m

Documents  Publisud | enregistrements trouvés : 12

O

-A +A

P Q

UV

Publisud

15, rue des Cinq-Diamants
75013 Paris


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 917.1 GUI

"Paul Guion est né en 181 à Guelma, en Algérie. Il est mort en France en décembre 1972. alors qu'il avait quitté un pays auquel il était profondément attaché et où il avait fait toute sa carrière d'architecte. Fils d'un pasteur protestant venu s'établir en Algérie dans le seconde moitié du. XIXe siècle. il épousa dans ce pays une petite fille d'Elisée Reclus.
D'abord en collaboration avec son beau-père, Paul
Régnier, puis seul, Paul Guion devint le principal
architecte d'une grande partie des bâtiments d'Alger
construits du début du XXe siècle jusqu'à la fin des années
trente. L'une de ses réalisations majeures est le musée des Beaux-Arts de la ville. Il construisit aussi de nombreuses villas et maisons particulières. ne négligeant jamais de les insérer dans des jardins, en harmonie avec le site d'Alger. L'originalité de cet architecte marque encore de son empreinte la ville moderne, comme en témoignent les photographies d'un échantillon de son œuvre, prises en 2003.
Paul Guion respectait et aimait particulièrement la Casbah. Familier des lieux et de ceux qui l'habitaient, il entreprit, dès 1938, d'en dresser le plan et de réaliser les croquis et tableaux que k présent ouvrage nous permet d'admirer.
Les photographies et les reproductions rassemblées dans ce livre sont accompagnées de textes qui éclairent l'oeuvre de Paul Guion.
Ainsi, André Ravillard, architecte algérien qui enseigne à l'écale Polytechnique d'Architecture et d'Urbanisme d'Alger, commentant les réalisations de l'Alger "moderne, estime qu'elles ont «effectivement contribuées au développement cohérent de la ville européenne».
De son côté, Olivier Revault d'Allonnes, professeur émérite de Philosophie de l'Art à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, relève que Paul Guion, dans ses croquis de la Casbah, a réussi - chose rare - à faire le lien entre l'espace public et les gens qui y vivent, entre les demeures - qu'il savait menacées - et ceux qui les habitent.
Enfin, deux universitaires algériens, Youssef Nacib et Larbi icheboudène, replacent les croquis de La Casbah dans leur contexte historique et sociologique, ce qui permet d'en mesurer l'extrême intérêt documentaire, au-delà de la simple appréciation de leur valeur esthétique. Docteur ès lettres, professeur à l'Université d'Alger, Youssef Nacib fut le premier Directeur général de l'Office des Publications Universitaires d'Algérie. II a consacré l'essentiel de ses travaux à l'étude des mutations culturelles au Maghreb. Larbi Icheboudène, professeur de sociologie à l'Université d'Alger, est l'auteur de divers ouvrages sur la Casbah." (4ème couv.)
"Paul Guion est né en 181 à Guelma, en Algérie. Il est mort en France en décembre 1972. alors qu'il avait quitté un pays auquel il était profondément attaché et où il avait fait toute sa carrière d'architecte. Fils d'un pasteur protestant venu s'établir en Algérie dans le seconde moitié du. XIXe siècle. il épousa dans ce pays une petite fille d'Elisée Reclus.
D'abord en collaboration avec son beau-père, Paul
Régnier, puis seul, Paul Guion devint ...

