m

Documents  Les impliqués éditeurs | enregistrements trouvés : 3

O
     

-A +A

P Q

UV

Paris


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 926 BEN

"Zohra Benayad écrit les mémoires de son père qui relatent des évènements passés dans la région de Béchar, en Sud-Oranais, ainsi que la vie quotidienne de ses habitants avant, pendant et après la guerre de libération. Ces mémoires sont une initiave personnelle pour exprimer l'interêt que porte le peuple algérien à cette région. Ce texte est issu de la retranscription des témoignages du père, enregistrés sur des casettes pendant deux ans. Zohra a complété son texte par des recherches sur le terrain et des appuis documentaires." (4ème couv.)
"Zohra Benayad écrit les mémoires de son père qui relatent des évènements passés dans la région de Béchar, en Sud-Oranais, ainsi que la vie quotidienne de ses habitants avant, pendant et après la guerre de libération. Ces mémoires sont une initiave personnelle pour exprimer l'interêt que porte le peuple algérien à cette région. Ce texte est issu de la retranscription des témoignages du père, enregistrés sur des casettes pendant deux ans. Zohra a ...

Guerre d'Algérie ; FLN ; Biographie ; Oranie ; Béchar

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00097

"Un Lieutenant Lancé dans la Seconde Guerre mondiale. Pour seul viatique : son humanité et les deux yeux bleus de son institutrice de femme. Lui, aussi, instituteur, il rêve, après la guerre, de devenir militaire d'active.
S'il doute parfois de son bleu talisman (son frère meurt à Orbey Le 15 décembre 1944), il ne doute jamais de son désir de défendre la France, cette patrie « qui sent la noisette » et qu'il vient de découvrir en quittant l'Algérie, son pays natal. Il est, comme beaucoup de ceux qu'on appellera les Pieds-Noirs, peu politisé et très naïf, aveuglé comme eux par ce que Leur raconte depuis toujours une mère patrie d'autant plus adorée qu'inconnue.
Pourtant il va quelquefois se heurter à sa hiérarchie, discrètement. Pressentant ainsi, comme à tâtons, qu'après Le rétablissement de la justice mondiale, apparaîtra, si l'on n'y prend garde, le problème de l'injustice algérienne.
Mesuré, gai, humain, vouant une calme admiration aux grandes valeurs répubicaines, il choisira, finalement, de continuer à Les enseigner aux enfants, avec Le désir que tous, enfin, Arabes, Espagnols, Français, juifs, Kabyles soient équitablement et proportionnellement représentés dans les classes.
Mireille Nicolas est née en 1942 en Algérie de parents enseignants. Elle a gardé avec son pays natal des liens que des retours fréquents ne cessent de consolider. A la recherche fantasmée d'une double appartenance, elle trouve, à travers ce qui a été, ce qui aurait pu être. Malgré la modernité désenchantée en vogue, elle se veut à l'écoute de tout ce qui peut
advenir d'heureux tant la réalité a été complexe et riche d'histoires
individuelles multiples. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages et
articles." (4ème couv.)
"Un Lieutenant Lancé dans la Seconde Guerre mondiale. Pour seul viatique : son humanité et les deux yeux bleus de son institutrice de femme. Lui, aussi, instituteur, il rêve, après la guerre, de devenir militaire d'active.
S'il doute parfois de son bleu talisman (son frère meurt à Orbey Le 15 décembre 1944), il ne doute jamais de son désir de défendre la France, cette patrie « qui sent la noisette » et qu'il vient de découvrir en quittant ...

Roman historique ; Instituteur ; Pieds-noirs ; Seconde Guerre mondiale 1939-1945

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845.1 ATT

"Parti de Casablanca à 16 ans avec pour bagages des rêves plein la tête, l'auteur va découvrir son pays natal intellectuel, la France. Rien ne se passe comme prévu.
Au soir de sa vie, il va tel un arbre puisant au coeur de ses racines trouver ce qu'il lui faut pour- grandir, faire remonter ses souvenirs d'enfance et de jeunesse, et faire défiler les 50 dernières années narrant toutes ses tribulations riches d'aventures et de réflexions tant politiques que philosophiques sur une vie riche en rebondissements.
Plus qu'une autobiographie, c'est un regard jeté sur une vie passée, un bilan en forme de confession et une tentative de mettre des mots sur tant d'émotions et de sentiments restés indicibles jusqu'ici.
Surtout, c'est un défi relevé avec succès pour ce père juif obnubilé par La transmission, cet horloger- franc-maçon qui depuis toujours rêve de capturer le temps. Ce récit de vie est un legs et un cadeau, le plus beau qu'un père puisse laisser à ses enfants.
Cet autodidacte toujours en mal d'ailleurs deviendra tour â tour photo filmeur, posticheur de montres avant de se sédentariser et devenir un des créateurs de montres les plus en vogue et les pus respectés de sa génération. Pilote à ses heures, marié et
père de 3 enfants, René Attias a aujourd'hui pris sa retraite
et vit entre Paris et Israël, sa patrie de cœur." (4ème couv.)
"Parti de Casablanca à 16 ans avec pour bagages des rêves plein la tête, l'auteur va découvrir son pays natal intellectuel, la France. Rien ne se passe comme prévu.
Au soir de sa vie, il va tel un arbre puisant au coeur de ses racines trouver ce qu'il lui faut pour- grandir, faire remonter ses souvenirs d'enfance et de jeunesse, et faire défiler les 50 dernières années narrant toutes ses tribulations riches d'aventures et de réflexions tant ...

Témoignage ; Casablanca ; Juifs du Maroc ; Exode

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

0
Z