m

Documents  Brune, Jean | enregistrements trouvés : 25

O

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 939 BRU

Reportage fait par Jean Brune et publié par épisode.

Tombeau de la chrétienne

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Bab el Oued Brune, Jean | Ed. Atlantis 2015

Monographie

y


Cote : 917.1 BRU

"Jean Brune : Bab-el-Oued
Si Camus a chanté Belcourt, Brune s'est penché sur le quartier de Cagayous, Bab-el-Oued, ce melting pot fascinant.
Dans son roman Cette haine qui ressemble à l'amour (1961) et son Journal d'exil (1963), Brune a longuement déclaré son amour pour ce faubourg d'Alger. Dans Interdit aux chiens et aux Français (1966), il a décrit son calvaire qui était celui de toute l'Algérie française.
Mais déjà en 1955, dans une série d'articles pour La Dépêche quotidienne, c'est plein de tendresse et d'humour que Brune a "raconté Bab-el-Oued à Toinet" en y ajoutant une cinquantaine de caricatures pertinentes.
Tous ces écrits se trouvent réunis dans cette nouvelle édition.
"Bab-el-Oued ?
Ce n'est pas une ville espagnole, ni italienne,
ni française. C'est une ville nouvelle... une
ville comme il n'en existe nulle part ailleurs.
C'est une ville-synthèse.
Elle est née du brassage de tout ce que la
Méditerranée compte de pèlerins de l'aventure, dont les yeux sont accoutumés à chercher au-delà de l'horizon de la mer d'insaisissables eldorados.
C'étaient des Napolitains orgueilleux, des Maltais subtils, des Corses fiers comme des condottières, des Andalous nonchalants, des Calabrais têtus, des Catalans tragiques... et des Français plus sceptiques que toutes les races du monde puisqu'ils sont capables de rire même des miracles qu'ils accomplissent.
Ils ont importé un prodigieux acharnement au travail et toutes les traditions latines qui comptent parmi les plus somptueuses du monde.
Mais ils ont surtout apporté la gaieté et la jeunesse des races régénérées par les échanges... une vivacité que les bourgeois glacés et pincés jugent vulgaire mais qui n'est qu'une
manifestation de la spontanéité des gens sincères et simples... la bonhommie familière des peuples qui ont trop souffert pour
ne pas avoir appris les vertus de l'indulgence... et qui savent dissimuler les soucis quotidiens derrière des plaisanteries et des rires qui sont la pudeur des gens pauvres.
Voilà Bab-el-Oued." (4ème couverture)
"Jean Brune : Bab-el-Oued
Si Camus a chanté Belcourt, Brune s'est penché sur le quartier de Cagayous, Bab-el-Oued, ce melting pot fascinant.
Dans son roman Cette haine qui ressemble à l'amour (1961) et son Journal d'exil (1963), Brune a longuement déclaré son amour pour ce faubourg d'Alger. Dans Interdit aux chiens et aux Français (1966), il a décrit son calvaire qui était celui de toute l'Algérie française.
Mais déjà en 1955, dans une série ...

Bab-el-Oued, quartier ; Reportage ; Humour ; Vie quotidienne ; Brune, Jean

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.1 CAL

Dis, c'était comment, l'Algérie française?
20 questions et réponses à l'intention des jeunes Pieds-Noirs
Ce livre est destiné aux jeunes générations des familles
françaises qui ont dû quitter l'Algérie après son indépen-
dance en 1962. Sa présentation sous forme de questions
et réponses en rend la lecture facile et pratique.
Mais ce livre n'est pas pour autant un livre pour enfants
car certains passages, et notamment quelques récits rap-
portés par des témoins d'événements dramatiques,
pourraient heurter leur sensibilité.
I1 pourra toutefois aider leurs parents à répondre aux
principales questions qui pourraient leur être posées et à
contribuer ainsi à rendre justice à une communauté et à
une page d'histoire trop souvent méconnues, incompri-
ses et décriées. [quatrième de couverture]
Dis, c'était comment, l'Algérie française?
20 questions et réponses à l'intention des jeunes Pieds-Noirs
Ce livre est destiné aux jeunes générations des familles
françaises qui ont dû quitter l'Algérie après son indépen-
dance en 1962. Sa présentation sous forme de questions
et réponses en rend la lecture facile et pratique.
Mais ce livre n'est pas pour autant un livre pour enfants
car certains passages, et notamment quelques récits rap-
portés ...

