m

Documents  Citoyenneté | enregistrements trouvés : 16

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 101 ARC 04

Liste recensant les personnes inscrites sur les listes de la commune de Jemmapes avec nom et prénom, date et lieu de naissance, domicile et profession.

Archives Di Napoli ; Elections ; Citoyenneté ; Jemmapes ; Vote

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 82 ARC 12

Il importe d'abord de préciser les limites et le sens de l'étude. Le monde berbère est particulièrement difficile à saisir. Au moment de l’occupation française, il comprend deux éléments différents : les Berbères judaïsés et les Berbères islamisés. Tous les Juifs algériens ne sont pas d'origine berbère, mais celle-ci domine et il serait vain de chercher à isoler les autres groupes, depuis ceux qui vinrent avec les Phéniciens jusqu'aux Livournais dont le sort fut identique en ce oui concerne le phénomène étudié. Quant aux Berbères islamisés, de beaucoup les plus nombreux, c'est à la population qu’il faut les rattacher dans le sens où nous entendons étudier les tentatives d'assimilation.
Celle-ci peut prendre, en effet, au moins trois formes. La plus réussie se traduit par la fusion à laquelle on aboutit grâce aux mariages mixtes : elle fut recommandée par des officiers aussi éminents que Pellissier de Reynaud et Charles Richard, pratiquée par des hommes comme Ismaël Urbain et le peintre Binet qui, en se convertissant à l'islam pouvaient même ouvrir le chemin à une assimilation à rebours, mais ce sont là des exceptions oui n'eurent aucune influence sur l'évolution générale. Par contre l'acculturation est un phénomène beaucoup plus étendu quoique d'intensité variable allant du simple vernis de civilisation occidentale à la transformation psychologique profonde faisant que les intéressés disent " Nous, Français" comme Staline, Géorgien, disait "Nous, Slaves" ; évolution difficile à apprécier quant à sa réalité et, dons tous les ces, très lente, ce qui explique qu’un éminent juriste tel Emile Larcher, au début du siècle, se refusait à modifier la législation (il s'agissait d'accorder la citoyenneté aux musulmans) avant que les mœurs aient changé". Ce sont cependant ces tentatives d'assimilation que nous étudierons, en les plaçant dans leur contexte historique, parce que seules elles peuvent être appréhendées avec précision. On parle le plus souvent de naturalisation, terme impropre, surtout depuis le sénatus - consulte du 14 juillet 1865 qui avait décidé que l'indigène musulman était français : à partir de ce moment, il s'agit seulement d'une "augmentation de capacité" c'est-à-dire pour l'indigène qualifié de "sujet" français de devenir "citoyen" français. C'est autour de cette notion d'accession à la citoyenneté Que s'organisera notre étude aussi bien pour les Juifs que pour les Musulmans, étant entendu que pour ces derniers le cas des Berbères ne peut être isolé, sauf exception de l'ensemble de la communauté islamique.


On trouve dans ce dossier trois différentes versions du texte (deux dactylographiées et une manuscrite), ainsi qu'une partie des documents de travail utilisés par Xavier Yacono pour la réalisation de ce texte :
- Notes manuscrites,
- Notices bibliographiques détaillées,
- articles et coupures de presse.
Il importe d'abord de préciser les limites et le sens de l'étude. Le monde berbère est particulièrement difficile à saisir. Au moment de l’occupation française, il comprend deux éléments différents : les Berbères judaïsés et les Berbères islamisés. Tous les Juifs algériens ne sont pas d'origine berbère, mais celle-ci domine et il serait vain de chercher à isoler les autres groupes, depuis ceux qui vinrent avec les Phéniciens jusqu'aux Liv...

Archives Valette ; Archives d'érudits ; Communauté ; Juifs d'Algérie ; Musulman ; Citoyenneté ; Assimilation ; Berbère ; Islamisme ; Judaïsme

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : CAS - 965.1 LES

Thèmes abordés dans cette émission :
- La conquête
- Incompatibilité entre l'Islam et esprit français marqué par le christiannisme / Inégration des algériens musulmans et l'accès à la citoyenneté française
- L'Algérie et la seconde guerre mondiale
- Guerre d'Algérie et massacre de juillet 1962 à Oran (interview de P-M Guastavino)

Archives Monneret ; Fusillade d'Oran (25 mars 1962) ; Guerre d'Algérie ; Seconde Guerre mondiale 1939-1945 ; Citoyenneté ; Islam ; Christianisme ; Conquête

