m

Documents  l'Archipel | enregistrements trouvés : 7

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 313 VIN

"Toussaint 1954 : une trentaine d'attentats antieuropéens fait basculer l'Algérie dans la guerre.
Huit ans plus tard, plus d'un million de pieds-noirs, spoliés, traumatisés, chassés d'un pays où ils croyaient être chez eux, sont « rapatriés » en catastrophe en métropole, où leur exode est minimisé et leur mémoire piétinée, alors que la plupart ne sont pas de riches colons « à cravache et cigare », comme disait Camus, mais des ouvriers et des ingénieurs, des enseignants et des médecins, des commerçants...
Documents à l'appui, Alain Vincent retrace l'histoire de la présence française en Algérie, du débarquement de Sidi Ferruch (1830) aux accords d'Évian (1962). Surtout, il donne la parole aux pieds-noirs de tous milieux : un avocat dont le père était lié à Ferhat Abbas et au général Jouhaud ; l'épouse d'un homme engagé dans la branche armée de l'OAS ; la fille d'un résistant juif proche des milieux chrétiens anticolonialistes ; une des victimes de l'attentat du Milk Bar, à Alger, en 195G ; la fille d'un habitant de Sidi Bel Abbés, disparu lors du massacre du 5 juillet 1962 à Oran...
Simples et précis, leurs récits sont irremplaçables. Ils témoignent, dit Boualem Sansal, de « ce que fut au jour le jour, avec ses heurs et ses malheurs, ses espoirs et ses désillusions, la vie de ces migrants venus de toute la Méditerranée, ces Français de la Métropole, ces Juifs, ces Arabes, ces Berbères, qui étaient tous si proches et si lointains »." (4ème couverture)
"Toussaint 1954 : une trentaine d'attentats antieuropéens fait basculer l'Algérie dans la guerre.
Huit ans plus tard, plus d'un million de pieds-noirs, spoliés, traumatisés, chassés d'un pays où ils croyaient être chez eux, sont « rapatriés » en catastrophe en métropole, où leur exode est minimisé et leur mémoire piétinée, alors que la plupart ne sont pas de riches colons « à cravache et cigare », comme disait Camus, mais des ouvriers et des ...

Pieds-noirs ; Exode ; Rapatriement ; Récits personnels ; Témoignage

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 917.1 VIR

3Sa position géographique, sa beauté naturelle, sa lumière singulière ont fait d'elle l'une des plus belles villes du monde, au temps des pirates barbaresques comme en sa splendeur pendant la présence française.
Si, aujourd'hui, elle peine à retrouver son rang dans le concert des capitales internationales, elle reste pour ceux qui l'ont jadis habitée un point de lumière, «l'Étoile », comme disait Albert Camus, uxne autre Ville éternelle.
Main Vircondelet et Jean-Pierre Stora, deux fils d'Alger, ouvrent ici, entre émotion et admiration, l'album de leur ville natale.
Écrivain, Alain Vircondelet est l'auteur de nombreux ouvrages dont
Alger, ombres et lumières, une biographie (Flammarion, 2014), La
vie la vie (Écriture, 2012), Albert Camus, fils d'Alger (Fayard, 2010).
Compositeur et photographe, Jean-Pierre Stora a tiré de son impressionnante photothèque personnelle les photos du présent ouvrage. Tous deux ont cosigné en 2011 l'album C'était notre Algérie.(4ème couv.)
3Sa position géographique, sa beauté naturelle, sa lumière singulière ont fait d'elle l'une des plus belles villes du monde, au temps des pirates barbaresques comme en sa splendeur pendant la présence française.
Si, aujourd'hui, elle peine à retrouver son rang dans le concert des capitales internationales, elle reste pour ceux qui l'ont jadis habitée un point de lumière, «l'Étoile », comme disait Albert Camus, uxne autre Ville éternelle.
Main ...

Ouvrages illustrés ; Souvenir ; Pieds-noirs ; Histoire familiale ; Alger, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 313 VIR

"«Au printemps 1962, un million de Français d'Algérie quittent définitivement leur terre natale. L'ardeur des passions, la violence de la nostalgie, un demi-siècle après l'Indépendance, ne se sont toujours pas tues. Les pieds-noirs, comme on les a appelés, n'ont pas fini d'avoir mal à l'Algérie."

Ouvrages illustrés ; Souvenir ; Pieds-noirs ; Histoire familiale

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 967 SFE

Le progrès économique et social est-il un préalable à 1a démocratie ?
La Tunisie est-elle un État de droit moderne et ouvert ou bien un régime
autocratique ? L'approche prudente suivie par le régime, sur le plan politique,
est-elle justifiée par la seule menace islamiste ?
La Tunisie a besoin de liberté. Elle a aussi besoin de temps. Depuis 1987,
Zine el-Abidine Ben Ali a repris en main un régime agonisant, menacé d'un
coup d'État intégriste, pour tenter d'en faire un pays dont tous les citoyens,
hommes et femmes, jouissent des mêmes droits et aient les mêmes devoirs.
Partis subventionnés, justice réformée, implication de la société civile à tous les
niveaux de la vie institutionnelle, priorité budgétaire à l'éducation, tolérance
religieuse garantie, libéralisation graduelle de l'économie... Autant d'avancées
réelles. Mais la démocratie ne se fait pas en un jour. En ce sens, les reproches
faits à la Tunisie - atteintes aux droits de l'Homme, confiscation du pouvoir,
musellement de la presse, répression policière - sont autant d'encouragements
à conserver le cap de la modernité.
Terre de paradoxes ? Comment en serait-il autrement dans un pays arabe et
musulman, un pays du tiers-monde et d'Afrique du Nord qui a choisi la voie
courageuse de la démocratie, en rejetant les ruptures culturelles brutales qui la
mettraient à sang ? Cinquante ans après la prodamation solennelle de son
indépendance, faits et chiffres à l'appui, Antoine Sfeir dresse le portrait d'une
nation pilote dans le monde arabe.
Antoine Sfeir est né en 1948 à Beyroutb. Politologue et journaliste, il dirige les Cahiers
de l'Orient, revue d ëtudes sur le monde arabo-musulman fondée en 1985. Président
du Centre d ëtudes et de réflexions sur le Proche-Orient, consultantpour de nombreux
médias, il est l âuteur, notdmment, de Les Réseaux d'Allah (Plon 1997), de L Atla.s
des religions (Perrin, 1999~, du Dictionnaire mondial de l'islamisme (Plon, 2002)
et de Liberté, Égalité, Islam : la République face au communautarisme (avec René
Andrau, Tallrzndier, 2005).
Le progrès économique et social est-il un préalable à 1a démocratie ?
La Tunisie est-elle un État de droit moderne et ouvert ou bien un régime
autocratique ? L'approche prudente suivie par le régime, sur le plan politique,
est-elle justifiée par la seule menace islamiste ?
La Tunisie a besoin de liberté. Elle a aussi besoin de temps. Depuis 1987,
Zine el-Abidine Ben Ali a repris en main un régime agonisant, menacé d'un
coup d'État ...

Tunisie

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

0
Z