m

Documents  Seuil | enregistrements trouvés : 152

O

-A +A

P Q

UV

Editions du Seuil ; Seuil

27, rue Jacob
75261 Paris
Cedex 06


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845 KER

" Enfant, j'ai adoré mon père. Adolescente, je l'ai détesté. Parce qu'il
était harki, parce qu'il a soutenu l'armée française pendant la guerre d'Algérie, j'ai longtemps cru que mon père était un traître. Il n'a jamais nié. Il ne m'a jamais rien dit. Devant son silence, j'ai décidé de partir sur les traces d'un fellah et d'une bergère, mes parents, dont la vie a basculé un matin de juin 1962.
Quarante ans après, j'ai refait leur parcours dans les camps où la France les a parqués : leur passé et mon présent se sont tissés, noués, intimement mêlés. Ces pages sont leur histoire et ma quête. Dans ce voyage au bout de la honte, j'ai découvert une horrible machinerie d'exclusion sociale et de désintégration humaine.
Et puis, j'ai traversé la Méditerranée. En Algérie, j'ai poursuivi ma quête, dans une région en guerre contre l'islamisme, j'ai retrouvé des membres de ma famille et le village de mes parents qu'ils n'ont jamais revu. Là-bas, j'ai compris qui étaient vraiment les harkis, leur rôle dans la guerre d'Algérie, leurs tiraillements, leurs secrets aussi. J'ai enfin percé le silence qui pèse sur cette histoire. J'ai su, alors, pourquoi j'avais écrit ce livre : pour parler à mon père. »" (4ème couverture)
" Enfant, j'ai adoré mon père. Adolescente, je l'ai détesté. Parce qu'il
était harki, parce qu'il a soutenu l'armée française pendant la guerre d'Algérie, j'ai longtemps cru que mon père était un traître. Il n'a jamais nié. Il ne m'a jamais rien dit. Devant son silence, j'ai décidé de partir sur les traces d'un fellah et d'une bergère, mes parents, dont la vie a basculé un matin de juin 1962.
Quarante ans après, j'ai refait leur parcours dans ...

Témoignage ; Harki

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.51 KAU

"De 1961 à 1962, la France vit la dernière guerre civile de son histoire, 2000 victimes dans ce conflit qui oppose les jusqu'au-boutistes Algérie française de l'Organisation armée secrète (OAS) aux gaullistes et aux partis de gauche.
Rien de plus disparate que l'OAS, où d'ex-communistes croisent des fascistes bon teint, où d'anciens vichyssois côtoient quelques noms prestigieux de la Résistance,
où des pieds-noirs pauvres de Bab el-Oued se mêlent à des officiers supérieurs, des aristocrates, des étudiants, des industriels..
Ce terrorisme du désespoir échoue face à un général de Gaulle résolu comme jamais, à des adversaires parfois peu respectueux des lois en vigueur et à une population métropolitaine de plus en plus hostile.
Rémi Kauffer explore les arcanes sanglants de cette guerre franco-française. Il en révèle des aspects jusqu'à présent inédits: « l'OAS juive » d'Algérie; l'influence monarchiste dans l'OAS-métropole ; les conflits fratricides entre gaullistes; la récupération des «soldats perdus» OAS aux quatre coins de l'Europe. Sans complaisance et sans esprit partisan, ce livre brosse enfin l'histoire de cette période troublée et tragique.
historien et journaliste, est professeur, à Sciences-Po Paris. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages consacrés à l'histoire contemporaine." (4ème couverture)
"De 1961 à 1962, la France vit la dernière guerre civile de son histoire, 2000 victimes dans ce conflit qui oppose les jusqu'au-boutistes Algérie française de l'Organisation armée secrète (OAS) aux gaullistes et aux partis de gauche.
Rien de plus disparate que l'OAS, où d'ex-communistes croisent des fascistes bon teint, où d'anciens vichyssois côtoient quelques noms prestigieux de la Résistance,
où des pieds-noirs pauvres de Bab el-Oued se ...

