m

Documents  Branche, Raphaëlle | enregistrements trouvés : 10

O
     

-A +A

P Q

UV

En 1999, allocataire monitrice normalienne à l'université de Lille III, elle mène une thèse de doctorat sur les violences de l'armée pendant la guerre d'Algérie sous la direction de Jean-François ...


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° n°61, janvier-mars 1999
Cote : 965.5 BRA-b

Article préparatoire à la thèse de doctorat en histoire sur les violences de l'armée pendant la guerre d'Algérie sous la direction de Jean-François Sirinelli. "En avril 1957, en plein coeur de la bataille d'Alger, le gouvernement de Guy Mollet cède à la pression de l'opinion et met en place une commission de douze membres chargés d'enquêter sur la réalité de la répression militaire en Algérie. Effet d'annonce, pour une commission divisée sur ses responsabilités et dépourvue de moyens réels face à la mauvaise volonté de l'armée? C'était sans compter sans l'opiniâtreté de quelques-uns de ses membres et la floraison de témoignages accablants qu'ils surent recueillir en profitant de l'espoir que la commission suscita parmi les victimes de la torture et leurs proches. (Introduction de l'article rédigée par l'auteur)
Article préparatoire à la thèse de doctorat en histoire sur les violences de l'armée pendant la guerre d'Algérie sous la direction de Jean-François Sirinelli. "En avril 1957, en plein coeur de la bataille d'Alger, le gouvernement de Guy Mollet cède à la pression de l'opinion et met en place une commission de douze membres chargés d'enquêter sur la réalité de la répression militaire en Algérie. Effet d'annonce, pour une commission divisée sur ses ...

Algérie ; Guerre ; Bataille d'Alger ; Armée ; 1954-1962 ; Torture ; Histoire ; Guerre d'Algérie ; Témoignage ; Armée ; Militaire

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : VID - 965.5 LAI

"18 mai 1956 : vingt et un appelés français tombent dans une embuscade montée par des maquisards algériens sur les hauteurs de Palestro, bourg colonial des contreforts de Kabylie. La France est sous le choc. À partir d'une véritable autopsie de ce fait guerrier, nourrie de témoignages recueillis côté français et algérien et de documents pour la plupart inédits, "Palestro, Algérie : Histoires d’une embuscade" remonte le cours des violences qui ont marqué cette vallée stratégique, jusqu’aux premiers temps de l'entreprise coloniale."
"18 mai 1956 : vingt et un appelés français tombent dans une embuscade montée par des maquisards algériens sur les hauteurs de Palestro, bourg colonial des contreforts de Kabylie. La France est sous le choc. À partir d'une véritable autopsie de ce fait guerrier, nourrie de témoignages recueillis côté français et algérien et de documents pour la plupart inédits, "Palestro, Algérie : Histoires d’une embuscade" remonte le cours des violences qui ...

Documentaire ; Guerre d'Algérie ; Palestro, commune ; Violence ; Appelés ; Témoignage

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : VID - 965.5 BRA

"Synopsis

Quelques centaines de Français, civils et militaires, prisonnier du FLN pendant la guerre d'Algérie, se sont trouvés entre les mains de l'ennemi pendant de longues périodes. Pour les gouvernements français, qui refusaient de voir dans ces «événements» l'expression d'une guerre, ont considéré ces soldats en captivité comme des disparus. Côté algérien, il s'agissait au contraire de s'appuyer sur les conventions de Genève concernant les prisonniers pour faire reconnaître son statut d'Etat en gestation. Oubliés de l'Histoire, ceux qui ont survécu à l'épreuve dans les maquis en ont très peu parlé mais gardent en mémoire les terribles conditions de leur détention. Leur témoignage permet de porter un nouveau regard sur cette guerre d'indépendance."
"Synopsis

Quelques centaines de Français, civils et militaires, prisonnier du FLN pendant la guerre d'Algérie, se sont trouvés entre les mains de l'ennemi pendant de longues périodes. Pour les gouvernements français, qui refusaient de voir dans ces «événements» l'expression d'une guerre, ont considéré ces soldats en captivité comme des disparus. Côté algérien, il s'agissait au contraire de s'appuyer sur les conventions de Genève concernant les ...

