les archives, sur le
terrain et grâce à des documents inédits, l'auteur inscrit cette tragédie aérienne dans le contexte général de la guerre 1914-1918 en Tunisie et dresse un bilan de cette malheureuse aventure.
Né à Alger, Jean-Charles Humbert; professeur de Lettres, est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le Sahara. Grâce à des documents inédits et à une reconstitution de ce vol, il nous présente, ici, le résultat de ses investigations. Il évoque l'aviation au Sahara et rappelle les combats qui firent rage en Tripolitaine dès 1911 et dans le Sud tunisien en 1914 ƒ1918." (4ème couv.)
"Le 15 septembre 1916, un avion biplan Farman disparaît au-dessus de Nalout, en Tripolitaine, au cours d'une mission de bombardement. En dépit de nombreuses recherches sur la frontière tuniso-tripolitaine et dans la région de l'erg de Djeneïen, il faudra attendre plusieurs mois pour retrouver l'avion dans les dunes d'El Borma, un an pour découvrir le corps de l'observateur et, une année encore pour celui du pilote. Pendant ce temps se développe ...

Grande Guerre 1914-1918 ; Aviation ; Sahara ; Lybie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 927 HUM

"Les photographes installés en Algérie dans la seconde moitié du XIXe siècle ont dressé un inventaire ethnographique et historique d'une étonnante richesse. Parmi eux, Jean Geiser est le plus connu. Photographe de studio, son activité de portraitiste ne l'empêche pas de courir le pays. Il grave sur ses plaques villes, villages, personnages et paysages. Témoin de son temps, il assiste aux grands événements de l'époque et réalise des milliers de clichés largement répandus grâce à la carte postale.

Comme l'écrit l'historien Jacques Frémeaux dans sa préface : "Il serait illusoire de vouloir exiger des documents visuels plus d'objectivité qu'on n'en trouve dans les archives écrites". Pour lui, les images de Jean Geiser ne montrent pas une réalité mais traduisent une vision artistique et humaniste. Il ajoute : "Si le photographe a travaillé dans le cadre d'une société coloniale, il a su, par le respect qu'il portait à ses sujets, en souligner la dignité ou la séduction. Leur visage, leur silhouette saisis par son appareil expriment, derrière l'apparence exotique, l'âme de tout un peuple et de son pays".

L'ouvrage, important pour l'histoire de la photographie, peut se lire également comme un livre d'Histoire par la photographie. Français émigrés sur cette terre d'Afrique, Algériens curieux de leur passé ou historiens en quête d'informations, tous auront à coeur de mieux connaître ce photographe et de découvrir, grâce notamment aux archives Geiser, l'aventure d'un homme, d'une famille et d'un pays à un moment crucial de son histoire."
"Les photographes installés en Algérie dans la seconde moitié du XIXe siècle ont dressé un inventaire ethnographique et historique d'une étonnante richesse. Parmi eux, Jean Geiser est le plus connu. Photographe de studio, son activité de portraitiste ne l'empêche pas de courir le pays. Il grave sur ses plaques villes, villages, personnages et paysages. Témoin de son temps, il assiste aux grands événements de l'époque et réalise des milliers de ...

Photographie ; Personnalités ; Artiste ; 19e siècle ; Alger, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 355 DES

Présentation de Jean-Charles Humbert 3

Avant-propos. 9


Première partie LE MÉHARI

CHAPITRE I - Des méhara
Des méhara en général ; leur utilité ; leurs qualités et leurs défauts ;leur nourriture. 13
Recrutement 24
Dressage et façon de conduire. 30
Maladies des méhara 39

CHAPITRE II - Des pâturages
Pâturages de printemps 49
Pâturages d'été-automne 52
Pâturages d'hiver . 56
Ressources de la vallée du Bas-Guir 60


Deuxième partie LE MÉHARISTE

CHAPITRE I - Le camp Sûreté.- Les sentinelles 63
Troupes en marche, reconnaissances 73
Patrouilles 77
Poursuites 80
Façons de combattre 86
Entretien des puits 92
Soins à donner aux armes 93

