m

Documents  Flammarion | enregistrements trouvés : 152

O

-A +A

P Q

UV

Editions Flammarion ; Ed. Flammarion ; Flammarion ; Ernest Flammarion, éditeur

87 quai Panhard et Levassor


75647 Paris


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00245

"L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ?
Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu’elle ait pu lui demander pourquoi l’Histoire avait fait de lui un « harki ». Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l’été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l’Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ?
Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l’Algérie, des générations successives d’une famille prisonnière d’un passé tenace. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d’être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales." (4ème couv.)
"L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ?
Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu’elle ait pu lui demander pourquoi l’Histoire avait ...

Roman historique ; Harki ; Condition de la femme ; Guerre d'Algérie ; Exode ; Kabylie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 840 CHA

"«Ainsi, mes souvenirs reconstitués ne sont qu'illusion. J'aurai beau m'efforcer de faire vivre l'Algérie de Mamie, la réalité m'échappera toujours. Les traces se sont effacées, gommées par les ans, par la vie sans cesse réinventée. Alger se refuse à moi. Tel un mirage, elle se dérobe quand je crois la tenir. »
Comment peut-on se sentir pied-noir en étant né après l'indépendance de l'Algérie? Tiraillé par cette interrogation, Olivier Chartier part sur les traces de son arrière-grand-père, Amédée Froger, maire de Boufarik assassiné en 1956. De Paris à Boufarik, il va découvrir une réalité différente du mythe érigé par sa famille. Qui était Amédée? Qui l'a tué? Est-ce vraiment le FLN?
À travers ce récit se pose la question de la transmission de la mémoire et, au-delà, la recherche du paradis perdu de l'enfance.
Olivier Chartier est journaliste. Les Ombres de Boufarik est son premier livre."
"«Ainsi, mes souvenirs reconstitués ne sont qu'illusion. J'aurai beau m'efforcer de faire vivre l'Algérie de Mamie, la réalité m'échappera toujours. Les traces se sont effacées, gommées par les ans, par la vie sans cesse réinventée. Alger se refuse à moi. Tel un mirage, elle se dérobe quand je crois la tenir. »
Comment peut-on se sentir pied-noir en étant né après l'indépendance de l'Algérie? Tiraillé par cette interrogation, Olivier Chartier ...

Roman historique ; Pieds-noirs ; Témoignage ; Froger, Amédée (1882-1956) ; Intégration ; Rapatriement

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Katiba Rufin, Jean-Christophe | Flammarion 2010

Monographie

2y


Cote : A01029

Roman ; Islamisme ; Maghreb

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00231

"VIIe siècle. Alors qu'elle a repoussé avec habileté les invasions arabo-musulmanes, Dihya pleure Koceïla, le roi des Berbères chrétiens, l'homme de sa vie mort les armes à la main. Devenue reine du royaume berbère juif, celle que l'on appelle la Kahena doit affronter la fronde des grands, reprendre le. combat pour l'indépendance de son peuple, contenir les 'ambitions hégémoniques du califat de Damas. Dans cette guerre de chaque instant, elle peut compter sur les amazones de la cité d'Adassam, sur l'intrépide général Kardassal comme sur le prince des voleurs Takfa. Sans oublier d'étranges espions, un cercle d'amis d'enfance indéfectibles, la sulfureuse princesse Nara, le sage rabbi Rafi et Astanabal, son chambellan. Autant de figures fortes faisant bloc autour de cette souveraine au destin légendaire que les complots ne ménagent pas, convaincues qu'elle seule parviendra à sauver une Berbèrie en proie aux menaces. Trahisons, intrigues, passions et plaies non refermées, l'avenir d'une culture et d'une vision différente du monde sont en jeu. Mais la liberté triomphera-t-elle?
Après Kahena. La princesse sauvage, Raouf Oufkir, titulaire
d'un DEA d'Histoire à Paris-VIN, revient avec le deuxième opus
de la saga romanesque L'Impératrice des songes. Fils aîné du général Oufkir, il a également publié Les Invités chez Flammarion." (4ème de couverture)
"VIIe siècle. Alors qu'elle a repoussé avec habileté les invasions arabo-musulmanes, Dihya pleure Koceïla, le roi des Berbères chrétiens, l'homme de sa vie mort les armes à la main. Devenue reine du royaume berbère juif, celle que l'on appelle la Kahena doit affronter la fronde des grands, reprendre le. combat pour l'indépendance de son peuple, contenir les 'ambitions hégémoniques du califat de Damas. Dans cette guerre de chaque instant, elle ...

