m

Documents  Roman historique | enregistrements trouvés : 307

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : 207 ARC 18

[Tanuscrit d'un roman intitulé Le vieil administrateur indigne]

"Que connaissez-vous de l’Algérie ? Des noms : Alger, Oran, Constantine, Bône, l'Aurès peut-être. Le F.L.N., le putsch, l’0.A.S. s'oublient déjà.
Que reste-t-i1 de ce monde disparu pour nous ?
Quelques pieds-noirs, quelques harkis avares de leur passé, avares de précisions qui leur font mal, sur un pays où ils ne veulent retourner à aucun prix.
Et pourtant, un drame s’est joué là-bas, les grandes décisions ont été prises on ville, à Alger surtout, les grandes erreurs ont été commises en ville.
Et pourtant, la France n’est parisienne et l’Algérie n’était pas algéroise.
C’était dans le bled que se côtoyaient le mieux les divers éléments ethniques de la population.
On administrait Alger, comme Lyon ou Marseille, comment administrait-on le bled, vous ne le savez pas.
Le F.L.N. a progressé dans le bled, a marqué ses premiers points dans le bled, subi sa première vraie défaite en ville au cours de la bataille d’Alger.
A la fin de la guerre d’Algérie, le F.L.N. pouvait faire beaucoup plus de mal à tous les français du bled. Il ne l’a pas fait, les estimait-il encore ?
Qui étaient dans le bled ces arabes que vous ne connaîtrez jamais, ces français fonctionnaires ou colons que vous ne distinguez plus de vos concitoyens.
A travers cette version romancée d’une tranche de vie de vingt ans, peut-être pourriez vous découvrir ce que furent les neuf dixièmes de l’Algérie. Les noms propres sont fictifs, les lieux ne le sont pas toujours. Les passions sont peut-être exagérée, les évènements un peu orientée, mais combien se reconnaîtront dans ces lignes. Les oubliés du bled, ils étaient comme ça, avec leurs défauts et leurs qualités.
Que ceux qui ont tout perdu en perdant leur pays voient dans ce livre un témoignage de compréhension - oui , ils ont tout perdu : leur maison, leur métier, leurs tombes, leurs habitudes, leur raison de vivre, pourquoi n’auraient ils pas cru avoir perdu aussi leur religion, leur morale.
Y a-t-il eu un seul administrateur indigne. Ils auraient pu tous l’être."
[Tanuscrit d'un roman intitulé Le vieil administrateur indigne]

"Que connaissez-vous de l’Algérie ? Des noms : Alger, Oran, Constantine, Bône, l'Aurès peut-être. Le F.L.N., le putsch, l’0.A.S. s'oublient déjà.
Que reste-t-i1 de ce monde disparu pour nous ?
Quelques pieds-noirs, quelques harkis avares de leur passé, avares de précisions qui leur font mal, sur un pays où ils ne veulent retourner à aucun prix.
Et pourtant, un drame s’est joué là-...

Archives Jourdan ; Roman historique ; Roman ; Administrateur des services civils ; Commune mixte ; Ammi-Moussa, commune ; Palikao, commune ; Chateaudun-du-Rhummel, commune ; Tébessa, commune ; Jemmapes ; Tiaret, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Archives Lecat - Manuscrits | n.d.

Archives

V


Cote : 1000 ARC 24

Dossier comprenant les manuscrits (sans nom) des romans suivant : La ville aux trois collines" et "L'archéologie magnifique"


" L’Archéologie Magnifique " fait suite à " La ville aux trois collines ". " Djemila Ressuscitée " complètera cette trilogie: l’Afrique du Nord, telle que les Français la trouvèrent en ses ruines nombreuses; l’Afrique du Nord telle que les Romains, aidés des Indigènes, l'avaient faite ; l’Afrique du Nord telle que les Français la pourront "résurrectionner",'
Dans " La ville au trois collines ", Tipasa la morte, demain renaissante, à elle (par son charme latent) attirait le Français rebelle. Dans " L’Archéologie Magnifique " l'imagination verra que la volonté de faire grand, noble et sublime en Algérie n'est pas irréalisable: d'autres avant nous le purent. Duns " Djemila Ressuscitée " la remise en valeur d'une région dominée par un centre bien placé sera montrée en exemple à tenter, très possible en faisant appel par exemple aux étrangers en surnombre dans leur prolifique pays mais dirigés par des âtres de race gauloise ou celte pour conserver notre suprématie.
Certes ce tryptique ne sera pas parfait: tout ce qui est humain n'est qu'approximatif; mais il en faudra bienveillamment retenir la leçon cherchée de vouloir créateur, d'utilité celée par des fleurs de littérature.
En ce deuxième roman l'auteur essaya de faire revivre dans le présent, le passé que ses personnages de la " La ville aux trois collines " foulaient à chaque pas, évoquant, ne pouvant reconstruire.
Selon la logique contemporaine " L’Archéologie Magnifique " devait être américain puisque les actuelles circonstances historiques ont fait du nouveau monde le Crésus du marché. L'auteur, selon la méthode employée pour Tipasa, voulant avant tout avoir LA CITE pour personnage central, réduisit les rôles de l'Intrigue et de l’amour dans ce roman de "Césatée ensevelie" ; mais, pensant ne pas les avoir trop sacrifiés, il espère que ce côté de son œuvre attirera encore les lecteurs avides d'inconnu neuf et de sensations corsées. Il traita de son mieux, en raccourcis, certains caractères dont d'ailleurs les Algériens d'hier connurent peut-être les originaux.

