m

Documents  Vendémiaire éditions | enregistrements trouvés : 7

O
     

-A +A

P Q

UV

Paris


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00104

"La guerre d’Algérie a pris fin officiellement en mars 1962, avec les accords d’Évian qui prévoyaient, notamment, l’amnistie pour tous les combattants. Or force est de constater que, près de soixante ans plus tard, elle se poursuit, à travers des affrontements mémoriels où les historiens ont souvent été sommés de prendre parti.

Est-il possible aujourd’hui d’écrire une histoire dépassionnée de ce douloureux processus de décolonisation, et des traces qu’il a laissées dans les mémoires collectives ? Est-il possible de ne rien céder aux récits militants, aux récits sélectifs, à la volonté de faire silence autour de certains événements, à l’emportement de la polémique, à l’intime conviction ? Est-il possible de ne pas choisir son camp quand on écrit l’histoire ?

C’est à ces questions essentielles pour la légitimité même de la discipline que tente ici de répondre Guy Pervillé, spécialiste incontesté d’une période à laquelle il a consacré l’ensemble de ses travaux. Conduit par cette seule certitude qu’il n’y a pas de cause qui puisse prévaloir sur la recherche de la vérité." (4ème couverture)
"La guerre d’Algérie a pris fin officiellement en mars 1962, avec les accords d’Évian qui prévoyaient, notamment, l’amnistie pour tous les combattants. Or force est de constater que, près de soixante ans plus tard, elle se poursuit, à travers des affrontements mémoriels où les historiens ont souvent été sommés de prendre parti.

Est-il possible aujourd’hui d’écrire une histoire dépassionnée de ce douloureux processus de décolonisation, et des ...

Etude historique ; Guerre d'Algérie ; Mémoire ; Accords d'Evian ; Pieds-noirs

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00215

"Il fut, à vingt-quatre ans, le chef de la résistance du peuple algérien face à rune des premières puissances coloniales du monde. Il incarna cette lutte durant quinze ans, avant de déposer les armes et d'être, de 1848 à 1852, captif dans un château du Val de Loire, Jusqu'à ce que Louis-Napoléon Bonaparte choisisse d'honorer la parole de la France et de le libérer. Commence alors la deuxième vie de l'émir Abd el-Kader: celle d'une longue aventure spirituelle qui en fera l'une des références de l'islam.
Nourri d'archives jusqu'à présent inexploitées, celles des contemporains et de l'entourage de l'Émir, ainsi que de la correspondance et des notes personnelles d'Abd el-Kader lui-même, cet ouvrage retrace de manière vivante et détaillée la période la moins connue d'une existence tumultueuse: un séjour en France mouvementé qui vit le héros algérien devenir un admirateur et un ami de l'empereur Napoléon III." (4ème couv.)
"Il fut, à vingt-quatre ans, le chef de la résistance du peuple algérien face à rune des premières puissances coloniales du monde. Il incarna cette lutte durant quinze ans, avant de déposer les armes et d'être, de 1848 à 1852, captif dans un château du Val de Loire, Jusqu'à ce que Louis-Napoléon Bonaparte choisisse d'honorer la parole de la France et de le libérer. Commence alors la deuxième vie de l'émir Abd el-Kader: celle d'une longue ...

Abd el-Kader (1808-1883) ; Etude historique ; 1830-1870 ; Biographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 MAT

"Novembre 1954: l'insurrection éclate en Algérie. Rapidement, le conflit gagne la métropole, où le FLN met en place une administration clandestine au fonctionnement efficace. Une véritable guerre l'oppose alors à son concurrent direct, le MNA. Très vite, des frontières invisibles apparaissent, au sein des agglomérations françaises, entre les quartiers et les rues que les ouvriers algériens appartenant à l'un ou l'autre camp ne peuvent franchir sans risquer leur vie. Depuis ses bastions, le FLN mène en outre des attaques contre des cafés et des hôtels, organise des attentats à la bombe, mitraille des policiers et des commissariats. À Paris, Lyon ou Marseille, des agents d'élite mettent en place des unités chargées d'infiltrer et de démanteler l'organisation clandestine, en s'appuyant notamment sur des harkis et des réseaux d'informateurs.
Tous les moyens, légaux et illégaux, ont été utilisés des deux côtés, faisant de l'immigration algérienne en France métropolitaine un véritable champ de bataille où tombèrent plus de 4000 victimes. Les dessous d'une guerre secrète qui s'est déroulée, pendant huit ans, sur le territoire français.
Docteur en histoire, chercheur associé au Centre Roland Mousnier (Paris IV Sorbonne), spécialiste des relations internationales et de la guerre d'Algérie, Gregor Mathias a écrit plusieurs ouvrages sur les conflits récents en Centrafrique, au Mali et en Syrie, en s'intéressant plus particulièrement au phénomène du terrorisme djihadiste." (4ème couv.)
"Novembre 1954: l'insurrection éclate en Algérie. Rapidement, le conflit gagne la métropole, où le FLN met en place une administration clandestine au fonctionnement efficace. Une véritable guerre l'oppose alors à son concurrent direct, le MNA. Très vite, des frontières invisibles apparaissent, au sein des agglomérations françaises, entre les quartiers et les rues que les ouvriers algériens appartenant à l'un ou l'autre camp ne peuvent franchir ...