Guerre d'Algérie ; Armée ; 1954-1962 ; Prisonnier ; Disparus (les)

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 58 ARC 16

fait parti du Dossier l’Embuscade de Palestro mai 1956
"Palestro, le 18 mai 1956 : 21 militaires français tombèrent dans une embuscade. Un seul d'entre eux survécut, les corps des autres furent retrouvés mutilés. Quelques mois après que le contingent avait été rappelé pour lutter contre l'insurrection qui se propageait en Algérie, la nouvelle fit l'effet d'une bombe. « Palestro » devint vite synonyme de la cruauté de cette guerre qui ne disait pas son nom. Pourquoi, alors qu'il y eut d'autres embuscades meurtrières, a-t-on plus particulièrement retenu celle-ci ? Pour comprendre les raisons de cette persistance dans l'imaginaire national français, il a fallu enquêter en Algérie et comprendre ce qu'il en était là-bas. L'action des maquisards de l'Armée de Libération Nationale y était-elle également distinguée ?
Mais l'analyse ne pouvait s'en tenir aux événements de l'année 1956 : il a fallu aller voir plus loin et interroger un passé plus ancien, là où s étaient noués les liens coloniaux. Sous les pas des combattants de 1956 en effet, d'autres Français et d'autres Algériens avaient laissé leurs traces. Ce livre est aussi leur histoire." (4ème couverture)
fait parti du Dossier l’Embuscade de Palestro mai 1956
"Palestro, le 18 mai 1956 : 21 militaires français tombèrent dans une embuscade. Un seul d'entre eux survécut, les corps des autres furent retrouvés mutilés. Quelques mois après que le contingent avait été rappelé pour lutter contre l'insurrection qui se propageait en Algérie, la nouvelle fit l'effet d'une bombe. « Palestro » devint vite synonyme de la cruauté de cette guerre qui ne disait ...

Archives Monneret ; Palestro, commune ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00204

"Avril 1956 au Caire : Joseph Begarra est chargé par Guy Mollet alors président du Conseil de prendre des contacts avec des chefs du FLN pour explorer les conditions d'un cessez-le-feu et les voies d'une solution aux « événements d'Algérie ». Il rencontre secrètement à cinq reprises Mohamed Khider, l'un des chefs de l'extérieur du FLN : un moment, «l'émissaire» entrevoit la possibilité d'un accord, mais très vite c'est l'impasse.
Pourquoi Begarra pour cette mission? Ce militant socialiste s'est fait connaître dans les congrès de son parti quand il dénonçait les abus d'un certain colonialisme, et évoquait les perspectives d'une Algérie où toutes les communautés vivraient à égalité dans les valeurs de la République.
Fils d'un jardinier, né en Oranie en 1908, instituteur, militant depuis 1930, responsable de la fédération d'Oran, Joseph Begarra a vécu la guerre d'Algérie dans sa chair. Secrétaire fédéral, résistant, conseiller de l'Union française et membre du comité directeur de la SFIO depuis le début des années 50, il est aussi une personnalité à Oran où la fédération socialiste plus qu'ailleurs recrute dans la population musulmane. Jusqu'en 1958 il se refuse à perdre espoir : des réformes peuvent encore sauver la situation. Il devient en 1961 la cible des ultras de l'OAS et assiste au basculement de l'Oranie dans la violence, jusqu'à son départ et celui de sa famille.
Cette biographie politique exploite des archives inédites et éclaire, à hauteur d'homme, la guerre d'Algérie vécue par un pied-noir socialiste de 1954 à 1962, entre une Algérie « rêvée » et les combats de la guerre d'indépendance."
"Avril 1956 au Caire : Joseph Begarra est chargé par Guy Mollet alors président du Conseil de prendre des contacts avec des chefs du FLN pour explorer les conditions d'un cessez-le-feu et les voies d'une solution aux « événements d'Algérie ». Il rencontre secrètement à cinq reprises Mohamed Khider, l'un des chefs de l'extérieur du FLN : un moment, «l'émissaire» entrevoit la possibilité d'un accord, mais très vite c'est l'impasse.
Pourquoi ...

Politique et gouvernement ; Biographie ; Oranie ; Socialisme

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 965.5 BRA

Introduction 7
PREMIÈRE PARTIE
Le poids de la demande sociale ou le passé visité par les mémoires


1. Accepter et construire le passé 15
Rentrer chacun chez soi 15
Vivre ensemble en France 24
Commémorer et revendiquer 36
2. Désirs de connaissance et de reconnaissance 55
À chacun son histoire oubliée 55
Les historiens dans la mêlée' 76
À la recherche d'une reconnaissance consensuelle, à l'ombre de Vichy 95
3. Le risque d'un effacement judiciaire de l'histoire 111
À l'assaut de la citadelle Amnistie : traduire la guerre en termes judiciaires 111
Les historiens dans les procès : accepter le questionnement judiciaire ? 122
La montée en puissance d'une écriture judiciaire de l'histoire 129

DEUXIÈME PARTIE
Quelles sources pour quelle histoire ?


