m

Documents  Ed. Dualpha | enregistrements trouvés : 20

O

-A +A

P Q

UV

Ed. Dualpha

10 rue Primatice
75013 PARIS


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 965.5 PER

Etude n° 34 communiqué par les Editions Dualpha.

Guerre d'Algérie ; Accords d'Evian ; OAS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 SAR

"Ce supplément quinquennal à la Bibliographie parue en 2011 comprend plus d'un millier de titres de livres, brochures, n° spéciaux de revues et magazines, en langue française parus de 2010 à 2014, avec quelques références complémentaires pour les années précédentes, principalement pour 2009.
Ces ouvrages concernent la guerre d'Algérie, ou guerre de l'indépendance algérienne (19541962), les thèmes associés associés : rapatriés, harkis, FLN, etc.
Ce sont essentiellement des ouvrages documentaires, la littérature d'imagination (romans, nouvelles) n'y figure que de façon sélective.
D'autre part, débordant le strict cadre chronologique 1954-1962, et dans une but de contextualisation historique, on y trouve aussi un certain nombre d'ouvrages sur l'histoire de l'Algérie aux >axe et xxe siècles.
Pour ce qui est des livres édités en France, on trouve, dans ces cinq années, plusieurs études des plus sérieuses, dont nous laissons le lecteur apprécier l'intérêt.
Mais la plus grande partie est toujours constituée de témoignages, souvenirs, mémoires, provenant surtout d'anciens militaires du contingent — continuant à s'exprimer à la suite de beaucoup d'autres — et aussi de Français d'Algérie « rapatriés » ; de supplétifs (harkis) ; d'opposants à la guerre, de divers acteurs du conflit, etc., le tout dans une grande variété de
Itons et de points de vue." (4ème couv.)
"Ce supplément quinquennal à la Bibliographie parue en 2011 comprend plus d'un millier de titres de livres, brochures, n° spéciaux de revues et magazines, en langue française parus de 2010 à 2014, avec quelques références complémentaires pour les années précédentes, principalement pour 2009.
Ces ouvrages concernent la guerre d'Algérie, ou guerre de l'indépendance algérienne (19541962), les thèmes associés associés : rapatriés, harkis, FLN, ...

Bibliographie Algérie ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 313 CRE

"Comment et dans quelles conditions les rapatriés ont-ils fini par échouer massivement sur le littoral méditerranéen et quel en a été l'impact sur la région d'accueil ?
L'auteur a indu, outre de nombreux témoignages d'acteurs des événe-
ments, ceux de membres de sa famille et ses souvenirs personnels. Peut-
on être témoin et historien ? Il laisse le lecteur juge de son impartialité...
Une nouvelle dimension lui est apparue ; cette migration est la dernière d'une longue série, commencée huit ans plus tôt avec la défaite de Diên Biên Phu ; il est bon de les appréhender afin de déterminer dans quelles conditions elles se sont déroulées, quel impact elles ont eu sur la métropole, où se sont réparties les « rapatriés » sur le sol français...
D'autre part, ces migrations venant du Maghreb, d'Égypte, d'Indochine — dans le cas de ces trois zones les départs se sont effectués dans des conditions dramatiques — les départs se firent aussi d'Afrique, mais les conditions furent moins tragiques, les possession africaines n'abritaient pas des populations européennes en nombre important et hormis le Cameroun qui connut une guerre oubliée et Madagascar qui connut des événements tragiques en 1947, les conditions d'accès à l'indépendance furent relativement pacifiques. Enfin, on ne peut traiter ces migrations méditerranéennes sud-nord du XXe siècle comme celles nord-sud du XIXe siècle. La plupart des participants à ces événements historiques sont toujours vivants et le traumatisme de ces exodes ne s'est pas effacé." (4ème couverture)
"Comment et dans quelles conditions les rapatriés ont-ils fini par échouer massivement sur le littoral méditerranéen et quel en a été l'impact sur la région d'accueil ?
L'auteur a indu, outre de nombreux témoignages d'acteurs des événe-
ments, ceux de membres de sa famille et ses souvenirs personnels. Peut-
on être témoin et historien ? Il laisse le lecteur juge de son impartialité...
Une nouvelle dimension lui est apparue ; cette migration est ...