Berbèrie ; Moyen-Âge ; Roman historique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00230

"Citadelle de Baghaïa, Berbèrie, vile siècle. Le roi Tabet consomme son désespoir quand, au même instant, le fils du roi Amnaï, le prince Koceïla, voit le jour. Le royaume juif de l'Est et le royaume chrétien de l'Ouest ne forment alors qu'un seul peuple, luttant contre les premières invasions arabo-musulmanes. Mais surmonteront-ils les coups du sort ? Et, cette fois, la roue va-t-elle tourner?
Dans ce roman, Raouf Oufkir conte la jeunesse de Koceïla et Dihya — dite la Kahena —, jeunes seigneurs de la Berbérie. Une histoire vraie ouvrant au lecteur les portes de forteresses vertigineuses, lui faisant découvrir les magnificences byzantines de l'antique et légendaire Carthage comme les somptueux palais du Caire, de Damas et d'Alexandrie. Avec panache et flamboyance, il dévoile les ambitions et les guerres de souverains bercés par des illusions de grandeur mais prêts à toutes les intrigues pour une victoire, une part de terre, de gloire, ou, parfois, la liberté.
Raouf Oufkir, titulaire d'un DEA d'histoire à Paris-VIII,
a déjà publié Les Invités (Flammarion, 2003).
Il est également le fils aîné du général Oufkir." (4ème de couverture)
"Citadelle de Baghaïa, Berbèrie, vile siècle. Le roi Tabet consomme son désespoir quand, au même instant, le fils du roi Amnaï, le prince Koceïla, voit le jour. Le royaume juif de l'Est et le royaume chrétien de l'Ouest ne forment alors qu'un seul peuple, luttant contre les premières invasions arabo-musulmanes. Mais surmonteront-ils les coups du sort ? Et, cette fois, la roue va-t-elle tourner?
Dans ce roman, Raouf Oufkir conte la jeunesse de ...

Berbèrie ; Moyen-Âge ; Roman historique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 313 FAR

"La vibration de la voix, l'empathie du discours, l'ampleur généreuse du geste ne pouvaient tromper. Oui, le général de Gaulle les avait compris et n'allait pas les abandonner, eux, ces pieds-noirs en plein désarroi qui avaient trouvé leur sauveur. C'était il y a 50 ans, le 4 juin 1958, sur le Forum à Alger. Le Général lançait son célèbre «Je vous ai compris !», déchaînant l'enthousiasme de la foule. Mais quatre ans plus tard, après avoir cru aveuglément que l'Algérie resterait française, un million de pieds-noirs prenaient le chemin de l'exil, payant ainsi tragiquement leur tribut au sens de l'Histoire. Cet ouvrage se propose de donner libre cours à la parole, si subjective soit-elle, de ces «rapatriés» que la France n'accueillit pas toujours comme les siens. De laisser affleurer les souvenirs, les émotions, les expériences les plus diverses d'une vie qui a pris fin pour eux il y a 45 ans. Sans a priori, sans idée préconçue ni parti pris idéologique, il est temps d'écouter sereinement cette parole trop longtemps objet de polémiques, condamnée parce qu'elle cristallisait toutes les passions autour du passé colonial de la France."
"La vibration de la voix, l'empathie du discours, l'ampleur généreuse du geste ne pouvaient tromper. Oui, le général de Gaulle les avait compris et n'allait pas les abandonner, eux, ces pieds-noirs en plein désarroi qui avaient trouvé leur sauveur. C'était il y a 50 ans, le 4 juin 1958, sur le Forum à Alger. Le Général lançait son célèbre «Je vous ai compris !», déchaînant l'enthousiasme de la foule. Mais quatre ans plus tard, après avoir cru ...

