m

Documents  Le Livre de Poche | enregistrements trouvés : 14

O

-A +A

P Q

UV

Le Livre de Poche

Paris


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 840 OUF

"En 1972, son coup d'État manqué contre le roi Hassan II vaut au général Oufkir la mort par « suicide ». Pour sa femme, Fatéma, et ses six enfants, commence alors un épouvantable calvaire.
Mais l'histoire que Malika, l'aî-
née, a confiée à Michèle Fitoussi
prend sa source plus tôt. En 1958,
à cinq ans, Malika est adoptée
par Mohammed V. Elle grandit à Rabat, dans le palais, parmi les courtisanes du harem, les esclaves du Feu, les gouvernantes à l'accent allemand. À dix-huit ans, Malika compte parmi les héritières les plus courtisées du royaume.
C'est alors qu'éclate le drame. Et que commencent, pour une femme et des enfants dont le dernier n'a pas trois ans, vingt années de détention dans des conditions inhumaines. Malika n'a rien oublié : la faim, la soif, l'angoisse, l'incompréhension. Jusqu'à cette rocambolesque évasion de 1987, qui marquera pour la famille Oufkir le début du retour à la vie...
Un témoignage bouleversant, couronné par le Prix des Maisons de la presse 1999." (4ème couverture)
"En 1972, son coup d'État manqué contre le roi Hassan II vaut au général Oufkir la mort par « suicide ». Pour sa femme, Fatéma, et ses six enfants, commence alors un épouvantable calvaire.
Mais l'histoire que Malika, l'aî-
née, a confiée à Michèle Fitoussi
prend sa source plus tôt. En 1958,
à cinq ans, Malika est adoptée
par Mohammed V. Elle grandit à Rabat, dans le palais, parmi les courtisanes du harem, les esclaves du Feu, les gouvernantes à ...

Maroc ; Témoignage ; Condition de la femme

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Tanger Rondeau, Daniel | Le Livre de Poche 1987

Monographie

y


Cote : 840 RON

"L'ange du bizarre veille depuis toujours sur cette ville à l'étrange destinée. Capitale de la Maurétanie, terminus des caravanes, antichambre de l'hégire, porte de l'Afrique et de la Méditerranée, puis partie de plaisir un peu mélancolique pour des demi-solde du monde moderne, Tanger exerça de tout temps sa puissante fascination sur les aventuriers, les voyageurs et les artistes. Morand,
Beckett, Delacroix, Matisse, Truman Capote, Tennessee
Williams, les Rolling Stones, Paul et Jane Bowles ont
tous été un jour ou l'autre citoyens de ses collines
insouciantes.
Tanger est lé portrait d'une ville magique, dont le climat est mauvais pour le coeur mais bon pour les passions.
... sauf-conduit pour l'envoûtement, roman magique de mille vies soudain révélées sous le ciel d'un style rapide, rêveur, éblouissant. (François-Marie Banier, L'Express.)" (4ème couverture)
"L'ange du bizarre veille depuis toujours sur cette ville à l'étrange destinée. Capitale de la Maurétanie, terminus des caravanes, antichambre de l'hégire, porte de l'Afrique et de la Méditerranée, puis partie de plaisir un peu mélancolique pour des demi-solde du monde moderne, Tanger exerça de tout temps sa puissante fascination sur les aventuriers, les voyageurs et les artistes. Morand,
Beckett, Delacroix, Matisse, Truman Capote, Tenn...

Roman historique ; Maroc

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 845.1 CAR

"Dans la lignée des Mots pour le dire, Au pays de mes racines est un livre de la mémoire... un livre du retour. Vingt-cinq ans après son départ d'Algérie, Marie Cardinal évoque ses souvenirs du pays natal... de la ferme familiale, du lycée, de la première communion. Et elle retourne là-bas découvrir une Algérie autre où elle retrouve « les odeurs, les gestes, les rythmes qui lui étaient familiers, les gens, la mer, sa mer ». Marie Cardinal a renoué avec l'enfant apaisée, euphorique qu'elle fut en cette oeuvre d'évocation et de réconciliation qui touche chacun au plus profond de lui-même.
... C'est avec une pierre blanche qu'on devrait marquer cette confession d'amour à la ville blanche. Flou, transparent, scintillant, gris-rose, ce livre du mal du pays, de cette douleur que les Allemands définissent avec le célèbre mot a Heinweh », ce livre est mon Cardinal préféré.
Christine Arnothy"
"Dans la lignée des Mots pour le dire, Au pays de mes racines est un livre de la mémoire... un livre du retour. Vingt-cinq ans après son départ d'Algérie, Marie Cardinal évoque ses souvenirs du pays natal... de la ferme familiale, du lycée, de la première communion. Et elle retourne là-bas découvrir une Algérie autre où elle retrouve « les odeurs, les gestes, les rythmes qui lui étaient familiers, les gens, la mer, sa mer ». Marie Cardinal a ...

Autobiographie ; Littérature ; Alger, commune

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 357 SER

"Un document : la première histoire de la plus glorieuse unité de l'armée française en Indochine et en Algérie. Un auteur : Pierre Sergent, lieutenant, puis capitaine, dans les rangs de ces bérets verts, qui a participé en personne aux événements qu'il décrit et qui en a connu tous les acteurs. Une tragédie : cette unité de légionnaires-parachutistes a été anéantie trois fois. Deux fois en Indochine : 500 bérets verts engagés dans la désastreuse affaire de Cao Bang, 470 morts et disparus ; et un millier à la pointe du combat à Diên Bién Phu, 600 tués, 400 blessés. Et ce troisième et dernier anéantissement en Algérie : après avoir gagné la guerre du djebel et celle d'Alger, le 1er REP a été le fer de lance du putsch du 22 avril 1961. Huit jours après, le régiment était définitivement dissous.
« Non, je ne regrette rien » chantaient les légionnairesparaehutistes en quittant pour la dernière fois leur camp de Zéralda. Le célèbre refrain d'Edith Piaf les entraînait dans l'Histoire."
"Un document : la première histoire de la plus glorieuse unité de l'armée française en Indochine et en Algérie. Un auteur : Pierre Sergent, lieutenant, puis capitaine, dans les rangs de ces bérets verts, qui a participé en personne aux événements qu'il décrit et qui en a connu tous les acteurs. Une tragédie : cette unité de légionnaires-parachutistes a été anéantie trois fois. Deux fois en Indochine : 500 bérets verts engagés dans la désastreuse ...

Guerre d'Algérie ; Algérie ; France ; Témoignage ; Histoire ; Récit ; Putsch d'Alger ; Légionnaire

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 840 ADE

Roman ; Orient

... Lire [+]

Z