Rapatriement ; Immigration ; Exode ; 1954-1962 ; Pieds-noirs ; Harki ; Rapatriés

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.5 PUJ

"Le 10 Juin 1960, à 22 heures, De Gaulle reçoit secrètement à l'Élysée le colonel Si Salah, chef de la wilaya 4 de l'Armée de Libération Nationale (ALN), accompagné de ses deux adjoints, les commandants Si Mohammed et Si Lakhdar.
Ces hommes, en rébellion contre la France, représentent plus de 50 % du potentiel de l'ALN de l'Intérieur ; proportion confirmée par les études du 2. Bureau français.
Vaincus militairement, coupés de leurs bases par l'étanchéité des barrages aux frontières, abandonnés par l'Extérieur et n'ayant d'autre possibilité que de se terrer, ils viennent proposer un cessez-le-feu en Algérie, dont les clauses, débattues secrètement pendant des mois avec deux émissaires français représentant l'Élysée et Matignon, s'apparentent à une capitulation sans condition.
Le cessez-le-feu est pratiquement là et la paix toute proche. Quatre jours plus tard, à l'occasion d'une nouvelle allocution, De Gaulle s'adresse aux dirigeants de l'Extérieur ƒ la branche politique en exil ƒ et les invite à une rencontre en France « pour trouver avec eux une fin honorable aux combats qui se traînent. »
Cette invitation inopportune, dont l'urgence ne s'imposait pas compte tenu des tractations en cours, va saborder cette paix qui se profilait, retardant de deux années la fin du conflit avec ses conséquences désastreuses.
*154 188 morts et 21 773 blessés auraient pu être épargnés, ainsi qu'une suite d'événements aussi tragiques les uns que
*les autres ; le putsch des généraux ; la naissance et l'intervention de l'OAS ; l'affrontement entre civils et militaires à Bab-el-oued ; la fusillade de civils par l'armée le 26 mars 1962, rue d'Isly à Alger ; le pogrom du 5 juillet 1962 à Oran ; la tragédie des disparus ; le génocide des harkis et des musulmans fidèles à la France ; l'humiliant et traumatisant exode d'un million de Pieds Noirs...
Cette paix à portée de main permettait d'autres solutions ; partition ou autonomie interne dans un cadre fédéral avec, à
moyen terme, une indépendance éventuelle, et la possibilité pour les Algériens d'échapper à la dictature militaire qui sévit encore de nos jours, responsable de la radicalisation intégriste.
L'Algérie, en étroite coopération avec la France, aurait pu devenir une nation démocratique où les Pieds Noirs auraient eu toute leur place."

"L'auteur est à l'orée de sa vie familiale et professionnelle quand il est pris dans la tourmente de la guerre d'Algérie.
Rappelé dans les bataillons de protection à la frontière marocaine, puis dans les unités territoriales, il choisit d'opérer dans un groupe antiterroriste. Il sera de tous les mouvements Algérie Française successifs. Responsable syndical au niveau algérien, administrateur de l'établissement public nationalisé qui l'emploie, il va, en compagnie des principaux responsables de la Société Civile d'Oranie, proposer des solutions pour une Algérie Nouvelle Française. Constatant l'inanité de la lutte démocratique il s'oriente vers la clandestinité et la lutte armée. Il fait partie du petit groupe qui créé l'OAS en Oranie." (4ème de couv.)
"Le 10 Juin 1960, à 22 heures, De Gaulle reçoit secrètement à l'Élysée le colonel Si Salah, chef de la wilaya 4 de l'Armée de Libération Nationale (ALN), accompagné de ses deux adjoints, les commandants Si Mohammed et Si Lakhdar.
Ces hommes, en rébellion contre la France, représentent plus de 50 % du potentiel de l'ALN de l'Intérieur ; proportion confirmée par les études du 2. Bureau français.
Vaincus militairement, coupés de leurs bases par ...

Guerre d'Algérie ; Gaulle, Charles de (1890-1970) ; ALN ; Si Salah (commandant) ; 1954-1962

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 357 BEN

"ALGÉRIE 1956-1968
Jeune officier ayant servi dans des unités de quadrillage et de harkis comportant de nombreux rebelles ralliés, l'auteur a vécu cette période de la guerre et de l'après - indépendance au sein d'une population autochtone qu'il a bien connue et à laquelle il s'était profondément attaché. Gardant en lui une blessure jamais refermée â ce jour au souvenir de ses frères d'armes de toutes origines tombés au combat ou exterminés, il témoigne de cette guerre gagnée sur le terrain et dans la conquête des âmes maïs perdue politiquement: Il atteste, vérité mal connue, que la France aurait pu quitter I'Algérie la tête haute, en léguant un pays prospère et ami à ses habitants."
"ALGÉRIE 1956-1968
Jeune officier ayant servi dans des unités de quadrillage et de harkis comportant de nombreux rebelles ralliés, l'auteur a vécu cette période de la guerre et de l'après - indépendance au sein d'une population autochtone qu'il a bien connue et à laquelle il s'était profondément attaché. Gardant en lui une blessure jamais refermée â ce jour au souvenir de ses frères d'armes de toutes origines tombés au combat ou exterminés, il ...

Légion étrangère ; Témoignage ; Commando ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z