m

Documents  Editions Robert Laffont | enregistrements trouvés : 73

O

-A +A

P Q

UV

Paris


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00254

"Exilée du Caucase, mannequin chez Chanel, cette célèbre beauté fut une héroïne de la Seconde Guerre mondiale et la grande dame de la Légion étrangère.


Leïla Hagondokoff naît en 1898 en Kabardie, dans le Caucase, au sein d'une famille de neuf enfants. Son enfance se déroule dans une taïga glaciale en proie aux attaques des Chinois et à celle des bêtes sauvages. Son père est commandant en chef des forces impériales en Extrême-Orient. Leïla et ses soeurs apprennent très tôt à soigner les blessés. À 19 ans, elle épouse un officier, ancien page du Tsar dont elle a un fils. Pour fuir la Révolution, ils traversent la Russie et gagnent Shangai où elle subsiste. Divorcée, elle part pour la France. Très vite célèbre pour sa beauté, elle devient mannequin, ouvre sa maison de couture et rencontre un milliardaire américain qui établit un trust en sa faveur. Elle épouse Ladislas du Luart et sa deuxième vie va commencer. Quand arrive la guerre d'Espagne, Leïla invente et fait financer des ambulances à l'intérieur desquelles, pour la première fois, on pratique la chirurgie lourde en zone de combat. Cette approche nouvelle sauvera des milliers de blessés.

À partir de 1936, à la tête de cette formation chirurgicale mobile, elle va sur tous les fronts : guerre d'Espagne, camps d'internement de Vichy en Algérie en 1941, campagnes de Tunisie, d'Italie, de France. En 1945, elle franchit le Rhin parmi les premières et défile à Paris le 14 Juillet. Elle crée un Centre militaire de détente à Alger pendant la guerre d'Algérie puis devient la marraine et la très généreuse donatrice d'un régiment de la Légion dont elle est l'icône.

Cette femme à la beauté célèbre, à la volonté de fer, au grand courage physique, au fort caractère, d'une grande humanité, entretint jusqu'à sa mort sa légende et ses mystères.

Guillemette de Sairigné est journaliste et écrivain. Elle a publié notamment Tous les dragons de notre vie et Mon illustre inconnu : enquête sur un père légende."
"Exilée du Caucase, mannequin chez Chanel, cette célèbre beauté fut une héroïne de la Seconde Guerre mondiale et la grande dame de la Légion étrangère.


Leïla Hagondokoff naît en 1898 en Kabardie, dans le Caucase, au sein d'une famille de neuf enfants. Son enfance se déroule dans une taïga glaciale en proie aux attaques des Chinois et à celle des bêtes sauvages. Son père est commandant en chef des forces impériales en Extrême-Orient. Leïla et ...

Condition de la femme ; Seconde Guerre mondiale 1939-1945

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 925 LAU

"La prise d'Alger par les troupes du general de Bourmont en 1830 inaugure cent trente-deux ans de presence française sur l'autre rive de la Méditerranée. Elle marque egalement les debuts d'une abondante littérature coloniale autour de l'Algerie, qui est, d'une certaine façon, notre plus proche Orient.
Nombreux sont ceux, joumalistes, officiers, deputes ou ministres, qui font le voyage et en reviennent séduits par la richesse des couleurs et des paysages. Des écrivains aussi traversent la mer pour decouvrir le rivage algerien et ses ruines romaines, les plaines fertiles du Tell, les villages de Kabylie, les grands espaces sahariens, l'épure des dunes, les ciels &odes et le réconfort des oasis. Gautier, Dumas, Fromentin, les Goncourt, Maupassant, Gide, Eberhardt et Montherlant, parmi bien d'autres auteurs méconnus ou oubliés, consacrent ainsi à l'Algerie des pages mémorables ou pittoresques. Mais un pays, c'est avant tout un peuple, et les écrivains-voyageurs le font vivre : d'abord le peuple algérien avec ses croyances, ses coutumes, ses modes de vie, ses mystères aussi, puis « un peuple neuf », celui des Français d'Algerie.
De tonalités diverses — épiques ou esthetiques, lyriques ou satiriques, fondées sur l'expérience aventureuse et sombre de la conquête ou sur les aléas balisés des premières expeditions touristiques toutes ces relations de voyage expriment l'impact émotionnel de ce pays, l'Algerie, sur ceux qui sont venus le découvrir et le raconter. Tous portent témoignage du fait colonial. Leurs propos, bien moms univoques qu'on ne l'imagine parfois, ne sauraient se resumer a l'expression d'une quelconque « voix de l'impérialisme ». Du debarquement de Sidi-Ferruch aux ceremonies du Centenaire, les textes, ordonnés selon le principe chronologique, retracent une histoire toujours passionnée, qui continue de faire battre les coeurs sur les deux rives de la Méditerranée"
"La prise d'Alger par les troupes du general de Bourmont en 1830 inaugure cent trente-deux ans de presence française sur l'autre rive de la Méditerranée. Elle marque egalement les debuts d'une abondante littérature coloniale autour de l'Algerie, qui est, d'une certaine façon, notre plus proche Orient.
Nombreux sont ceux, joumalistes, officiers, deputes ou ministres, qui font le voyage et en reviennent séduits par la richesse des couleurs et des ...