Guerre d'Algérie ; Terrorisme ; Métropole ; Attentat ; Harki ; FLN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 912 ZYT

"Un pays où l'on peut à la fois skier et randonner dans de sublimes massifs montagneux, se baigner sur une côte que l'on dit turquoise, découvrir une culture authentique dans des villages préservés, à proximité de luxueux palaces construits au milieu du désert... Oui se souvient aujourd'hui que l'Algérie fut autrefois décrite comme la Californie française ?
Pourtant, dès le XIXe siècle et jusqu'à l'indépendance, elle fut une destination prisée, qui enthousiasma les voyageurs de l'Europe entière. Véritable paradis touristique, célébrée par Les peintres orientalistes et les somptueuses affiches des compagnies maritimes, elle accueillait jusqu'à 120 000 vacanciers au début des années 1950.
Mêlant histoire culturelle et économique, Colette Zytnicki propose une vision inédite de cette Algérie disparue. Â travers l'invention d'une terre de tourisme, c'est un pan inexploré de la colonisation qui se dévoile.
Colette Zytnicki est professeur émérite de l'Université Toulouse-Jean
Jaurès et rédactrice en chef d'Outre-Mers. Revue d'histoire. Ses travaux
portent actuellement sur l'histoire culturelle et sociale du Maghreb" (4ème couv.)
"Un pays où l'on peut à la fois skier et randonner dans de sublimes massifs montagneux, se baigner sur une côte que l'on dit turquoise, découvrir une culture authentique dans des villages préservés, à proximité de luxueux palaces construits au milieu du désert... Oui se souvient aujourd'hui que l'Algérie fut autrefois décrite comme la Californie française ?
Pourtant, dès le XIXe siècle et jusqu'à l'indépendance, elle fut une destination prisée, ...

Tourisme ; Biskra, arrondissement ; Sahara - Découverte et exploration - Récits personnels ; Tourisme automobile ; Circuit touristique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 PER

"De tous les événements liés à la guerre d'Algérie, aucun n'a subi une occultation aussi complète que le massacre subi à Oran, le 5 juillet 1962, soit quelques mois après les accords d'Évian, par une partie de la population européenne de la ville. C'est pourtant celui dont le bilan est, de très loin, le plus lourd: en quelques heures, près de 700 personnes ont été tuées ou ont disparu sans laisser de traces. Qui a organisé ce massacre? S'agit-il d'un mouvement de foule spontané, dans une ville ravagée depuis des mois par les attentats de l'OAS? Ou d'un règlement de compte entre les diverses tendances du nationalisme algérien? Et pourquoi l'armée française, pourtant dûment informée, est-elle restée des heures durant sans intervenir? À Paris, le gouvernement était-il au courant et a-t-il délibérément laissé dégénérer une situation dont le règlement revenait désormais à l'Algérie indépendante?
Reprenant les témoignages, les ouvrages des journalistes et les travaux des historiens sur la question, Guy Pervillé propose ici une magistrale leçon d'histoire pour comprendre cet événement tragique, ainsi que le silence mémoriel qui l'entoure." (4ème couverture)
"De tous les événements liés à la guerre d'Algérie, aucun n'a subi une occultation aussi complète que le massacre subi à Oran, le 5 juillet 1962, soit quelques mois après les accords d'Évian, par une partie de la population européenne de la ville. C'est pourtant celui dont le bilan est, de très loin, le plus lourd: en quelques heures, près de 700 personnes ont été tuées ou ont disparu sans laisser de traces. Qui a organisé ce massacre? S'agit-il ...

Etude historique ; Massacre du 5 juillet 1962 ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.1 PER

"Débarqués en Algérie en 1830, les Français ont colonisé le pays avec brutalité et méthode. Durant plus d'un siècle, ils ont refusé toute réforme qui aurait fait de ses habitants des citoyens à part entière. Au contraire, les gouvernements qui se sont succédé ont considéré cette colonie comme un réservoir en hommes et en matières premières, et ce jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, qui a fait d'Alger le centre de la France Libre et un enjeu stratégique dans les relations entre les Alliés.
Dès lors, contraints de rechercher des solutions à une situation qu'ils avaient laissé pourrir, les dirigeants français ont tenté maladroitement de mener une politique de réformes, jusqu'à l'inéluctable déclenchement du conflit.
Guy Pervillé s'attache à analyser ici comment et pourquoi ces réformes n'ont pas vu le jour, en somme à quels intérêts, à quelles pesanteurs idéologiques, elles se sont heurtées.
Un angle d'étude novateur, sans concessions et sans parti pris, pour
mieux comprendre la guerre qui embrasa l'Algérie à partir de 1954." (4ème couverture)
"Débarqués en Algérie en 1830, les Français ont colonisé le pays avec brutalité et méthode. Durant plus d'un siècle, ils ont refusé toute réforme qui aurait fait de ses habitants des citoyens à part entière. Au contraire, les gouvernements qui se sont succédé ont considéré cette colonie comme un réservoir en hommes et en matières premières, et ce jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, qui a fait d'Alger le centre de la France Libre et un enjeu ...

1830-1962 ; Algérie française ; Etude historique

... Lire [+]

Z