m

Documents  Amirouche Aït Hamouda | enregistrements trouvés : 12

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : VID – 965.5 ROU

Conférence fait au cercle algérianiste 22 mars 2005.

Conférence ; Instituteur ; Guerre d'Algérie ; Témoignage ; Enlèvement ; FLN ; Amirouche Aït Hamouda

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : CAS - 965.5 MON

Sujets abordés durant l'émission :
- Massacres en petite Kabylie (Ferraoun, Tifritine, etc..) en 1956
-Massacre de Palestro
- Nuit rouge de la Soummam
- Hommage au colonel Raymond Muelle

Archives Monneret ; Kabyle ; Guerre d'Algérie ; Massacre ; Amirouche Aït Hamouda

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : CD - 845 ROU

Le général de Gaulle ayant décidé, avant de l'abandonner, de scolariser l'Algérie, on lança un plan de recrutement d'instructeurs, c'est à dire des jeunes gens ayant le baccalauréat et volontaires pour aller dans les coins les plus reculés de l'Algérie instruire les enfants du bled.
Né en 1940 à La Canourgue en Lozère, René Rouby avait pensé entrer dans la vie professionnelle en se portant volontaire pour participer au Plan de scolarisation de l'Algérie française en septembre 1938, en plein drame Algérien.
Le général de Gaulle ayant décidé, avant de l'abandonner, de scolariser l'Algérie, on lança un plan de recrutement d'instructeurs, c'est à dire des jeunes gens ayant le baccalauréat et volontaires pour aller dans les coins les plus reculés de l'Algérie instruire les enfants du bled.
Né en 1940 à La Canourgue en Lozère, René Rouby avait pensé entrer dans la vie professionnelle en se portant volontaire pour participer au Plan de scolarisation de l...

Guerre d'Algérie ; Kabylie ; Amirouche Aït Hamouda ; Prison ; Prisonnier ; Récits personnels ; Témoignage ; Opération militaire ; Torture

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 926 SAD

"Depuis l'indépendance, Amirouche subit les mêmes accusations que celles dont l'accabla l'armée française. Il fut décrit, au mieux, comme un chef de guerre sans foi ni loi, au pire, comme un maquisard violent et sanguinaire, cultivant une détestation primaire contre les intellectuels, attributs qu'il tiendrait de prétendus penchants islamistes.
Comme pour justifier ces anathèmes, Boumediene fit déterrer clandestinement ses ossements et ceux de son compagnon Haoues et ordonna de les séquestrer à jamais. Comment une telle forfaiture a-t-elle été possible ? Pourquoi les élites l'ont-elles tue ou, pire, légitimée ?
Amirouche, une vie, deux morts, un testament invite à méditer sur un pouvoir qui a acclimaté le citoyen à l'horreur avant de l'engager dans le sens interdit de l'Histoire.
Saïd Sadi est un politique qui a toujours refusé de succomber à la facilité et aux thèses faussement consensuelles. Pour lui, Amirouche, la légende vivante chantée par nos mères, ne pouvait pas, c'est un euphémisme, être le monstre que présentaient les services de Boussouf et de Boumediene.
Une recherche menée durant des dizaines d'années révèle Amirouche comme un stratège militaire, rigoureux mais altruiste, ferme mais sage, privé de grandes études mais sacralisant le savoir. Doté d'une vraie culture politique, cet autodidacte d'exception avait un sens élevé de l'Etat.
Ainsi dépeint, Amirouche retrouve enfin dans l'écrit le statut que lui a toujours réservé la littérature orale ; ce qui n'ira pas sans quelques grincements de dents.
Le colonel de la wilaya III se rendait à Tunis pour désamorcer la menace que faisaient peser sur la nation l'armée des frontières et le MALG quand il fut stoppé le 28 mars 1959 à Bou-Sâada par une armada déployée en renfort par le général Massu quelques jours auparavant.
Sans concession ni rancoeur, cet ouvrage, riche en témoignages et documents de première main, est précieux : en interrogeant la mémoire, il parle à l'avenir."

"Saïd Sadi est né le 26 août 1947 à Aghribs, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Psychiatre de formation, il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Algérie : l'échec recommencé ? A la mort d'Amirouche, il avait 12 ans. A son instituteur qui annonçait, en classe, la mort du « sanguinaire », le petit Saïd répondit : « Vous faites de la propagande ! ». Ce fut le baptême du feu de celui qui, plus tard, sera l'un des dirigeants politiques de l'opposition démocratique les plus en vue en Algérie. Président du RCD " (4ème de couv.)
"Depuis l'indépendance, Amirouche subit les mêmes accusations que celles dont l'accabla l'armée française. Il fut décrit, au mieux, comme un chef de guerre sans foi ni loi, au pire, comme un maquisard violent et sanguinaire, cultivant une détestation primaire contre les intellectuels, attributs qu'il tiendrait de prétendus penchants islamistes.
Comme pour justifier ces anathèmes, Boumediene fit déterrer clandestinement ses ossements et ceux de ...

Amirouche Aït Hamouda ; Homme militaire ; Algérie ; Algérie française ; 1954-1962 ; Art et sciences militaires ; Guerre d'Algérie ; 1954-1962 ; Autonomie et mouvements indépendantistes

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° n°3387 - Mercredi 1er Avril 1959 - 11e année
Cote : Per - 070 DEP

Quotidien ; La Dépêche Quotidienne d'Algérie ; Agriculture ; Importation ; Amirouche Aït Hamouda ; Cherchell, commune ; Spectacle

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° n°3386 - Mardi 31 Mars 1959 - 11e année
Cote : Per - 070 DEP

Quotidien ; La Dépêche Quotidienne d'Algérie ; Amirouche Aït Hamouda

... Lire [+]

Z