m

Documents  Cardinal, Marie | enregistrements trouvés : 10

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 840 CAR

"Au fond, Charles et Lula avaient encore beaucoup de• choses à se dire. Il fallait revisiter le passé et ses opacités ; il fallait, sans trop y croire, donner un peu de sens à ce torrent de vie qui, depuis trente ans, les avait rapprochés, séparés, rapprochés...
Alors, ils ont choisi- de se retrouver, chaque jeudi, ici ou là, pour parler, et parler encore. De l'amour. Du lendemain. De l'infidélité. Du mystère des truffes. Du sexe. De l'Histoire. Du théâtre. De l'Algérie. Des nomades. De l'existence-qui-précède-l'essence. De la liberté.
Et si tous ces mots partagés n'étaient que le prétexte d'une passion qui peut se raviver ?
Émotion, tendresse, violence.
Ce sera, pendant sept jeudis, une étrange conversation.
Marie Cardinal a déjà publié huit romans, dont les Mots pour le dire, la Clé sur la porte, les Grands Désordres et Comme si de rien n'était" (4eme de couverture)
"Au fond, Charles et Lula avaient encore beaucoup de• choses à se dire. Il fallait revisiter le passé et ses opacités ; il fallait, sans trop y croire, donner un peu de sens à ce torrent de vie qui, depuis trente ans, les avait rapprochés, séparés, rapprochés...
Alors, ils ont choisi- de se retrouver, chaque jeudi, ici ou là, pour parler, et parler encore. De l'amour. Du lendemain. De l'infidélité. Du mystère des truffes. Du sexe. De l'Histoire. ...

Roman

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 313 CAR

"II existe autant de sortes de Pieds-Noirs que de familles pieds-noirs. Nous étions différents les uns des autres, mais nous avions tous en commun le fait d'être d'ici et d'ailleurs. Même pour ceux - la majorité - qui n'avaient jamais voyagé, il. existait un coin de terre sacrée quelque part sur l'autre rive de la Méditerranée. Nous étions différents les uns des autres, mais nous vivions ensemble dans une réalité que se partageaient plusieurs religions, plusieurs langues, plusieurs lois... Même si, à l'origine, nos ancêtres étaient venus de France, d'Espagne, d'Italie, de Grèce... nous n'avions qu'un seul drapeau et nous en étions fiers, il était bleu, blanc, rouge: Tous, nous avons été élevés et instruits dans sa vénération. "
Marie Cardinal
"II existe autant de sortes de Pieds-Noirs que de familles pieds-noirs. Nous étions différents les uns des autres, mais nous avions tous en commun le fait d'être d'ici et d'ailleurs. Même pour ceux - la majorité - qui n'avaient jamais voyagé, il. existait un coin de terre sacrée quelque part sur l'autre rive de la Méditerranée. Nous étions différents les uns des autres, mais nous vivions ensemble dans une réalité que se partageaient plusieurs ...

Algérie ; Pieds-noirs

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 840 CAR

Roman

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Une vie pour deux Cardinal, Marie | Grasset 1981

Monographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
2y


Cote : 845.1 CAR

"Dans la lignée des Mots pour le dire, Au pays de mes racines est un livre de la mémoire... un livre du retour. Vingt-cinq ans après son départ d'Algérie, Marie Cardinal évoque ses souvenirs du pays natal... de la ferme familiale, du lycée, de la première communion. Et elle retourne là-bas découvrir une Algérie autre où elle retrouve « les odeurs, les gestes, les rythmes qui lui étaient familiers, les gens, la mer, sa mer ». Marie Cardinal a renoué avec l'enfant apaisée, euphorique qu'elle fut en cette oeuvre d'évocation et de réconciliation qui touche chacun au plus profond de lui-même.
... C'est avec une pierre blanche qu'on devrait marquer cette confession d'amour à la ville blanche. Flou, transparent, scintillant, gris-rose, ce livre du mal du pays, de cette douleur que les Allemands définissent avec le célèbre mot a Heinweh », ce livre est mon Cardinal préféré.
Christine Arnothy"
"Dans la lignée des Mots pour le dire, Au pays de mes racines est un livre de la mémoire... un livre du retour. Vingt-cinq ans après son départ d'Algérie, Marie Cardinal évoque ses souvenirs du pays natal... de la ferme familiale, du lycée, de la première communion. Et elle retourne là-bas découvrir une Algérie autre où elle retrouve « les odeurs, les gestes, les rythmes qui lui étaient familiers, les gens, la mer, sa mer ». Marie Cardinal a ...