Algérie ; Famille ; Récit ; France ; Histoire ; Rapatriés ; Harki ; Enfant ; Guerre ; Guerre d'Algérie ; Pataouète ; Algérien ; Information ; Association ; Cuisine ; Métropole ; Français ; Livre ; Monument

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 845 BRU

"« En Algérie, là où les deux communautés se rencontraient chaque jour, une histoire s'est déroulée, cachée, souterraine, faite souvent de compréhension, d'écoute, de tendresse et parfois d'amour et de nostalgie. »
(Jean Pélégri)
Chacun à sa manière, Jean Brune, Michèle Lambert, Marie-Anne Lorentz, Jean Pélégri, Marie-Louise de Pena et Hélie de Saint Marc évoquent cette histoire souterraine qui se prolonge bien au-delà de l'exode douloureux des Pieds-Noirs en 1962.
Ce recueil de textes, dont plusieurs sont encore inédits, constitue un témoignage littéraire émouvant et indispensable pour la compréhension de cette relation complexe entre les deux communautés."
"« En Algérie, là où les deux communautés se rencontraient chaque jour, une histoire s'est déroulée, cachée, souterraine, faite souvent de compréhension, d'écoute, de tendresse et parfois d'amour et de nostalgie. »
(Jean Pélégri)
Chacun à sa manière, Jean Brune, Michèle Lambert, Marie-Anne Lorentz, Jean Pélégri, Marie-Louise de Pena et Hélie de Saint Marc évoquent cette histoire souterraine qui se prolonge bien au-delà de l'exode douloureux des ...

Récits personnels algériens ; Mémoire ; Exode ; Pieds-noirs ; 1962

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 917.1 BRU

"Après les deux pièces de théâtre Les Mutins et La guerre de Troie commence demain, l'essai Alger — Bab-el-Oued (1956) est une nouvelle révélation parmi les oeuvres inédites de Jean Brune.
Partout on y respire ce « parfum plus secret » dont parle Albert Camus dans L'Eté à Alger. Si Camus a chanté Belcourt, Brune s'est penché sur le quartier de Cagayous, Bab-el-Oued.
C'est plein de tendresse et d'humour que Jean Brune peint la vie de Bab-el-Oued pendant plusieurs décennies. Il dévoile les secrets de maints endroits et, bien entendu, des habitants de ce melting pot à la fois fascinant et amusant ...
Dans cette nouvelle édition, des extraits du Journal d'exil complètent les écrits de Jean Brune sur Bab-el-Oued qu'il considérait comme sa « patrie selon le coeur » bien qu'il n'y soit pas né." (4ème couverture)
"Après les deux pièces de théâtre Les Mutins et La guerre de Troie commence demain, l'essai Alger — Bab-el-Oued (1956) est une nouvelle révélation parmi les oeuvres inédites de Jean Brune.
Partout on y respire ce « parfum plus secret » dont parle Albert Camus dans L'Eté à Alger. Si Camus a chanté Belcourt, Brune s'est penché sur le quartier de Cagayous, Bab-el-Oued.
C'est plein de tendresse et d'humour que Jean Brune peint la vie de Bab-el-Oued ...

Ecrivain ; Revue ; Nouvelle ; Edition ; Essai ; Bab-el-Oued, quartier ; Alger, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 840 BRU

"A une phase décisive de la guerre d'Algérie, le « Colonel » est à la poursuite du rebelle insaisissable Kim ben Kim dont la cruauté et la violence risquent de faire basculer la population musulmane du côté des terroristes FLN et les colons dans le contre-terrorisme.
Pourtant, le souci majeur du colonel c'est de conserver intact le «capital amour» qui permettra, une fois la victoire militaire acquise, de préparer la réconciliation des deux camps.
Mais comment vaincre et à quel prix?
Ni plaidoyer, ni réquisitoire, Cette haine qui ressemble à l'amour est, avant tout, une grande fresque romanesque où le lecteur se trouve projeté dans les deux camps d'une aventure guerrière et révolutionnaire.
Une foule de personnages, des décors vrais, une hauteur de vue et une tendresse profonde pour des héros qui luttent contre tout espoir font de ce roman l'Autant en emporte le vent de la guerre d'Algérie écrit par Jean Brune dont la connaissance de la terre d'Afrique est sans défaut.
La réédition intégrale de Cette haine qui ressemble à l'amour, roman paru pour la première fois en 1961 aux Éditions de la Table Ronde, permet de mieux comprendre l'énorme complexité du drame algérien — celui des années 1954 à 1962, mais également celui de la terrible guerre civile qui dure depuis 1990..."
"A une phase décisive de la guerre d'Algérie, le « Colonel » est à la poursuite du rebelle insaisissable Kim ben Kim dont la cruauté et la violence risquent de faire basculer la population musulmane du côté des terroristes FLN et les colons dans le contre-terrorisme.
Pourtant, le souci majeur du colonel c'est de conserver intact le «capital amour» qui permettra, une fois la victoire militaire acquise, de préparer la réconciliation des deux ...

Roman historique ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 840 BRU

Algérie ; Récit

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 845 BRU

... Lire [+]

Z