Pieds-noirs ; Rapatriement ; Témoignage

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00941

"Rien ne prédestinait Yousouf, gamin grandi dans l'entourage de Napoléon I" sur l'île d'Elbe jusqu'en 1815, à devenir un héros de légende. Capturé par des pirates, vendu comme esclave au bey de Tunis, le jeune homme devient un des personnages les plus en vue de la ville. Mais la passion clandestine qu'il vit avec Kabira, la petite-fille du bey, le met en danger de mort : menacé, il fuit précipitamment en juin 1830. Il rejoint alors l'armée française qui s'apprête à envahir l'Algérie, participe à la prise d'Alger et à la conquête du pays.
Redoutable sabreur menant ses amours comme des charges de cavalerie, Yousouf trouve un adversaire à sa mesure en la personne d'Abd el-Kader, le Commandeur des croyants qui prêche le djihad contre les Roumis. Pendant quatorze ans, Yousouf n'aura qu'une obsession éliminer l'émir, cet ennemi qui lui ressemble comme un frère.
Yousouf le flamboyant est une fresque haute en couleurs, un récit trépidant peuplé d'amour et de fêtes galantes dignes des Mille et une nuits. L'histoire poignante d'un homme dont la vie se confond avec la naissance de l'Algérie."
"Rien ne prédestinait Yousouf, gamin grandi dans l'entourage de Napoléon I" sur l'île d'Elbe jusqu'en 1815, à devenir un héros de légende. Capturé par des pirates, vendu comme esclave au bey de Tunis, le jeune homme devient un des personnages les plus en vue de la ville. Mais la passion clandestine qu'il vit avec Kabira, la petite-fille du bey, le met en danger de mort : menacé, il fuit précipitamment en juin 1830. Il rejoint alors l'armée ...

Roman historique ; Yussuf ( 1808/1809- 1866) ; 1830-1870

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 845 GOD

"Après les Héritiers d'Hippocrate (Flammarion), survol d'un demi-siècle de pratique médicale, Pierre Godeau nous fait partager son expérience personnelle du drame algérien: À l'image d'Épinal nostalgique et démodée de l'Algérie, brièvement entrevue quelques Amis avant le soulèvement de novembre 1954, se substitue une autre vision. C'est au cours d'un séjour comme
médecin lieutenant en Petite Kabylie qu'il consacre ses soins à une population rurale déchirée par la guerre. L'auteur nous fait découvrir cette médecine de terrain conduite avec de faibles moyens, laissant une place essentielle à l'improvisation, mais surtout la rencontre entre sa personnalité et celle des paysans kabyles avec qui s'établit rapidement une amicale connivence au-delà des clivages socioculturels et religieux.
Profondément marqué par cette Aventure algérienne, après le fol espoir du 13 mai 1858 et l'échec final du maintien de la présence française, Pierre Godeau reviendra trente ans plus ta r d en Kabylie à l'occasion d'une tournée de conférences. Contre toute attente, l'accueil émouvant que lui réserve la population témoigne que le temps n'a pas effacé l'amitié ancienne.. Cependant, les premiers stigmates de l'islamisme rampant et de l'intolérance laissent prévoir dès 1986 les troubles qui ravagent actuellement l'Algérie.
Ce témoignage vécu et objectif d'un médecin humaniste donne un éclairage particulier aux événements algériens et mérite une place de choix dans la réflexion de nos contemporains."
"Après les Héritiers d'Hippocrate (Flammarion), survol d'un demi-siècle de pratique médicale, Pierre Godeau nous fait partager son expérience personnelle du drame algérien: À l'image d'Épinal nostalgique et démodée de l'Algérie, brièvement entrevue quelques Amis avant le soulèvement de novembre 1954, se substitue une autre vision. C'est au cours d'un séjour comme
médecin lieutenant en Petite Kabylie qu'il consacre ses soins à une population ...