1. Les archives, entre ouverture et dévoilement 147
Du document à l'archive 147
Les archives sont-elles ouvertes 9 157
Questions pratiques : questions politiques ? 174
2. Toujours plus de sources 185
Diversité et abondance des sources disponibles 185
L'attraction des archives militaires 199
Des sources et de leurs interprétations : l'exemple
des bilans chiffrés 204
3. Le compagnonnage de l'histoire avec la mémoire 219
Les Mémoires, premiers matériaux pour l'historien 219
Vers un renouvellement de l'historiographie 9 232
« L'ère du témoin » ? 245

TROISIÈME PARTIE
L'émergence d'une histoire du temps présent


1. L'élaboration d'un nouvel objet historique 255
De l'engagement à la prudence 255
Les historiens s'affirment 274
L'histoire en majesté 288
2. Questions de distances 297
Les historiens français et la guerre d'Algérie 297
Travailler sur la guerre en Algérie 314
Regards étrangers 329
3. Malaise dans les catégories 349
Que faire des mots de l'époque coloniale ? 349
Guerre de libération, révolution, jihâd 359
Un éparpillement prometteur 370

Conclusion 385
Table des sigles 389
Chronologie de l'écriture de l'histoire de la guerre (France et Algérie) 393
Orientation bibliographique 407
Index des auteurs et des noms de personnes 437
Introduction 7
PREMIÈRE PARTIE
Le poids de la demande sociale ou le passé visité par les mémoires

1. Accepter et construire le passé 15
Rentrer chacun chez soi 15
Vivre ensemble en France 24
Commémorer et revendiquer 36
2. Désirs de connaissance et de reconnaissance 55
À chacun son histoire oubliée 55
Les historiens dans la mêlée' 76
À la recherche d'une reconnaissance consensuelle, à l'ombre de Vichy 95
3. Le risque d'un effacement judici...

Guerre d'Algérie ; Mémoire ; Social ; Histoire contemporaine

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 BRA

"La torture pratiquée par l'armée française pendant la guerre d'Algérie a marqué durablement la mémoire nationale, au point de ne cesser de revenir dans l'actualité, souvent pour y nourrir des affrontements ou des scandales.
Loin des polémiques, le livre de Raphaëlle Branche éclaire comme jamais auparavant les mécanismes de la torture, qui trouvent leur origine dans le racisme colonial et les méthodes héritées de la guerre d'Indochine.
Grâce à des archives publiques enfin ouvertes et des témoignages de soldats et d'officiers, Raphaëlle Branche analyse, outre le fonctionnement de l'institution, les gestes des tortionnaires, le discours et les ressorts de l'autojustification ainsi que l'engrenage de la violence individuelle et collective face aux fragiles barrières de la conscience ou de la morale.
En toile de fond apparaissent les responsabilités du pouvoir politique et les échos parvenus à l'opinion publique tout au long d'une guerre qui ne voulait pas dire son nom.
Le livre de Raphaëlle Branche restitue ce pan dramatique de l'histoire en mêlant un travail d'archives inédit et des enquêtes auprès des témoins, dans une étude serrée qui se nourrit d'anthropologie comme d'histoire politique.
Raphaëlle Branche est enseignant-chercheur. Cet ouvrage est issu de sa thèse de doctorat d'histoire." (4ème couv.)
"La torture pratiquée par l'armée française pendant la guerre d'Algérie a marqué durablement la mémoire nationale, au point de ne cesser de revenir dans l'actualité, souvent pour y nourrir des affrontements ou des scandales.
Loin des polémiques, le livre de Raphaëlle Branche éclaire comme jamais auparavant les mécanismes de la torture, qui trouvent leur origine dans le racisme colonial et les méthodes héritées de la guerre d'Indochine.
Grâce à ...

Torture ; Guerre d'Algérie ; Armée ; 1954-1962 ; Bataille d'Alger

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 8022 - août 2001 les projetables
Cote : Per - 916.1 DOC

Algérie ; Guerre ; Guerre d'Algérie ; Photographie ; France ; Histoire ; Presse ; Armée ; Torture ; Mémoire ; Foi ; Algérien ; Roman ; Nouvelle ; Témoignage ; Français ; Militaire ; Articles

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z