Alger, commune ; Casbah, La ; Lithographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 800 BAN

"Mario Scalesi (1892-1922), auteur des Poèmes d'un maudit, poète italien de langue française en Tunisie, dont cette édition offre pour la première fois l'oeuvre complète (poésie et écrits critiques), n'est pas seulement un témoin important de la vie culturelle et sociale de la Tunisie du protectorat. Sa triple appartenance civilisationnelle -italienne, tunisienne et française — est à l'origine aussi bien de son isolement, car il est difficile à situer sur le plan identitaire, culturel et social, que de la profonde originalité de sa figure multiculturelle à l'heure des lectures multiethniques.
Le cheminement douloureux et révolté de ce poète maudit, à la fois marginal, assimilé et bâtard, à travers un lyrisme aigu — tantôt étouffé, tantôt sublimé - donne au mouvement intellectuel français en Tunisie une ouverture que ne possédaient pas les premiers écrivains de langue française en Afrique du Nord : ils n'avaient pas comme lui fait l'expérience de la différence. Avec Scalesi, un mythe s'est brisé, celui de l'identité monolithique que l'histoire de la colonisation achèverait de fragmenter et chargerait de valeurs plurielles. Son oeuvre représente la culmination de cette pluralité car à la fracture culturelle se superposent celles physique, sociale et morale faisant de lui un précurseur de la poésie multiethnique et de la littérature maghrébine d'expression française qui devait mettre le problème identitaire au centre de ses inquiétudes" (4e de couv.)
"Mario Scalesi (1892-1922), auteur des Poèmes d'un maudit, poète italien de langue française en Tunisie, dont cette édition offre pour la première fois l'oeuvre complète (poésie et écrits critiques), n'est pas seulement un témoin important de la vie culturelle et sociale de la Tunisie du protectorat. Sa triple appartenance civilisationnelle -italienne, tunisienne et française — est à l'origine aussi bien de son isolement, car il est difficile à ...

Littérature ; Poésie ; Italie ; Maghreb

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

La Casbah d'Alger Guion, Paul | Publisud 1999

Monographie

UV


Cote : 917.1 GUI

"Amoureux du « vieil Alger » dont il a perpétué les traits, Paul Guion fut aussi le principal architecte de la ville « moderne » jusqu' la £m des années trente Il réalisa notamment le Musée national des Beaux-Arts, qu'on voit ici sur une photographie de l'époque.
Retrouver intactes les couleurs de la Casbah d'Alger, telle qu'on pouvait encore l'admirer à la i des années trente. Redécouvrir les façades de ses maisons aux tons pastel, la foule affairée multicolore des marchés, les enfants jouant, tranquilles, sous les balcons, l'ombre mystérieuse d'une étroite ruelle voûtée où s'enfonce une femme dont on voit frémir le voile... C'est ta cela que permettent les 114 planches en couleur réalisées entre 1938 et 1940 par l'un des plus grands architectes de l'Alger des années trente, Paul Guion. Les illustrations peuvent être regardées une à une pour leur seule valeur esthétique. Toutefois
le texte qui les accompagne, rédigé par deux universitaires algériens, les éclaire d'une lumière plus forte. Chaque croquis, replacé dans le contexte historique et sociologique de la ville d'Alger, prend alors une épaisseur et u signification nouvelles. Le lecteur qui, lors d'une première approche, n'a vu dans chaque image qu'une scène pittoresque et colorée, y décèle soudain mille détails qui lui avaient échappé de prime abord. Il comprend mieux au-delà de son intérêt artistique, la valeur du témoignage laissé par Paul Guion. Témoignage d'autant plus essentiel que la Casbah d'Alger, inscrite à l'inventaire du patrimoine mondial dressé par l'Unesco, a subi nombre mutilations et reste encore fragile et menacée.
Les responsables de l'urbanisme algérois ne s'y sont pas trompés : le ministre-gouverneur du Grand Alger tenu à préfacer l'ouvrage, publié à la veille des célébrations du « millénaire » de la ville. Celle-ci, en effet, porte le nom que lui avait donné, au Xe siècle, le prince Bologhine. Mais le coeur de la cité, la Casbah, la « citadelle », garde les traces d'une histoire bien plus ancienne encore, souvent trop méconnue. En restituant la beauté de cet ensemble urbain, les tableaux de Paul Guion aident à déchiffrer le passé et, on peut l'espérer, à préserver l'avenir."



