m

Documents  Nombre 7 | enregistrements trouvés : 8

O
     

-A +A

P Q

UV

Nîmes


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 750 CAZ

"
Au moment où se profilait l'indépendance de l'Algérie, il parut sage aux autorités responsables de mettre à l'abri une partie des collections du Musée national des Beaux-arts d'Alger.
Trois cents peintures et dessins traversèrent la Méditerranée en 1962 et furent déposés dans les réserves du Musée du Louvre.
L'Algérie, devenue indépendante, en réclama la restitution.
Après tergiversations, le gouvernement français, en la personne du Ministre de la Culture, Edmond Michelet, acquiesça à cette demande: peintures et dessins firent donc le chemin inverse. Ce qui n'est pas sans poser de questions: si certaines oeuvres étaient bien la proriété du Musée, comme ayant été acquises sur son budget ou celui de la colonie, il en allait autrement de nombre d'autres, propriété du Musée du Louvre et simplement mises en dépôt à Alger...
Les Archives de la Direction des Musées de France et celles du Ministère des Affaires Etrangères montrent les hésitations des autorités françaises face aux mesures à prendre pour protéger les trésors du Musée d'Alger avant mars 1962 puis l'indépendance venue, les difficultés des négociations culturelles franco algériennes.
L'intérêt de ces documents est considérable: le processus qu'ils décrivent s'inscrit non seulement dans l'histoire du drame algérien, mais aussi de ce fait, dans les contradictions et les conflits nés du mouvement mondial d'assimilation des oeuvres d'art à une culture et donc à une identité nationale.
Cet ouvrage permet, à travers sa considérable documentation textuelle (inventaires, facsimilés) et iconographique d'appréhender cette problématique sous ses divers aspects." (4ème couv.)
"
Au moment où se profilait l'indépendance de l'Algérie, il parut sage aux autorités responsables de mettre à l'abri une partie des collections du Musée national des Beaux-arts d'Alger.
Trois cents peintures et dessins traversèrent la Méditerranée en 1962 et furent déposés dans les réserves du Musée du Louvre.
L'Algérie, devenue indépendante, en réclama la restitution.
Après tergiversations, le gouvernement français, en la personne du Ministre ...

Patrimoine culturel ; Musée ; Catalogue ; Beaux-arts ; Décolonisation ; 1830-1962

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 840 DEC

"Ce n'est pas un roman d'aventures ; c'est le récit de l'odyssée de ces hommes et de ces femmes qui, fuyant la misère et le chômage, avaient fait le choix d'émigrer vers l'Afrique du Nord plutôt que vers !es États-Unis, le Canada, l'Australie, l'Argentine ou la nouvelle Zélande. Cette histoire commence il y a juste
deux siècles.
Ils étaient de France, des Baléares, d'Espagne, de Suisse, d'Italie, de Malte et d'ailleurs ; certains comme Barthélémy arrivèrent à El Djezaïr plus de dix ans avant la conquête et vécurent le débarquement à Sidi-Ferruch à côté des Turcs.
Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, dans le déroulement de cette histoire homérique, tout est vrai. C'est également un récit historique très étayé des conditions de "la conquête". On y trouve beaucoup de références à des documents originaux de l'époque, qui nous amènent à une réflexion sur l'attitude de la France pendant cette période. Les conséquences de décisions prises il y a près de deux siècles nous apparaissent encore aujourd'hui.
Pierre-B. Décaillet est né à Alger en 1942. 11a passé sa jeunesse dans le bled, dans une ferme éloignée de la ville et a connu certains aspects de cette existence de pionniers. En racontant leur histoire comme elle a été vécue, il a voulu rendre justice ô tous ces hommes, toutes ces femmes et même ces enfants qui ont laissé leur vie dans cette oeuvre de développement."
"Ce n'est pas un roman d'aventures ; c'est le récit de l'odyssée de ces hommes et de ces femmes qui, fuyant la misère et le chômage, avaient fait le choix d'émigrer vers l'Afrique du Nord plutôt que vers !es États-Unis, le Canada, l'Australie, l'Argentine ou la nouvelle Zélande. Cette histoire commence il y a juste
deux siècles.
Ils étaient de France, des Baléares, d'Espagne, de Suisse, d'Italie, de Malte et d'ailleurs ; certains comme ...

Histoire familiale ; Roman historique ; Immigration ; Espagnols

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 846 DEC

"Depuis 1968, le paradoxe est devenu au cours des années une méthode de raisonnement qui nous est présentée comme la plus aboutie. Cette aporie est utilisée chaque jour par « l'élite » de notre pays, et par ceux qui nous gouvernent comme une arme de conviction massive à laquelle nous ne pouvons résister.
En effet, une argumentation basée sur une réflexion découlant du bon sens et de la logique cartésienne semble un issue d'un système de pensée pauvre, archaïque et dépassé. L'école des sophistes a repris le leadership de la pensée moderne au mépris de la vérité. Ce n'est pas sans laisser des traces douloureuses qui bouleversent notre quotidien.
Pierre-Barthélémy Décaillet regroupe ici quelques exemples de tous ces paradoxes qui nous sont présentés comme des évidences indiscutables. Dans la plupart des cas ne sont que des mensonges destinés à nous manipuler, ou souvent simplement des absurdités et des invraisemblances qui tentent de nous démontrer que marcher sur la tête est devenu tout à fait possible.
Pierre-Barthélémy Décaillet a occupé des fonctions de direction générale dans plusieurs groupes multinationaux.
Grâce à son expérience, il observe avec sagacité et parfois un brin d'humour cette société dans laquelle nous vivons." (4ème couv.)
"Depuis 1968, le paradoxe est devenu au cours des années une méthode de raisonnement qui nous est présentée comme la plus aboutie. Cette aporie est utilisée chaque jour par « l'élite » de notre pays, et par ceux qui nous gouvernent comme une arme de conviction massive à laquelle nous ne pouvons résister.
En effet, une argumentation basée sur une réflexion découlant du bon sens et de la logique cartésienne semble un issue d'un système de pensée ...

Essai

... Lire [+]

Z