Anthologie ; Explorateur ; Voyage ; Colonie ; 1830-1930

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 HAR

"Il faut, dit-on, deux générations à la mémoire collective pour digérer un passé douloureux. Cinquante ans après le déclenchement de l'insurrection algérienne,
le 1- novembre 1954, le moment paraît enfin venu de mettre un terme à une amnésie qui a trop longtemps duré.
Tel est le défi qu'ont relevé Mohammed Harbi et Benjamin Stora en rassemblant certains des meilleurs spécialistes de la question pour une mise à plat dépassionnée, objective, de ce qui reste notre dernier grand drame national.
Vingt-cinq historiens, toutes générations, toutes nationalités, toutes origines confondues, font donc ici le point sur la connaissance historique de la
guerre d'Algérie. Privilégiant une approche thématique plutôt que chronologique, centrée sur les acteurs et le travail de mémoire, ils brossent un panorama aussi complet que possible du conflit algérien.
Sans sacrifier au relativisme, la politique doit aujourd'hui céder le pas à la critique historique : c'est en ce sens que cet ouvrage est appelé à faire date,
en permettant de regarder le passé en face, de cesser de le mythifier ou de s'en détourner, pour simplement le comprendre." (4ème couv.)
"Il faut, dit-on, deux générations à la mémoire collective pour digérer un passé douloureux. Cinquante ans après le déclenchement de l'insurrection algérienne,
le 1- novembre 1954, le moment paraît enfin venu de mettre un terme à une amnésie qui a trop longtemps duré.
Tel est le défi qu'ont relevé Mohammed Harbi et Benjamin Stora en rassemblant certains des meilleurs spécialistes de la question pour une mise à plat dépassionnée, objective, de ce ...

Guerre d'Algérie ; Etude historique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845 MAC

"Je suis né à Constantine le 11 décembre 1938. C'était un dimanche et il neigeait. Je fus reçu comme un prince, bien que ma famille n'ait pas de royaume ; je devais découvrir la chance d'être venu au monde sur cette terre bénie des dieux.
En Europe, c'était la guerre. Mon père écoutait chaque soir les nouvelles d'un conflit où des enfants, juifs comme moi, payaient de leur sang mon droit à la vie ; très tôt, j'ai su les crimes et les méfaits de l'antisémitisme.
Elevé religieusement par une famille unie, j'ai grandi entre guerre et musique, puisant dans la mémoire des autres mes convictions religieuses, mes aspirations pacifiques qui me poussèrent à aimer mon prochain au lieu de le combattre.
Ma première leçon de guitare me fut donnée par le " chanteur de Dieu ", Raymond Leyris. Il fut mon véritable père spirituel ; il sut m'enseigner son immense savoir ; il m'a fait don des richesses de son folklore et de sa fille aînée, Suzy, mon unique amour.
Pour faire plaisir à mes parents, je fis mes études supérieures à Fontainebleau ; j'allais être instituteur. C'est le destin qui me prêta secours, m'ouvrant toutes grandes les portes d'une carrière que j'étais à cent lieues d'imaginer.
Le 5 octobre 1962, à la suite de l'émission " Cinq colonnes à la une ", encore débutant, je devenais célèbre par le miracle de la télévision. Reconnu par mes compatriotes, l'année suivante, Paris me prenait dans ses bras. De tournées en galas, de music-halls en récitals, ma route de chansons a fait depuis le tour du monde. URSS, Angleterre, Canada, Amérique, Japon, partout le public m'accueillit avec tant de talent que je ne cesse depuis de faire mes bagages. Mais la vie n'épargne pas plus les poètes et les chanteurs que les autres hommes : la mort de Tonton Raymond, de mon frère Jean-Claude, la santé de ma femme, les horreurs de la guerre, autant de raisons pour ne pas oublier que je ne suis que ce que Dieu veut bien que je sois et que le message de paix qu'il a confié à mon coeur comme la manne de l'Exode doit être distribué.
Avant que les fusils ne lui ôtent la vie, le président Anouar el-Sadate me l'avait affirmé."
"Je suis né à Constantine le 11 décembre 1938. C'était un dimanche et il neigeait. Je fus reçu comme un prince, bien que ma famille n'ait pas de royaume ; je devais découvrir la chance d'être venu au monde sur cette terre bénie des dieux.
En Europe, c'était la guerre. Mon père écoutait chaque soir les nouvelles d'un conflit où des enfants, juifs comme moi, payaient de leur sang mon droit à la vie ; très tôt, j'ai su les crimes et les méfaits de ...

