m

Documents  Hirtz, Georges | enregistrements trouvés : 13

O

-A +A

P Q

UV

Ancien Administrateurs des Services civils.
Ancien chef de la commune mixte de Biskra.


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 61 ARC 18

Exemplaires dédicacés par l'auteur à M. et Mme Besset :
- L'Algérie nomade et ksourienne, Éditions Paul Tacussel, Marseille, 1989.
- Islam-Occident, les voies du respect, de l'entente, de la concorde, PSR éditions, La Roche-Rigault, 1998.

Archives Besset-Lamoine ; Cohabitation religieuse ; Islam ; Sahara ; Territoires du Sud ; Berbère ; Laghouat, commune ; Administration ; Conquête ; Tribu ; Margueritte, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 926 HIR-b

Eloge funêbre

Biographie ; Officier ; Fonctionnaire

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 927 HIR-b

Allocution funéraire

Antoine, Renée (1896- mars 1988) ; Biographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 965.5 HIR-b

Conférence faite devant les Anciens du C.H.E.A.M..

Guerre d'Algérie ; Politique et gouvernement ; Algérie française

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 965.4 COU

Avant d'aborder la période 1954-1957 dans un deuxième tome, "l'auteur a jugé opportun d'offrir au lecteur quelques repères significatifs du territoire rural de l'Algérie, celui des immenses communes mixtes dont il fut administrateur". L'auteur offre "la vérité" sur cette période. (4è de couverture.)
Sommaire : I - Chellala. Mes débuts dans le fonction publique en Algérie; "Le portillon"; Le typhus à Chellala. On l'a vaincu; "L'ordre et la calme"; Le ravitaillement "acrobatique" des habitants de Chellala durant la période de rationnement; Première rencontre avec les colons : les "Hours"; La colonisation : un cas exemplaire : le Sersou; La conférence d'Achaba du 17 mars 1942 à Vialar; le Sersou tel que je le découvre en 1942; Le centre de De Foucauld : défi à la nature ou hommage au saint homme ?; Efficacité de l'Administration en Algérie; Les moyens d'une modernité; J'ai rencontré à Chellala, le père incontestable du nationalisme algérien : Messali Hadj; La conférence d'achaba à Reibell-Chellala le 18 avril 1945 : incidents mineurs sans la moindre violence; l'éloignement de Messali, évènement aux conséquences majeures; Plus tard, Messali en exil à Belle Ile. Le déclin après le triomphe. La rencontre Messali-Saddok ben Hamza; Mai 1945 : le mois horrible; La détresse du pays du mouton dans les années 1945-1947; A Chellala, panique chez les éleveurs : vols de troupeaux à main armée; II - Laghouat 1947-1952. A mon arrivée, élections démocratiques 1947; A Laghouat un sacré bonhomme, Bensalem Mohamed ben Hamida: son entrée en lutte contre "le régime du sabre des Territoires du sud"; Le triomphe de Bensalem au Congrès S.F.I.O. de 1936 à Marseille; Jeunesse et sport à Laghouat; L'explosion de Laghouat, 22 septembre 1952; Sahara, l'eau, le pétrole et les hommes; De Gaulle et le pétrole saharien; A Evian, le Sahara sera algérien; A Laghouat, la Légion étrangère et sa légende; Marcel Edmond Naegelen gouverneur général de l'Algérie-Elections-Départ; Intermède : la Sureté nationale en défaut : O.S. Organisation spéciale; III - La Mizrana; Tigzirt-sur-Mer.
Avant d'aborder la période 1954-1957 dans un deuxième tome, "l'auteur a jugé opportun d'offrir au lecteur quelques repères significatifs du territoire rural de l'Algérie, celui des immenses communes mixtes dont il fut administrateur". L'auteur offre "la vérité" sur cette période. (4è de couverture.)
Sommaire : I - Chellala. Mes débuts dans le fonction publique en Algérie; "Le portillon"; Le typhus à Chellala. On l'a vaincu; "L'ordre et la ...

