m
     
Archives

n 0 Archives Note - Goinard - Médecine et colonisation agricole

Sans la Médecine l'Algérie française et son épopée agricole eussent été mort-nées.
" Si l'Algérie n'a pas été abandonnée, c'est au médecin militaire Maillot que nous le devons " a écrit le Dr Lucien Raynaud en 1930 : n'eut-il pris son audacieuse initiative thérapeutique à Bône en 1834 il est très vraisemblable que la France, capitulant devant le paludisme, aurait retiré ses troupes. Au cas où elles les y auraient maintenues malgré d'effroyables pertes par maladie, les premiers colons auraient totalement disparu.
Une fois cette victoire acquise, les médecins, par leurs découvertes ultérieures, leur labeur acharné, leur dévouement parfois héroïque, ont peu à peu éradiqué les nombreuses maladies locales. Et même certains d'entre eux, notamment les équipes pastoriennes, se sont attaqués avec succès à la pathologie locale du bétail et des végétaux.

Numéro d'inventaire : 33237

Niveau d'autorisation : Public

Sommaire : - La tragédie des premiers colons
- Le fléau des fièvres et les autres maladies algériennes
- Evènement thérapeutique décisif, la quinine grâce à Maillot
- L'oeuvre considérable des médecins militaires
- La médecine civile dans le bled
- L'institut Pasteur
- L'apport des médecins à l'agriculture et l'élevage
- Retentissement au-delà de nos frontières

Langue : Français

Description matérielle : 8 p. dactylo. [reproductions] ; 21*30 cm.

Origine : Don

Localisation : Local Archives

0
Z