Pour les reconstitutions exactes des œuvres et des monuments antiques dont il est parlé en ce livre, l'écrivain, outre ses visites, ses impressions et ses notes personnelles très particulières, consulta bien des volumes de science pure, notamment des savants: Mommsen, René Cagnat, Beulé, Stéphane Gsell, Edouard Cat, Victor waille, etc... et fil appel à la haute bienveillance de son éminent ami M. Albertini, directeur des Antiquités .algériennes et à l'amabilité souriante de son cordial ami Jean Glénat, qui tous deux voulurent bien rectifier certain passages, indiquer parfois des détails qu'ignorait l'auteur de ce roman d'imagination basée sur le réel d'antan.
La tache de l'écrivain de " L’Archéologie Magnifique ", enfant de Cherchell-Césarée-Iol comme son personnage Auguste Reynoire, mit tout son coeur de fils respectueusement amoureux, à faire renaître sous sa plume la Cité prestigieuse que Juba et les 4ntonins aimèrent tant...

Puisse son effort ne pas être stérile et inciter les errants par le mondes comme les sédentaires endurcis à visiter la perle de l’antiquité nord-africaine renaissante certes en Cherchell opulentes mais hélas! repoussant, vigoureuse et coquette, sur les ruines augustes à jamais disparues sous terre, de la Césarée d’onyx et de marbre .
P.B.
Dossier comprenant les manuscrits (sans nom) des romans suivant : La ville aux trois collines" et "L'archéologie magnifique"


" L’Archéologie Magnifique " fait suite à " La ville aux trois collines ". " Djemila Ressuscitée " complètera cette trilogie: l’Afrique du Nord, telle que les Français la trouvèrent en ses ruines nombreuses; l’Afrique du Nord telle que les Romains, aidés des Indigènes, l'avaient faite ; l’Afrique du Nord telle que les Fra...

Archives Lecat ; Tipasa, commune ; Roman ; Archéologie ; Mythologie ; Antiquité ; Roman historique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Le chat d'Oran Salinas, Georges | Mareuil Editions 01/2019

Monographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

L'Algie Bachoud, Louis | Editions Valensin 11/2017

Monographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Âmes en détresse Candela, Josette | N7 Ombre 11/2017

Monographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 840 DIA

"Ce roman est un hymne au courage de quatre femmes, de générations différentes, confrontées aux turpitudes de l'absence. Les parcours divergents de leur époux révèlent la complexité des engagements dans la guerre d'Algérie qui les broie. À travers le destin de Norbert, le roman rend hommage aux disparus du conflit algérien." (4ème couv.)

Roman historique ; Algérie française ; Guerre d'Algérie ; Pieds-noirs ; Oran, département ; Massacre du 5 juillet 1962 ; Exode

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 840 SEB

"A l'aube des "Evénements", l'Algérie dévoile son désir d'indépendance. Les Malset, des Pieds-noirs bien établis, lèguent à leur fille la ferme florale des Caroubes. La guerre qui s'installe dans la période 1955-59 transforme les relations, interroge les attachements et les valeurs. Les conflits intra et inter communautaires s'accentuent et entrechoquent les générations. Ce milieu du XXè siècle confronte les personnes à des choix cornéliens où le devoir, la transmission des aînés et le respect de l'humain peinent à s'harmoniser." (4ème couv.)
"A l'aube des "Evénements", l'Algérie dévoile son désir d'indépendance. Les Malset, des Pieds-noirs bien établis, lèguent à leur fille la ferme florale des Caroubes. La guerre qui s'installe dans la période 1955-59 transforme les relations, interroge les attachements et les valeurs. Les conflits intra et inter communautaires s'accentuent et entrechoquent les générations. Ce milieu du XXè siècle confronte les personnes à des choix cornéliens où ...

Roman historique ; Mostaganem, commune ; Algérie française ; Guerre d'Algérie ; Pieds-noirs

... Lire [+]

0
Z