Témoignage ; Médecin ; Kabylie ; Guerre d'Algérie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00458

"Du débarquement allié de 1942 aux premiers jours de l'insurrection, en 1954, l'Algérie connut douze ans de "drôle de paix". Qui devina combien elle était précaire ? Qui vit venir la guerre, prélude à l'indépendance ? Personne. Presque tous croyaient à l'éternité.
Le roman de Norbert Régina est une fresque ambitieuse où l'histoire d'un pays, d'une ville et de ses habitants, revit à travers les destins croisés de deux familles oranaises, les Régnier et les Partouche. Les uns, de riches bourgeois, n'imaginent pas la fin de leurs privilèges. Les autres rêvent d'intégration sociale.
Tous aiment passionnément une terre de lumière et d'ombre, où les passions se jouent derrière les persiennes closes. Mais ils se trompent sur un peuple qui, en secret, s'organise déjà. Tandis que sèche à peine le sang versé lors des massacres de Sétif, Luc Régnier ne songe qu'à séduire la belle Nina Partouche. Il ne comprend pas les alarmes de son frère Thomas, un libéral déchiré.
Pour la première fois, un roman éclaire la période qui précéda la guerre d'Algérie. La mort et l'amour gouvernent ici une reconquête de la mémoire qui devrait émouvoir : le temps, en effet, n'efface pas tout." (4è couv.)
"Du débarquement allié de 1942 aux premiers jours de l'insurrection, en 1954, l'Algérie connut douze ans de "drôle de paix". Qui devina combien elle était précaire ? Qui vit venir la guerre, prélude à l'indépendance ? Personne. Presque tous croyaient à l'éternité.
Le roman de Norbert Régina est une fresque ambitieuse où l'histoire d'un pays, d'une ville et de ses habitants, revit à travers les destins croisés de deux familles oranaises, les ...

Roman historique ; Oran, commune ; Guerre d'Algérie ; 1940-1953

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Roman [27]

Biographie [17]

Littérature [16]

Roman historique [16]

Guerre d'Algérie [15]

Algérie [13]

Colonisation [13]

Histoire [12]

Récits personnels [9]

Témoignage [9]

Religion [8]

Condition de la femme [7]

Sahara [7]

Etude historique [6]

Kabylie [6]

Hoggar [5]

Maroc [5]

Méditerranée [5]

Mémoire [5]

Oran, commune [5]

Pieds-noirs [5]

Récit [5]

1954-1962 [4]

Afrique [4]

Algérie française [4]

Après 1962 [4]

Bassin méditerranéen [4]

Description et voyage [4]

FLN [4]

Islam [4]

Islam et politique [4]

Militaire [4]

Moyen-Âge [4]

Musulman [4]

Pétain, Maréchal [4]

Politique [4]

Société [4]

Alger, commune [3]

Autobiographie [3]

Campagne d'Italie [3]

Colonialisme [3]

Constantine, commune [3]

Constantine, département [3]

Culte [3]

Dogme [3]

Droit musulman [3]

Empire colonial [3]

Enfance [3]

Exode [3]

France -- Colonies -- Histoire (HA) [3]

Gaullisme [3]

Géographie [3]

Grande Guerre 1914-1918 [3]

Histoire coloniale [3]

Homme militaire [3]

Institution [3]

Islamisme [3]

Jeunesse [3]

Loi [3]

Monte Cassino [3]

Nouvelle [3]

Procès [3]

Seconde Guerre mondiale 1939-1945 [3]

Tunisie [3]

Voyage [3]

Weygand Maxime (1867-1965) [3]

1940-1953 [2]

1962 [2]

Afrique du Nord [2]

Armée [2]

Berbèrie [2]

Christianisme [2]

Civilisation [2]

Correspondance [2]

Débarquement [2]

Droit [2]

Eberhardt, Isabelle [2]

Empire [2]

Espagne [2]

Europe [2]

Expédition [2]

Foucauld Charles, vicomte De (1858-1916) [2]

Français [2]

France [2]

Gaulle, Charles de (1890-1970) [2]

Goislard de Monsabert, Joseph (général) [2]

Harki [2]

Histoire politique [2]

Histoire religieuse [2]

Indépendance [2]

Influence française [2]

islam et littérature [2]

Journalisme [2]

Juif [2]

Kairouan [2]

Légion étrangère [2]

Légionnaire [2]

Lettre [2]

Maghreb [2]

Maréchal Juin, Alphonse [2]

Margueritte, général [2]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z