m
     
Périodique

H 0 L'écho d'Alger n°17476

L'écho d'Alger

1960

Per - 070 EDA

L'écho d'Alger ; Quotidien ; Presse écrite ; Politique ; Procès ; Economie ; Sport ; Cinéma

- 1912 : L'Echo d'Alger quotidien Algérois est créé par la famille DUROUX, grands minotiers d'Alger.
A cette époque le journal ne comportait qu'une feuille de papier de piètre qualité et reproduit sur les deux faces, en recto-verso. A ses débuts le tirage de ce journal n'est que de 15 000 exemplaires.
- 1941 : le Comte Alain Le Moyne de Sérigny pied-noir d'adoption en prend la direction et en fera le quotidien le plus lu et le plus influent d’Algérie.
- 1961 : Le journal sera édité jusqu’en 1961 et censuré dès le mois d'avril par le gouvernement français.
L'Écho d'Alger a été fondé par Étienne Bailac en 1912. C'est vers la fin des années vingt que Jacques Duroux racheta le journal. C'est le premier journal qui a introduit la photographie de presse en Algérie. Favorable à « l’Algérie française », il fut censuré puis interdit de parution par le tribunal d'Alger en avril 1961. Alain de Sérigny, son directeur, fut poursuivi en justice puis relaxé quelques années plus tard.

Niveau d'autorisation : Public

N°de périodique : 17476 – dimanche-lundi 7-8 août 1960 – 49e année

Sommaire : « Le problème de l’emploi au Maroc « - « Une nouvelle phase du drame congolais s’ouvre aujourd’hui devant le Conseil de sécurité « - "Un commando FLN pénètre la villa d'un gardien de la paix et tue d'une rafale la petite Elisabeth (8 ans)" "Sept autos mitraillées sur la route de Boufarik" "La fusillade de Boufarik"

Langue : Français

Lieu d'édition : Alger

Description matérielle : 10 p;: ill. noir; in-2.

Origine : Achat

Localisation : Rayon des périodiques : non empruntable

0
Z