Autobiographie ; Littérature ; Alger, commune ; Pieds-noirs ; Témoignage

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845.1 CAR

"Dans la lignée des Mots pour le dire, Au pays de mes racines est un livre de la mémoire... un livre du retour. Vingt-cinq ans après son départ d'Algérie, Marie Cardinal évoque ses souvenirs du pays natal... de la ferme familiale, du lycée, de la première communion. Et elle retourne là-bas découvrir une Algérie autre où elle retrouve « les odeurs, les gestes, les rythmes qui lui étaient familiers, les gens, la mer, sa mer ». Marie Cardinal a renoué avec l'enfant apaisée, euphorique qu'elle fut en cette oeuvre d'évocation et de réconciliation qui touche chacun au plus profond de lui-même.
... C'est avec une pierre blanche qu'on devrait marquer cette confession d'amour à la ville blanche. Flou, transparent, scintillant, gris-rose, ce livre du mal du pays, de cette douleur que les Allemands définissent avec le célèbre mot a Heinweh », ce livre est mon Cardinal préféré.
Christine Arnothy"
"Dans la lignée des Mots pour le dire, Au pays de mes racines est un livre de la mémoire... un livre du retour. Vingt-cinq ans après son départ d'Algérie, Marie Cardinal évoque ses souvenirs du pays natal... de la ferme familiale, du lycée, de la première communion. Et elle retourne là-bas découvrir une Algérie autre où elle retrouve « les odeurs, les gestes, les rythmes qui lui étaient familiers, les gens, la mer, sa mer ». Marie Cardinal a ...

Autobiographie ; Littérature ; Alger, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 840 CAR

"Livre-cri, livre-coup, d'une sincérité violente, impudique et sans concession, ce récit ne ressemble a aucun autre. Ce n'est pas la premiere fois qu'une femme raconte une crise intime, mais jamais on n'avait osé employer comme elle le fait « les mots pour le dire », les mots vrais, les mots interdits, les mots qui délivrent.
Sujette à des troubles dont tout lecteur et toute lectrice ressentiront aussitôt comme en eux-mêmes l'insupportable chaîne, la jeune femme que nous découvrons ici est un être physiquement et moralement désemparé, au bord de la folie, presque du suicide. Jusqu'au jour où elle se decide a confier son destin A un psychanalyste.
Alors, au fil des seances, nous remontons avec elle le chemin de sa vie, dont les &apes s'éclairent les unes apres les autres : le divorce des parents, la mort du pere, les traumatismes de la sexualité infantile, l'adolescence dans une Algérie en guerre et, par-dessus tout, l'ultime souvenir arraché aux ténèbres du refoulement, cet aveu d'une mere, qui est peut-être l'origine de tout le mal.
Avec un acharnement qui vient A bout de toutes ses resistances intérieures, la narratrice nous découvre peu A peu son passé. Au terme de son récit elle s'apercevra qu'elle est délivrée de ses angoisses et qu'elle peut recommencer A vivre avec son mari et ses enfants, enfin elle-même A nouveau.
Mêlant la confession romanesque et le procédé moderne de la cure analytique, Marie Cardinal nous fait vivre A travers son heroine une extraordinaire experience. C'est un livre grave que celui-ci, un document-vérité, bouleversant de naturel, en même temps que itinéraire étonnant d'une guérison par le courage et la lucide volonté de se vaincre soi-même. Et cette deliverance sera celle des mots, car c'est en les nommant qu'on tue les phantasmes.
Ii s'agit d'un cas, vécu, particulièrement pénible, mais la lecon magistrale que nous donne Marie Cardinal vaut pour chacun de nous. Fasciné, on ne pourra plus échapper A la puissance du livre où se manifestent, avec tant d'évidence, le temperament d'une femme et le talent d'un écrivain."
"Livre-cri, livre-coup, d'une sincérité violente, impudique et sans concession, ce récit ne ressemble a aucun autre. Ce n'est pas la premiere fois qu'une femme raconte une crise intime, mais jamais on n'avait osé employer comme elle le fait « les mots pour le dire », les mots vrais, les mots interdits, les mots qui délivrent.
Sujette à des troubles dont tout lecteur et toute lectrice ressentiront aussitôt comme en eux-mêmes l'insupportable ...

Roman ; Guerre d'Algérie ; Souvenir

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Ecoutez la mer Cardinal, Marie | R. Julliard 24/10/1962

Monographie

y


Cote : 840 CAR

"Les gens heureux ont une- histoire, ils ont même une belle histoire.
Maria est née en Algérie. Karl est allemand. Il rencontre Maria, il s'attache à elle, il l'aide. Et plus elle est heureuse, plus sa nature algérienne revit en elle. Mais Karl retourne en Allemagne, il retrouve sa vie, ses habitudes et, peu à peu, il oublie Maria.
Quand elle comprend que tout entre eux est fini, Maria croit être privée d'âme. Elle n'a plus envie de vivre.
C'est le pays de son enfance qui la sauvera de la mort, cette Algérie que l'amour de Karl lui a rendue et qui vit en elle désormais avec une sorte de violence indestructible, plus forte que le désespoir." (4ème couv.)
"Les gens heureux ont une- histoire, ils ont même une belle histoire.
Maria est née en Algérie. Karl est allemand. Il rencontre Maria, il s'attache à elle, il l'aide. Et plus elle est heureuse, plus sa nature algérienne revit en elle. Mais Karl retourne en Allemagne, il retrouve sa vie, ses habitudes et, peu à peu, il oublie Maria.
Quand elle comprend que tout entre eux est fini, Maria croit être privée d'âme. Elle n'a plus envie de vivre.
C'est ...

Roman ; Condition de la femme

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

0
Z