Algérie ; Histoire ; 1940-1953 ; Gouvernement général de l'Algérie ; Légion étrangère ; Armée ; Territoires du Sud ; Sahara ; Colonisation ; Laghouat, commune ; Administration ; Nationalisme ; Marseille ; Algérien ; Eau ; Pétrole ; Sport ; Fonction publique ; Conférence ; Légende

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845 HIR

"Si le drapeau français a pu flotter sur Berlin le 8 mai 1945, aux côtés des couleurs des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union Soviétique, c'est essentiellement au général WEYGAND, rénovateur de l'ARMÉE D'AFRIQUE, que notre pays le doit.
Une indissociable continuité soude les noms de WEYGAND, de GIRAUD, de JUIN, de De LATTRE de TASSIGNY, à qui sont dues les victoires de Tunisie -au premier chef, celle de Medjez-el-Bab, le ' 20 novembre 1942- de Corse, d'Italie, de Provence, d'Alsace, comme l'entrée victorieuse en Allemagne.
Mais, trompée par la désinformation officielle, l'opinion est abusée :"on" s'est acharné à lui cacher que la résolution, le charisme et le courage de WEYGAND ont fait de l'Armée d'Afrique - et de l'O.R.A.- le fer de lance, l'outil majeur de la revanche et de la libération.
En dépit de quoi, WEYGAND se vit iniquement pris à partie, inculpé, emprisonné le 8 mai 1945, le jour même de la victoire. Mais la Haute Cour de Justice désavouera le pouvoir; elle innocentera le Général par un non-lieu irrécusable.
Au jour de sa mort, en réponse à une ultime agression du chef de l'Etat, WEYGAND recevra l'hommage ardent de la France entiére, unie dans un remarquable élan de ferveur et de respect.
L'analyse de ces antagonismes déroutants est au coeur de cet ouvrage qui englobe le dernier quart de la vie du général WEYGAND, les années 1940-1965; elle vise à débusquer les manipulations vindicatives, les Mensonges, les battages médiatiques qui, depuis trop longtemps, falsifient ou occultent la réalité de notre histoire récente."
"Si le drapeau français a pu flotter sur Berlin le 8 mai 1945, aux côtés des couleurs des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union Soviétique, c'est essentiellement au général WEYGAND, rénovateur de l'ARMÉE D'AFRIQUE, que notre pays le doit.
Une indissociable continuité soude les noms de WEYGAND, de GIRAUD, de JUIN, de De LATTRE de TASSIGNY, à qui sont dues les victoires de Tunisie -au premier chef, celle de Medjez-el-Bab, le ' 20 ...

Weygand Maxime (1867-1965) ; Seconde Guerre mondiale 1939-1945 ; 1945-1962 ; Armée d'Afrique ; Biographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845 HIR

"Si le drapeau français a pu flotter sur Berlin le 8 mai 1945, aux côtés des couleurs des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union Soviétique, c'est essentiellement au général WEYGAND, rénovateur de l'ARMÉE D'AFRIQUE, que notre pays le doit.
Une indissociable continuité soude les noms de WEYGAND, de GIRAUD, de JUIN, de De LATTRE de TASSIGNY, à qui sont dues les victoires de Tunisie -au premier chef, celle de Medjez-el-Bab, le ' 20 novembre 1942- de Corse, d'Italie, de Provence, d'Alsace, comme l'entrée victorieuse en Allemagne.
Mais, trompée par la désinformation officielle, l'opinion est abusée :"on" s'est acharné à lui cacher que la résolution, le charisme et le courage de WEYGAND ont fait de l'Armée d'Afrique - et de l'O.R.A.- le fer de lance, l'outil majeur de la revanche et de la libération.
En dépit de quoi, WEYGAND se vit iniquement pris à partie, inculpé, emprisonné le 8 mai 1945, le jour même de la victoire. Mais la Haute Cour de Justice désavouera le pouvoir; elle innocentera le Général par un non-lieu irrécusable.
Au jour de sa mort, en réponse à une ultime agression du chef de l'Etat, WEYGAND recevra l'hommage ardent de la France entiére, unie dans un remarquable élan de ferveur et de respect.
L'analyse de ces antagonismes déroutants est au coeur de cet ouvrage qui englobe le dernier quart de la vie du général WEYGAND, les années 1940-1965; elle vise à débusquer les manipulations vindicatives, les Mensonges, les battages médiatiques qui, depuis trop longtemps, falsifient ou occultent la réalité de notre histoire récente."
"Si le drapeau français a pu flotter sur Berlin le 8 mai 1945, aux côtés des couleurs des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union Soviétique, c'est essentiellement au général WEYGAND, rénovateur de l'ARMÉE D'AFRIQUE, que notre pays le doit.
Une indissociable continuité soude les noms de WEYGAND, de GIRAUD, de JUIN, de De LATTRE de TASSIGNY, à qui sont dues les victoires de Tunisie -au premier chef, celle de Medjez-el-Bab, le ' 20 ...