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 99 ARC 10

Avant Propos

Chapitre I : Nationalité, cotiyenneté, indigénat

Chapitre II : L'Algérie de 1830 - 1962. Les Nationaux : Citoyens et indigènes
- Section 1 : L'Algérie des Turcs
- Section 2 : L'annexion par la France
- Section 3 : Evolution de la législation française de 1830 à 1962 : La Monarchie de Juillet, la IIe République, Le Second Empire, La IIIe République, la IVe République, la Ve République
- Section 4 : L'Algérie indépendante

Chapitre III : L'organisation de la justice en Algérie

Bibliographie
Annexes
Avant Propos

Chapitre I : Nationalité, cotiyenneté, indigénat

Chapitre II : L'Algérie de 1830 - 1962. Les Nationaux : Citoyens et indigènes
- Section 1 : L'Algérie des Turcs
- Section 2 : L'annexion par la France
- Section 3 : Evolution de la législation française de 1830 à 1962 : La Monarchie de Juillet, la IIe République, Le Second Empire, La IIIe République, la IVe République, la Ve République
- Section 4 : L'Algérie indépendante

Chapitre ...

Code de l'Indigénat ; Statut personnel algérien ; Citoyenneté ; Législation ; 1830-1962 ; Archives Bensadou

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 340 LEC

" Internement administratif pour une durée indéterminée, responsabilité collective appliquée à des tribus et des villages entiers, séquestre des propriétés « indigènes » et transfert de celles-ci aux colons, Code de l'indigénat enfin, adopté en 1875 puis régulièrement reconduit par les députés de la IIIe République : telles sont les principales dispositions répressives appliquées dans l'Algérie coloniale, jusqu'en 1945.
Citant largement les textes ? dont le fameux « code de l'Indigénat » est enfin publié dans son intégralité ? et les commentaires dont ils firent l'objet, Olivier Le Cour Grandmaison les analyse de façon précise, et met ainsi en évidence l'existence d'un racisme d'État longtemps théorisé et pratiqué par la République. Qualifiées de « monstres » juridiques par plusieurs juristes de l'époque, ces différentes mesures furent exportées dans les autres territoires de l'Empire au fur et à mesure de l'extraordinaire expansion coloniale de la France entre 1871 et 1913.
L'exception politique et juridique est ainsi devenue la règle pour les « indigènes ». À cela s'ajoutent le travail forcé et l'esclavage domestique, lequel a continué de prospérer au vu et au su des autorités françaises. Hier essentielle à la pérennité de la République impériale, cette législation coloniale est aujourd'hui trop souvent ignorée. Exhumer ses principes, étudier ses mécanismes et leurs conséquences pour les autochtones privés des droits et libertés démocratiques élémentaires, tels sont les objets de ce livre. Sommes-nous complètement affranchis de ce passé ? Hélas non. L'internement des étrangers sans-papiers et le « délit de solidarité » le prouvent. L'un et l'autre ont des origines coloniales." (4ème couverture)
" Internement administratif pour une durée indéterminée, responsabilité collective appliquée à des tribus et des villages entiers, séquestre des propriétés « indigènes » et transfert de celles-ci aux colons, Code de l'indigénat enfin, adopté en 1875 puis régulièrement reconduit par les députés de la IIIe République : telles sont les principales dispositions répressives appliquées dans l'Algérie coloniale, jusqu'en 1945.
Citant largement les ...

Code de l'Indigénat ; Citoyenneté

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 313 SHE

"La guerre d'Algérie nous parle de la France d'aujourd'hui, en particulier des questions d'identité et de citoyenneté, mais aussi celles des rapatriés, de l'immigration, de la mémoire et de la réconciliation. C'est ce que montre ce livre salué par les historiens et qui devrait donner à réfléchir. Todd Shepard y explique, entre autres, comment la Ve République, à ses débuts, s'est appuyée sur la guerre d'Algérie pour restreindre durablement les libertés individuelles ; et comment l'histoire de l'impérialisme et de l'anti-impérialisme français a été réécrite par l'administration, les politiciens et les journalistes pour présenter la décolonisation comme une « fatalité », un mouvement inévitable, au lieu de dire qu'elle marquait l'échec du projet originel d'intégration nationale dans les colonies."
"La guerre d'Algérie nous parle de la France d'aujourd'hui, en particulier des questions d'identité et de citoyenneté, mais aussi celles des rapatriés, de l'immigration, de la mémoire et de la réconciliation. C'est ce que montre ce livre salué par les historiens et qui devrait donner à réfléchir. Todd Shepard y explique, entre autres, comment la Ve République, à ses débuts, s'est appuyée sur la guerre d'Algérie pour restreindre durablement les ...

1962 ; Pieds-noirs ; Intégration ; Rapatriement ; Citoyenneté ; Déracinement

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Nuage de mots clefs ici

0
Z