CHAPITRE II - Compagnies Sahariennes

Gradés français 95
Discipline 99
Recrutement 100
Nos Sahariens 104
Présentation de Jean-Charles Humbert 3

Avant-propos. 9


Première partie LE MÉHARI

CHAPITRE I - Des méhara
Des méhara en général ; leur utilité ; leurs qualités et leurs défauts ;leur nourriture. 13
Recrutement 24
Dressage et façon de conduire. 30
Maladies des méhara 39

CHAPITRE II - Des pâturages
Pâturages de printemps 49
Pâturages d'été-automne 52
Pâturages d'hiver . 56
Ressources de la vallée du Bas-Guir 6...

Armée d'Afrique ; Maladie ; Français

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 926 HUM

"En 1920, le Sahara aborde une longue période de paix. Il s'agit désormais pour la France d'organiser et de développer ces immenses régions administratives nées de la création des Territoires du Sud en 1902. Le Territoire des Oasis, le plus important du point de vue
stratégique, le plus étendu aussi avec sa capitale Ouargla, échut, en 1930, au commandant Carbillet. Cet officier, au passé controversé quand avait éclaté l'affaire du Djebel Druse, donnera, pendant plus de dix ans, la pleine mesure de son talent au Sahara. Tour à tour gestionnaire, traceur de pistes, architecte-urbaniste ou diplomate, le colonel Carbillet s'illustrera surtout comme le fondateur de la cité nouvelle de Ouargla. Il sera un des rares responsables de Territoire à marquer de son empreinte l'architecture d'une ville saharienne. Le colonel Carbillet, personnage complexe et secret, appartient à cette lignée de sahariens méconnus qui ont laissé derrière eux une oeuvre considérable.
Ce livre, consacré à Ouargla et au Territoire des Oasis, permet ainsi de mieux comprendre le rôle des officiers sahariens qui ont contribué à faire entrer le Sahara dans le monde moderne."
"En 1920, le Sahara aborde une longue période de paix. Il s'agit désormais pour la France d'organiser et de développer ces immenses régions administratives nées de la création des Territoires du Sud en 1902. Le Territoire des Oasis, le plus important du point de vue
stratégique, le plus étendu aussi avec sa capitale Ouargla, échut, en 1930, au commandant Carbillet. Cet officier, au passé controversé quand avait éclaté l'affaire du Djebel Druse, ...

Sahara ; Exploration ; Homme militaire

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 916.6 HUM

"Entre 1892 et 1903 , l'Armée française implanta, à la limite nord du Sahara, une série de Forts et de Bordjs dont l'importance et la majesté surprennent aujourd'hui comme autant de manifestations d'un effort vain et stérile : ces Forts ne gardaient qu'eux-mêmes et surveillaient des pistes souvent désertes. Ils devaient ainsi jouer un rôle infime dans la conquête, par une poignée de méharistes, des espaces infinis qui s'étendaient entre eux et les confins de l'Afrique noire. Leur construction ne s'explique cependant ni par le hasard, ni par des erreurs grossières de perspectives. A l'aide de documents d'archives et d'illustrations photographiques inédits, Jean-Charles Humbert retrace l'épisode peu connu d'une histoire qui eut son heure de célébrité, ses héros, et, surtout, ses humbles bâtisseurs. "
"Entre 1892 et 1903 , l'Armée française implanta, à la limite nord du Sahara, une série de Forts et de Bordjs dont l'importance et la majesté surprennent aujourd'hui comme autant de manifestations d'un effort vain et stérile : ces Forts ne gardaient qu'eux-mêmes et surveillaient des pistes souvent désertes. Ils devaient ainsi jouer un rôle infime dans la conquête, par une poignée de méharistes, des espaces infinis qui s'étendaient entre eux et ...

Sahara ; Armée française ; Exploration

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 916.6 HUM

Sahara

... Lire [+]

Z