Récits personnels ; Juif ; Constantine, département

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 846 HOL

"Le rire du Cosaque, c'est celui qui secoue le Grand Cosaque — Staline ou ses successeurs —, père de tous les Cosaques répandus sur la terre, lorsqu'il prend la mesure de l'aveuglement ou de la lâcheté de ses adversaires, si fascinés par l'édifice de mensonges, de trahisons et de crimes qu'il a su imposer au monde qu'ils se rendent avant d'avoir combattu.
Contre le Grand Cosaque, Roger Holeindre est de ceux qui ont combattu les armes à la main : en Indochine (auparavant, il avait été l'un des plus jeunes résistants de France) et en Algérie, jusqu'au bout. Aujourd'hui, grand reporter indépendant travaillant pour « Paris Match », il parcourt le monde — du Guatemala à l'Angola, du Centrafrique à l'Ethiopie, de la Thaïlande au Tchad, de la Rhodésie au Sahara, de Colombie en Israël_ — et c'est ce que partout il a vu et constaté, ce que partout il voit et constate qui nourrit le livre que voici, livre de colère et de passion, où l'expérience du journaliste rejoint la fougue du partisan."
"Le rire du Cosaque, c'est celui qui secoue le Grand Cosaque — Staline ou ses successeurs —, père de tous les Cosaques répandus sur la terre, lorsqu'il prend la mesure de l'aveuglement ou de la lâcheté de ses adversaires, si fascinés par l'édifice de mensonges, de trahisons et de crimes qu'il a su imposer au monde qu'ils se rendent avant d'avoir combattu.
Contre le Grand Cosaque, Roger Holeindre est de ceux qui ont combattu les armes à la main : ...

Communisme

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 117 ARC 12

Exemplaire accompagné de notes manuscrites et documents (reproductions) relatifs à la vie et l'oeuvre de Paul Robert.

Alger, commune ; Autobiographie ; Souvenir ; Pieds-noirs ; Archives Izac

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Type
Date de parution
Descripteurs

Seconde Guerre mondiale 1939-1945 [19]

Guerre d'Algérie [14]

Etude historique [13]

Algérie [10]

Autobiographie [9]

Histoire contemporaine [9]

Récits personnels [9]

Alger, commune [8]

Gaulle, Charles de (1890-1970) [8]

Souvenir [6]

Algérie française [5]

Conquête [5]

Pieds-noirs [5]

République, IVe [5]

Vichy (Gouvernement de) [5]

Communisme [4]

Histoire [4]

Littérature [4]

Roman [4]

Roman historique [4]

Témoignage [4]

Homme militaire [3]

Libération [3]

Opération Torch [3]

Politique et gouvernement [3]

Récit [3]

Voyage [3]

1830-1962 [2]

19e siècle [2]

20e siècle [2]

Afrique du Nord [2]

Archives Izac [2]

Biographie [2]

Condition de la femme [2]

Correspondance [2]

Décolonisation [2]

Extrême droite [2]

FLN [2]

France -- Colonies -- Histoire (HA) [2]

Gaullisme [2]

Guerre d'Indochine [2]

Histoire familiale [2]

Islam [2]

Paix [2]

Pétain, Maréchal [2]

Résistance [2]

Soustelle, Jacques [2]

1830-1930 [1]

1848 [1]

1962 [1]

Accords d'Evian [1]

Afrique -- Relations -- Europe [1]

Anthologie [1]

Appelés [1]

Après 1962 [1]

Archives De La Hogue [1]

Armée [1]

Aventure [1]

Bassin méditerranéen [1]

Bible [1]

Cagayous [1]

Camus Albert (1913-1960) [1]

Canal de Suez [1]

Chasse [1]

Christianisme [1]

Chronique [1]

Collaboration [1]

Colonialisme [1]

Colonie [1]

Commando [1]

Constantine, commune [1]

Constantine, département [1]

Débarquement américain du 8 novembre 1942 [1]

Désert [1]

Dictionnaire [1]

Ethnologie [1]

Exil [1]

Exode [1]

Explorateur [1]

Français [1]

Ghardaïa, commune [1]

Grande Guerre 1914-1918 [1]

Histoire coloniale [1]

Homme politique [1]

Humour [1]

Indépendance [1]

Intellectuel [1]

Italie [1]

Journalisme [1]

Juif [1]

Juifs d'Algérie [1]

Kabyle [1]

Kabylie [1]

L'Algérie de A à Z [1]

Massacre du 5 juillet 1962 [1]

Moeurs et coutumes [1]

Naegelen Marcel-Edmond ( - ) [1]

Nationalisme [1]

Novi, commune [1]

OAS [1]

Parti communiste français [1]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z