OAS ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Nedjma Yacine, Kateb | Seuil 04/1996

Monographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845 MAI

"«Klaus Barbie en France! A quand Massu et Bigeard à Alger ?» Ce graffiti, en lettres énormes, je l'ai vu tracer par des mains de jeunes Algériens dans le métro République sur un tableau publicitaire vierge, peu de temps après que la France eut récupéré le bourreau de Jean Moulin.
A la fin de la guerre d'Algérie, plus préoccupé de faire oeuvre de solidarité vis-à-vis des harkis émigrés en France que de pousser des cris d'indignation sur les exactions dont j'avais été le témoin dans les djebels, je me suis fondu dans le grand silence de la conscience nationale trop soucieuse de panser ses blessures : le drame des harkis, les rapatriés, les divisions de l'armée.
Depuis, la torture, à l'Est comme à l'Ouest, en tant que pratique commune de tout système caractérisé par sa prétention totalitaire et le refus de composer avec une opposition, est une épine constante dans la chair.
Comme historien et témoin, faire mémoire de notre histoire récente, sans accuser, est une manière de guetter, voire d'alerter, quand rôdent les terrorismes, sur ce qui pourrait venir ou revenir.
Alain Maillard de La Morandais
Alain Maillard de La Morandais est étudiant en théologie à Rome lorsqu'il part en 1960 en Algérie. Pendant dix-huit mois officier des Affaires algériennes dans le Sud-Oranais, il livre ici le témoignage douloureux d'un chrétien meurtri.
Docteur en théologie et en histoire, l'auteur est aujourd'hui curé à Paris." (4ème couv.)
"«Klaus Barbie en France! A quand Massu et Bigeard à Alger ?» Ce graffiti, en lettres énormes, je l'ai vu tracer par des mains de jeunes Algériens dans le métro République sur un tableau publicitaire vierge, peu de temps après que la France eut récupéré le bourreau de Jean Moulin.
A la fin de la guerre d'Algérie, plus préoccupé de faire oeuvre de solidarité vis-à-vis des harkis émigrés en France que de pousser des cris d'indignation sur les ...

Guerre d'Algérie ; Témoignage ; Homme religieux ; Harki ; Section administrative spécialisée ; Appelés

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.3 BER

"Lorsque le passé nous chasse, et que le présent nous brûle, il nous est difficile de revenir sur une histoire trop proche. C'est pourtant ce qù'a tenté Jacques Berque. Sans doute les ‘e deux guerres " qu'évoque le titre de son livre sont-elles, chronologiquement, les deux dernières guerres mondiales. C'est donc du Maghreb d'hier qu'il pourrait être seulement question ici. Mais le vrai combat n'est-il pas celui que, pour secouer le système colonial, les Maghrébins se livraient à eux-mêmes ? Se défaire, pour se refaire: un tel combat n'est achevé ni. pour eux, ni pour aucun autre peuple. Voilà pourquoi le passé révolu engage encore l'avenir.
Un risque était à craindre. Celui _de déduire le passé du présent. Mais Jacques Berque, s'A traite de. choses qui n'ont pas fini de se prolonger en nous, s'attache à leur rendre ce qu'elles avaient justement d'historique: leur mélange d'inflexible détermination et d'humaine virtualité. Il lui a donc fallu, à l'aide d'une énorme documentation, puisée aussi bien dans les textes que dans la vie, nouer toutes les traces de l'homme en complexe réseau. De l'agronomie à la psychologie, quantité de disciplines concourent à cet essai d'histoire totale. Alors resurgit ce Maghreb, dans la violence de ses conflits fondamentaux, son pullulement de groupes, la force de son désir, la furie de son existence, à la croisée de mouvements de masse et de destins individuels.
L'apogée de la colonisation, à l'époque; est menacé d'un effondrement proche. Deux systèmes' deux
humanités s'entrelacent sans s'unir. Leur contact,. douloureux et chaleureux, finira comme on sait. Le drame; qui :vient', on le pressent, on le comprend. Mais on comprend aussi qu'une telle histoire avait autre chose.' à donner que le meurtre.
Cette oeuvre de science, qui est aussi une oeuvre d'art, en nous restituant de la vie d'alors le goût qu'elle avait, nous porte à concevoir la vie de demain, et un autre goût, qu'elle pourrait avoir."
"Lorsque le passé nous chasse, et que le présent nous brûle, il nous est difficile de revenir sur une histoire trop proche. C'est pourtant ce qù'a tenté Jacques Berque. Sans doute les ‘e deux guerres " qu'évoque le titre de son livre sont-elles, chronologiquement, les deux dernières guerres mondiales. C'est donc du Maghreb d'hier qu'il pourrait être seulement question ici. Mais le vrai combat n'est-il pas celui que, pour secouer le système ...