"Amoureux du « vieil Alger » dont il a perpétué les traits, Paul Guion fut aussi le principal architecte de la ville « moderne » jusqu' la £m des années trente Il réalisa notamment le Musée national des Beaux-Arts, qu'on voit ici sur une photographie de l'époque.
Retrouver intactes les couleurs de la Casbah d'Alger, telle qu'on pouvait encore l'admirer à la i des années trente. Redécouvrir les façades de ses maisons aux tons pastel, la foule ...

Alger, commune ; Casbah, La ; Lithographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845 BEL

"Les mémoires de Tahar Belkhodja constituent un événement au Maghreb où le personnel politique semble pâtir du syndrome de l'auto-censure. Ce livre courageux apporte un témoignage essentiel sur les trois décennies Bourguiba. Le modèle « bourguibiste » nous est révélé dans sa pratique avec ses forces et ses faiblesses. Des informations de première main viennent éclaircir des événements importants telle que la bataille de Bizerte ou les péripéties de la construction maghrébine et notamment l'union avortée avec la Lybie.
Au-delà, cet ouvrage nous relate dans un petit pays en développement, la mise en oeuvre d'un processus réussi de modernisation sous l'égide d'un grand homme d'Etat qui "a su épouser son siècle." (4ème couverture)
"Les mémoires de Tahar Belkhodja constituent un événement au Maghreb où le personnel politique semble pâtir du syndrome de l'auto-censure. Ce livre courageux apporte un témoignage essentiel sur les trois décennies Bourguiba. Le modèle « bourguibiste » nous est révélé dans sa pratique avec ses forces et ses faiblesses. Des informations de première main viennent éclaircir des événements importants telle que la bataille de Bizerte ou les péripéties ...

Autobiographie ; Bourguiba, Habib (1903-2000) ; Homme politique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 800 MAR

Table des matières
I. - a la recherche d'une identité perdue
Avant la rupture
L'Algérie et les Algériens dans les Lettres Françaises - le regard de l'autre : Lettres de l'Abbé Suchet
L'identité
L'écriture
II. - Les écritures de l'identité
" Un essai de récupération du bonheur"
Les jeux de je : Je est ipse : autobiographie et recherche identitaire, Je est idem : représentant et médiateur
II. - Le pays des sources et des origines : Terres et hommes
Les miroirs de l' enfance
L'enfant est la promesse de l'homme
La transparence et la fraïcheur des Paradis perdus
a l'ombe de la Grèce , Patrie du Tragique
Des Carnets d'un retour au Pays Natal
Imagines Majorum
Des romans fondateurs
Un avatar du roman colonial
Des bulles et des hommes
Les Bandes dessinées
Les bandes dessinées du Cercle Algérianiste

III. - Les Ecrivains de l'identité
Etre pieds-noirs et écrire
Francine Dessaigne ou l'identité désirée
Albert, le Pieds-Noirs, Camus , le premier homme
Conclusion : Avec le recul
Bibliographie
Table des matières
I. - a la recherche d'une identité perdue
Avant la rupture
L'Algérie et les Algériens dans les Lettres Françaises - le regard de l'autre : Lettres de l'Abbé Suchet
L'identité
L'écriture
II. - Les écritures de l'identité
" Un essai de récupération du bonheur"
Les jeux de je : Je est ipse : autobiographie et recherche identitaire, Je est idem : représentant et médiateur
II. - Le pays des sources et des origines : Terres et ...

Essai ; Pieds-noirs ; Identité ; Algérie ; Algérien ; Autobiographie ; Lettre ; Jeux ; Recherche ; Ecrivain ; Enfant ; Bibliographie ; Roman ; Camus Albert (1913-1960)

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 301 LEI-b

Liste des thèses Algérie, AFN, Sahara, Généralités de 1870 à 1962 souenues en France-départements d'Algérie compris)

Algérie ; Colonisation ; France ; Thèse ; registre

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z