m
     
Autre type

H 1 Un peintre... et un marin : Roger Chapelet

Bernadac, Bernard ; Chapelet, Roger (ill. de)

Les presses de la Double

1988

750 BER

Peinture ; Marin ; Marine ; Peintre ; Biographie

[Ouvrage qui retrace la vie et l'oeuvre du Peintre Officiel de la Marine Roger Chapelet.]
Roger Chapelet, peintre officiel de la Marine, vieil ami de notre Compagnie, a bien voulu collaborer à " Nouvelles Mixte." et nous raconter, avec son immense talent et sa profonde connaissance de la mer, une merveilleuse histoire que vous suivrez dans de nombreux numéro.s. Mais avant de vous laisser admirer ses dessins pleins de vie, nous avons voulu vous présenter Roger Chapelet dans son atelier, où nous l'avons écouté pour vous.
J.S.

Et si je vous disais que c'est à Marseille que m'est parvenue ma vocation de peintre de Marine ? C'était en 1926. Je passais une semaine sur le ROLLON, un petit cargo de 3000 tonnes, avec une grande cheminée qui fumait, amarré au poste des Messageries à la Joliette.
Mon frère était radio à bord. Je fus l'hôte du carré et aussitôt émerveillé et fortement impressionné par tout ce que je découvrais autour de moi : l'atmosphère du bord, les histoires de la voile, servies toutes fraîches alors, par ceux qui venaient de les vivre, le mouvement et le pittoresque du port, etc...
Rentré à Paris, dans la grisaille et la presse habituelle, mon esprit s'évadai. vers les navires que j'imaginais luttant au large contre le mauvais temps d'hiver.
Quelques économies durement gagnées alors, me permirent de connaître les ports du Havre, Londres, Anvers, Rotterdam où je me rendais... par le train et où je peignais avec frénésie, jusqu'au jour où, enfin, j'embarquais sur le vieux TELL, pas celui que vous connaissez, mais l'autre (45 ans d'âge à l'époque) de chez Scotto, Ambrosino et Pugliese, les armateurs oranais, amis des artistes.
Je voyais enfin la mer au large. J'étais conquis... et le mal de mer importait peu. Ensuite, ce furent de nombreux voyages, dont les plus marquants et les plus utiles ont été ceux de Terre-Neuve et du Groenland (trois en tout) qui m'ont permis de connaître la voile. Quels souvenirs !
Puis vint la guerre. De 39 à 46, j'accomplis de nombreuses missions dans la Marine Marchande, la Marine Nationale et aussi la Royal Navy, en Mer du Nord, Atlantique Nord et Sud, Méditerranée, Océan Indien, Indochine. J'ai largement étendu alors mes connaissances maritimes et, picturales.
Aujourd'hui, eh bien, je continue. Je peins et je navigue (aussi à la Mixte quelquefois) et j'apprends encore bien des choses.
C'est tellement difficile la mer...
Roger Chapelet.


Bien des années plus tard, je publiais un ouvrage sur l'histoire de la Compagnie de Navigation Mixte et sur ses navires que j'avais tant aimés. Je réussis, après quelques recherches, à retrouver l'adresse de mon faiseur de rêves. Il s'était retiré depuis quelques années dans sa belle région qu'est la Dordogne où il continuait, plus que jamais, à peindre.
Très gentiment, il m'autorisa à illustrer mon livre grâce à ses dessins et aquarelles. Pouvoir publier l'histoire de la Compagnie, où mon grand-père ainsi que mon père avaient navigué, et qui me tenait tant à cœur, illustrée grâce à l'œuvre admirable du maître, je connus alors une des plus grandes joie de ma vie.
Aujourd'hui, je vais avoir une autre très grande joie : celle d'écrire une autre histoire, celle du Peintre de la Marine que j'admire le plus. Je connais bien le peintre, je ne connais pas encore l'homme, mais j'espère de tout mon cœur qu'à la fin de ce livre, je serai, moi aussi, devenu son ami.
B.B.

Numéro d'inventaire : 12853

Langue : Français

Lieu d'édition : Montpon Ménesterol

Description matérielle : 141 p. ill. n&b. [numérisées]

Origine : Don

Localisation : Réserve : Fonds Audiovisuel 3 ; Fonds Documentaire Virtuel

0
Z