Maghreb ; Entre deux guerres ; Colonisation

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 840 DJE

"Il aimait l'anisette, l'argent, la renommée, peut-être Dieu et, hélas pour lui, un peu trop les femmes, ce qui lui vaudra les foudres de l'Eglise. Défroqué mais vêtu de son éternelle soutane noire, sourcier réputé, raciste et antisémite à l'occasion, l'abbé Gabriel Iréné Séraphin Lambert était un personnage pour le moins sulfureux. Sollicité dans les années 1930 pour prospecter de l'eau en Algérie, il a eu le temps d'enlever la femme de l'instituteur du village où était né Saint-Augustin, avant de poser ses valises et celles de sa maîtresse à Oran pour trouver de l'eau douce. Défrayant par son comportement exubérant la chronique locale, il devient maire de la ville entre 1934 et 1941, année où il est démis de ses fonctions par le maréchal Pétain qu'il admirait pourtant, au même titre que Franco et Hitler auxquels il consacra des ouvrages. L'abbé Lambert, l'homme à la robe noire, est mort religieusement dans son lit, à soixante-dix neuf ans, à Antibes. Il avait tout pour devenir un personnage de roman, presque vrai. Abdelkader Djemaï est né à Oran. Il est l'auteur notamment de Camping, Gare du Nord, Le nez sur la vitre, Un moment d'oubli, Zohra sur la terrasse, Une ville en temps de guerre, La dernière nuit de l'Emir, parus au Seuil." (4ème couv.)
"Il aimait l'anisette, l'argent, la renommée, peut-être Dieu et, hélas pour lui, un peu trop les femmes, ce qui lui vaudra les foudres de l'Eglise. Défroqué mais vêtu de son éternelle soutane noire, sourcier réputé, raciste et antisémite à l'occasion, l'abbé Gabriel Iréné Séraphin Lambert était un personnage pour le moins sulfureux. Sollicité dans les années 1930 pour prospecter de l'eau en Algérie, il a eu le temps d'enlever la femme de ...

Roman historique ; Lambert, Gabriel (abbé) ; Oran, commune

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Roman [42]

Guerre d'Algérie [36]

Littérature [22]

Algérie [19]

Témoignage [15]

Islam [13]

Biographie [12]

Récits personnels [11]

Roman historique [10]

Histoire [9]

Condition de la femme [8]

Guerre [7]

Seconde Guerre mondiale 1939-1945 [7]

Algérie française [6]

FLN [6]

Gaulle, Charles de (1890-1970) [6]

Afrique du Nord [5]

Après 1962 [5]

Camus Albert (1913-1960) [5]

Etude littéraire [5]

France [5]

Maroc [5]

Mémoire [5]

Pieds-noirs [5]

Religion [5]

1954-1962 [4]

Colonisation [4]

Militaire [4]

Nouvelle [4]

OAS [4]

Politique et gouvernement [4]

Population indigène [4]

Roblès Emmanuel (1914-1995) [4]

Terrorisme [4]

Tillion, Germaine [4]

1830-1962 [3]

Afrique [3]

Appelés [3]

Archives [3]

Armée [3]

Christianisme [3]

Coran [3]

Culture [3]

Economie [3]

Etude historique [3]

Exode [3]

Foucauld Charles, vicomte De (1858-1916) [3]

Immigration [3]

Indépendance [3]

Islamisme [3]

Kabylie [3]

Mohammed Dib [3]

Musulman [3]

Occident [3]

Protectorat de Tunisie [3]

Social [3]

Société [3]

1962 [2]

20e siècle [2]

Accords d'Evian [2]

Alger, commune [2]

Algérien [2]

Archives Monneret [2]

Correspondance [2]

Développement [2]

Egypte [2]

Enfance [2]

Enfant [2]

Entre deux guerres [2]

Etat [2]

Ethnographie [2]

Femme [2]

Français [2]

Gaullisme [2]

Harki [2]

Homme politique [2]

Indochine [2]

Intégration [2]

Islam et philosophie [2]

Islam et politique [2]

Journalisme [2]

Littérature algérienne de langue française [2]

Littérature marocaine de langue française [2]

Maghreb [2]

Oran, commune [2]

Photographie [2]

Politique [2]

Prison [2]

Rapatriement [2]

Récits personnels algériens [2]

Résistance [2]

Tanger [2]

Théâtre [2]

Tradition [2]

Vie quotidienne [2]

Ville [2]

1945 - (évènements de Sétif et de Guelma) [1]

1945-1962 [1]

Abbas, Ferhat [1]

Acte [1]

Administration [1]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z