Weygand Maxime (1867-1965) ; Seconde Guerre mondiale 1939-1945 ; 1945-1962 ; Armée d'Afrique ; Biographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 297 HIR

"ENTRE l'Islam et l'Occident l'affrontement est-il inévitable ? Est-il vain de rechercher les voies du respect mutuel et de l'entente ?
C'est à oeuvrer dans cette direction que l'Histoire et le bon sens paraissent bien nous convier :
* Au plus fort de la lutte contre l'armée française, qui aurait pu soupçonner qu'Abd El Qader, « coupeur de têtes de chrétiens » acharné, deviendrait, vingt ans plus tard, le héraut de la paix, le protecteur-sauveur des chrétiens persécutés de Syrie et l'ami inconditionnel de la France ?
* Le lieutenant de La Moricière, polytechnicien, officier du génie, participe, en 1830, à la prise d'Alger. Il n'est pas plus préparé à l'étude des langues orientales qu'au traitement des problèmes de société. En un temps record, il apprend l'arabe écrit et parlé. Mis par là, à même de découvrir la réalité humaine des populations arabPicarderbères, il invente, au milieu de l'indifférence générale, la polidevenuee respect des personnes et des institutions et il associe étroitement les autochtones à la modernisation de l'Algérie nouvelle...
* L'aventure d'Aurélie Pica,rd n'est pas moins démonstrative : champenoise de modeste origine, dèvenue, à la suite de son mariage, « superintendante » de l'illustre confrérie Tidjanyya, elle gagne le respect et l'attachement unanimes des religieux et des populations sans se départir en quoi que ce soit de sa fidélité à la foi chrétienne. Son mari, Si Ahmed Tidjani, de son côté, n'exerce pas la moindre pression pour l'amener à embrasser l' Islam...
Combien d'autres exemples aussi probants pourraient être évoqués !
Au stade de décloisonnement et d'ouverture auquel nous sommes parvenus, l'Est et l'Ouest ne peuvent plus continuer de vivre dans la méconnaissance et le soupçon. Force est de prendre dûment en compte l'intensification de l'interdépendance, mais en veillant à ce que cette imbrication ne dégénère ni en confusion ni en nivellement. C'est dire l'importance cardinale du renouveau de nos valeurs fondamentales et de la fidélité au meilleur de nos traditions : spiritualité, honneur, civisme, probité..."
"ENTRE l'Islam et l'Occident l'affrontement est-il inévitable ? Est-il vain de rechercher les voies du respect mutuel et de l'entente ?
C'est à oeuvrer dans cette direction que l'Histoire et le bon sens paraissent bien nous convier :
* Au plus fort de la lutte contre l'armée française, qui aurait pu soupçonner qu'Abd El Qader, « coupeur de têtes de chrétiens » acharné, deviendrait, vingt ans plus tard, le héraut de la paix, le protecte...

Islam ; Cohabitation religieuse ; Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 965.5 COU

"Il a paru utile à l'auteur de compléter, corriger l'information de celles et ceux qui s'intéressent encore aux tenants et aboutissants des "évènements d'Algérie"". (4è de couv.)
L'auteur faisait partie d'un corps de hauts fonctionnaires, les "Administrateurs des Services civils d'Algérie". Il a fait un passage au chef-lieu de la Grande Kabylie après un long séjour dans les territoires du Sud.
Sommaire. Toussaint 1954; 1954 en Kabylie : premier accrochage militaire; 1955-Soustelle est arrivé; 1955-Etrange groupe d'études institutionnelles; Albert Camus : un français fils d'Algérie; Le Congrès de la Soummama; A Tizi-Ouzou-Mission et intermède; Tizi-Ouzou une relative sérénité; Dérapages-Force K. "Homme valables". Sainte Rita. Annexes : Echantillons d'erreurs relevées dans l'ouvrage de Pierre Miquel "La Guerre d'Algérie". Lettre de J.Coutelen à Mme Danielle Mitterand. Les projets de réformes avortés de François Mitterand. Note J. Coutelen à F. Vrolyk chef du SAAE. Tizi-Ouzou : témoignages. Chronologie de la guerre d'Algérie.
"Il a paru utile à l'auteur de compléter, corriger l'information de celles et ceux qui s'intéressent encore aux tenants et aboutissants des "évènements d'Algérie"". (4è de couv.)
L'auteur faisait partie d'un corps de hauts fonctionnaires, les "Administrateurs des Services civils d'Algérie". Il a fait un passage au chef-lieu de la Grande Kabylie après un long séjour dans les territoires du Sud.
Sommaire. Toussaint 1954; 1954 en Kabylie : premier ...

Algérie ; Histoire ; 1940-1953 ; Gouvernement général de l'Algérie ; Territoires du Sud ; Guerre d'Algérie ; Information ; Témoignage ; Lettre ; Français ; Militaire

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

0
Z