m

Documents : Monographie  | enregistrements trouvés : 13 969

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 551 FIC-b

Extrait du bulletin d'études appliquées de l'Ecole supérieure des sciences d'Alger.

Géologie ; Agronomie ; Alger, commune ; Sciences

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 378 UNI-b

Rentrée solenelle du samedi 12 novembre 1938.

Algérie ; Alger, commune ; Médecine ; Enseignement supérieur ; 1940-1953 ; Université ; Science ; Etudiant ; Archives Feldmann

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 961 LEY

Livre édité par la Société anglaise d'Afrique.

Récits personnels ; Exploration ; Afrique -- Relations -- Europe ; 1830 <- périodes précédentes

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 841 VIN

"Lucienne Vincent, retraitée de l'Education Nationale, est née en 1923, en Algérie où s'est
déroulée une grande partie de sa carrière. Lucienne Vincent n'est pas venue à la poésie, au moment de la retraite seulement : certains de ses poèmes datent de l'adolescence.
Sociétaire de la Société des Poètes Français, de l'Académie des Poètes Classiques de .
France, de l'Académie Ferdinand Fabre, membre de nombreuses autres sociétés de poésie (Société des poètes et artistes de France — Atrium — Association des Amis d'Avon...), Lucienne Vincent a obtenu de nombreux prix (Premier Prix de Poésie Classique à la SPAF en 1975 — deux fois le Premier Prix de l'Atrium à Marseille...). Plusieurs de ses poèmes ont été choisis pour des anthologies.
Son recueil " d'Algérie " est consacré à son pays natal, qu'elle continue à aimer et où elle effectue de nombreux séjours.
Dans le recueil de Lucienne Vincent, il n'y a pas que l'Algérie d'" avant ", celle de l'enfance et de la jeunesse. 1:1 y a aussi l'Algérie d'aujourd'hui, l'Algérie des villes neuves et des grandes réalisations, Alger, son mémorial, le désert, sa ceinture verte, et surtout ce peuple jeune, amoureux de la vie, fraternel, accueillant !
Lucienne Vincent pénètre dans l'intimité des familles, admire l'heureux mariage de la vie nouvelle avec les rites ancestraux, les traditions. Elle assiste à la " Fabrication du couscous familial ", au " Départ pour La Mecque ", participe aux mariages, aux baptêmes, et ceci, grâce aux amis qui la considèrent comme des leurs.
Convaincante, Lucienne Vincent l'est ! Elle invite à connaître ou... retrouver le beau pays d'Algérie.
D'autres recueils sont en préparation, l'un, très important, sur La Provence, d'autres sur ses enfants, sur ses " visions du monde ".(4ème couverture)
"Lucienne Vincent, retraitée de l'Education Nationale, est née en 1923, en Algérie où s'est
déroulée une grande partie de sa carrière. Lucienne Vincent n'est pas venue à la poésie, au moment de la retraite seulement : certains de ses poèmes datent de l'adolescence.
Sociétaire de la Société des Poètes Français, de l'Académie des Poètes Classiques de .
France, de l'Académie Ferdinand Fabre, membre de nombreuses autres sociétés de poésie (Société ...

Poésie ; Pieds-noirs ; Exil

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 841 DRO

"Engagé dans les Forces Françaises de l'Intérieur et l'un des survivants du maquis nivernais de Chaumard, Jean Dron, dès [a " Libération ", comprit aussitôt que lui et ses camarades avaient été bernés.
Il a voulu, par ses poèmes, apporter son témoignage à l'évolution d'une époque que l'Histoire jugera.
Ennemi de la facilité — ce refus de l'effort — dans laquelle il voit une des causes de la dégradation de notre Société et celle de tous les Arts, Jean Dron a adopté la versification classique dans sa stricte rigueur et veut montrer ainsi que, même pour le pamphlet, elle demeure [a forme irremplaçable de notre Langue, telle que nos pères l'ont forgée.
Si le Poète donne la couronne aux Rois, il peut aussi la retirer, telle certaine, en forme d'auréole, cible sur laquelle l'auteur a dirigé ses traits.
Qui donc pourra, après l'avoir. lu, venir à Colombey sans voir se dresser la " Croix patibulaire " ?
décrire la " Libération " cynique et pillarde sans penser
• Comme on lâche' le bran sur les champs d'épandage " ? devant l'amer bilan du " Libérateur "
• Chaque ruine a marqué ton oeuvre d'un jalon " ? et, devant son bourreau, redire au Maréchal
• C'est qu'à ['envers de vous, ni contraint, ni forcé, Il a bradé le sang quo la Franco a versé "
et combien d'autres...
Ces traits vengeurs, personne ne pourra les arracher.
* 1649 *" (4e de couverture)
"Engagé dans les Forces Françaises de l'Intérieur et l'un des survivants du maquis nivernais de Chaumard, Jean Dron, dès [a " Libération ", comprit aussitôt que lui et ses camarades avaient été bernés.
Il a voulu, par ses poèmes, apporter son témoignage à l'évolution d'une époque que l'Histoire jugera.
Ennemi de la facilité — ce refus de l'effort — dans laquelle il voit une des causes de la dégradation de notre Société et celle de tous les Arts, ...

Poésie ; Forces françaises de l'intérieur ; Témoignage

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 845 CAZ

"L'Épuration a jeté sur les sentiers et les rizières d'Indochine des milliers de jeunes Français, de soldats Européens, récupérés par. la République pour lutter contre le communisme.

Georges CAZALOT, rescapé de cette terrible aventure, la dépeint dans ce livre, sans fard, dans son atroce et sanglante nudité ! La Terre a bu le Sang de ses camarades, et de ceux que Robert Brasillach nommait les fraternels adversaires.

Georges CAZALOT n'est pas tendre pour ceux qui, politiciens de la République ou fonctionnaires de l'Armée, portent la responsabilité de cette tragédie militaire de l'Indochine, suivie de celle d'Algérie."
"L'Épuration a jeté sur les sentiers et les rizières d'Indochine des milliers de jeunes Français, de soldats Européens, récupérés par. la République pour lutter contre le communisme.

Georges CAZALOT, rescapé de cette terrible aventure, la dépeint dans ce livre, sans fard, dans son atroce et sanglante nudité ! La Terre a bu le Sang de ses camarades, et de ceux que Robert Brasillach nommait les fraternels adversaires.

Georges CAZALOT n'est pas ...

Récits personnels ; Armée ; 20e siècle

... Lire [+]

0
Z