m

Documents  Fondation pour la Mémoire de la Guerre d'Algérie, des Combats du Maroc et de Tunisie | enregistrements trouvés : 5

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
2y


Cote : 965.4 FMG

Actes de la journée d'étude du 8 novembre : " Afrique du Nord 1945-1954 : la charnière Histoire-Mémoire"

Guerre d'Algérie ; Mémoire ; Organisation administrative ; 1945 - (évènements de Sétif et de Guelma) ; Armée d'Afrique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 FMG

"La Première Guerre mondiale entraîne la redistribution des forces, notamment au sein des Empires coloniaux. Par leur participation à ce sanglant conflit, les soldats issus des colonies et des territoires outre-mer, notamment ceux de l'armée d'Afrique, prennent conscience du rôle tenu et des avantages que leur sacrifice peut désormais apporter dans leur quête d'appartenance à la nation française — acquise aux notions de fraternité et de solidarité des peuples.
Cependant, exsangue et secouée par la crise mondiale de 1930, la vieille Europe se raccroche encore à cette idée de grandeur coloniale, comme en atteste en Algérie l'exposition du centenaire et à Paris l'exposition de 1931 qui marque à la fois l'apothéose de la plus grande France et la montée en puissance des nationalismes.
Cette guerre européenne bat aussi en brèche, notamment au Maghreb, l'idée des bienfaits de la civilisation occidentale provoquant une irrémédiable fracture. Les nombreux musulmans réquisitionnés pour remplacer la main-d'œuvre en France métropolitaine envoyée au front découvrent, d'une part un accueil et une attention bien éloignés de ce qui leur était habituellement réservé en Algérie, au Maroc ou en Tunisie et d'autre part de tous nouveaux modes et droits de revendications. Les sacrifices consentis par les communautés françaises d'Afrique du Nord renforcent quant à eux leur sentiment d'appartenance à la mère-patrie et leur perception d'une nouvelle ère plus prospère et plus positive.
Ce colloque a tenté de pointer, ou d'identifier un certain nombre de causes lointaines de la guerre d'Algérie et de faire ressortir au travers de nombreuses similitudes une actualité que les contemporains ne pouvaient pas forcément percevoir. Les deux protectorats du Maroc et de Tunisie ne sont pas épargnés par les tensions et les actions de pacification, qui provoquent des prises de position tant localement que dans les partis politiques en métropole.
Les interventions à ce colloque suivent le fil conducteur de l'action large de l'Armée d'Afrique, une étude initiée dès 2012, et qui pose patiemment les jalons vers le paroxysme de la période 1954-1962." (4ème couv.)
"La Première Guerre mondiale entraîne la redistribution des forces, notamment au sein des Empires coloniaux. Par leur participation à ce sanglant conflit, les soldats issus des colonies et des territoires outre-mer, notamment ceux de l'armée d'Afrique, prennent conscience du rôle tenu et des avantages que leur sacrifice peut désormais apporter dans leur quête d'appartenance à la nation française — acquise aux notions de fraternité et de ...

Guerre d'Algérie ; Institut Pasteur ; Armée d'Afrique ; Guerre du Rif ; Nationalisme ; Lyautey Hubert, Maréchal

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.3 FMG

"Si, dans les mémoires, la Première Guerre mondiale est une guerre européenne avec ses hauts lieux (Marne, Verdun, Somme...), les premiers coups de canons sont pourtant tirés par le Goeben et le Breslau dès le 4 août 1914 contre les ports de Bône et de Philippeville. L'Afrique française du nord (AFN), avec ses deux protectorats et ses départements français depuis 1848, se voit entièrement mobilisée dans l'effort de guerre contre l'armée allemande : pieds-noirs et indigènes sont enrôlés. Dans ces troupes formées pour les circonstances, à l'hétérogénéité des formations s'ajoute celle des statuts juridiques des hommes.
Il y a de plus en AFN des cultures et des religions qui cohabitent et pour lesquelles le sentiment national n'a ni la même signification, ni le même degré de conscience d'appartenance, encore moins d'allégeance, à la métropole. Et la guerre ƒ sous la forme de révoltes permanentes ou sporadiques ƒ a lieu aussi au Maroc, au Sahara et dans l'Aurès. Les traces de la conquête n'ont pas disparu et l'opposition religieuse reste un trait spécifique à l'AFN ; d'où les efforts déployés par la France au travers de la réouverture du pèlerinage de la Mecque et les monuments religieux érigés en métropole.
Les contributions lors de la Journée d'études du 15 octobre 2014 sont ici réunies. Elles présentent ces différents aspects de la Premièere Guerre mondiale, à travers le prisme de l'AFN," (4ème couv.)
"Si, dans les mémoires, la Première Guerre mondiale est une guerre européenne avec ses hauts lieux (Marne, Verdun, Somme...), les premiers coups de canons sont pourtant tirés par le Goeben et le Breslau dès le 4 août 1914 contre les ports de Bône et de Philippeville. L'Afrique française du nord (AFN), avec ses deux protectorats et ses départements français depuis 1848, se voit entièrement mobilisée dans l'effort de guerre contre l'armée ...

Grande Guerre 1914-1918 ; Afrique du Nord ; Lyautey Hubert, Maréchal ; Armée d'Afrique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 355 FMA

""Cet ouvrage est le fruit d'un colloque organisé par la Fondation Algérie Maroc Tunisie en décembre 2012, autour de l'histoire des relations entre la France et l'Afrique du Nord, depuis 1830 jusqu'à 1914, à travers le rôle fondamental de l'armée.
Une histoire jalonnée d'événements tant glorieux que tragiques, faite de périodes de paix comme de conflits sanglants, que le livre « De l'armée en Afrique à l'armée d'Afrique » cherche à éclairer de regards nouveaux et à poser en de nouveaux termes ; c'est un véritable parcours de mémoire que propose ce colloque, de façon à reclasser « des éléments connus mais qui ont disparu de l'éclairage que l'on projette dans l'urgence, sur notre relation si longue avec l'Afrique du Nord. Ce travail d'évocation est nécessaire et doit être dégagé des échéances de commémoration. » (Frédéric Grasset, président de la Fondation)." (4ème couverture)
""Cet ouvrage est le fruit d'un colloque organisé par la Fondation Algérie Maroc Tunisie en décembre 2012, autour de l'histoire des relations entre la France et l'Afrique du Nord, depuis 1830 jusqu'à 1914, à travers le rôle fondamental de l'armée.
Une histoire jalonnée d'événements tant glorieux que tragiques, faite de périodes de paix comme de conflits sanglants, que le livre « De l'armée en Afrique à l'armée d'Afrique » cherche à éclairer de ...

Etude historique ; Armée d'Afrique

... Lire [+]

Z