m

Documents  Lugan, Bernard | enregistrements trouvés : 34

O

-A +A

P Q

UV

Bernard Lugan est docteur ès Lettres et enseigne l'histoire de l'Afrique à l'université de Lyon-III. Il fut professeur à l'université nationale du Rwanda de 1972 à 1983.
Il est conférencier au CHEZ ...


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : VID - 965.1 APH

Colloque organisé par l'"Association pour l'histoire" le 7 novembre 2016 sur l'Algérie.

Conférence ; Berbère ; 1830-1962 ; Algérie française

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 965.1 LUG

"Depuis 1962, l'écriture officielle de l'histoire algérienne s'est appuyée sur un triple postulat :
- Celui de l'arabité du pays nie sa composante berbère ou la relègue à un rang subalterne, coupant de ce fait, l'arbre algérien de ses racines.
- Celui d'une Algérie préexistant à sa création par la France à travers les royaumes de Tlemcen et de Bougie présentés comme des noyaux pré-nationaux.
- Celui de l'unité d'un peuple prétendument levé en bloc contre le colonisateur alors qu'entre 1954 et 1962, les Algériens qui combattirent dans les rangs de l'armée française avaient été plus nombreux que les indépendantistes.
En Algérie, ces postulats biaisés constituent le fonds de commerce des rentiers de l'indépendance. En France, ils sont entretenus par une université morte du refus de la disputatio et accommodante envers les falsifications, pourvu qu'elles servent ses intérêts idéologiques. Dans les deux pays, ces postulats ont fini par rendre le récit historique officiel algérien aussi faux qu'incompréhensible.
Cinquante ans après l'indépendance, l'heure est donc venue de mettre à jour une histoire qui doit, comme l'écrit l'historien Mohamed Harbi, cesser d'être tout à la fois « l'enfer et le paradis des Algériens ».
Ce livre répond donc aux interrogations fondamentales suivantes: l'essence de l'Algérie est-elle Berbère ou Arabe? Avant la conquête française, ce pays fut-il autre chose qu'une province de l'Empire ottoman? Les résistances d'Abd el-Kader et de Mokrani furent-elles des mouvements pré-nationaux? Que s'est-il véritablement passé à Sétif et à Guelma en mai 1945? La France a-t-elle militairement perdu la guerre d'Algérie? Quelle est la vérité sur le « massacre » du 17 octobre 1961 à Paris? Enfin, peut-on raisonnablement affirmer que la France ait « pillé » l'Algérie comme le prétendent certains?" (4ème couv.)
"Depuis 1962, l'écriture officielle de l'histoire algérienne s'est appuyée sur un triple postulat :
- Celui de l'arabité du pays nie sa composante berbère ou la relègue à un rang subalterne, coupant de ce fait, l'arbre algérien de ses racines.
- Celui d'une Algérie préexistant à sa création par la France à travers les royaumes de Tlemcen et de Bougie présentés comme des noyaux pré-nationaux.
- Celui de l'unité d'un peuple prétendument levé en ...

Etude historique ; Berbère ; Régence d'Alger ; Abd el-Kader (1808-1883) ; Nationalisme -- Algérie -- 1945-1970 ; 1945 - (évènements de Sétif et de Guelma) ; 17 octobre 1961

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 968 LUG

Longtemps, on a semblé croire que l'Afrique noire souffrait de l'héritage colonial et que ses maux disparaîtraient avec l'aide des anciennes puissances impérialistes, estime Bernard Lugan. Aujourd'hui, le constat de faillite est patent. Après trente ans d'indépendance, peut-on continuer à charger la colonisation de tous les maux ? Bien des Africains eux-mêmes ne le croient plus. En réalité, l'aide internationale a été déversée en pure perte, et les acquis de la période précédente ont été réduits à néant, sous l'effet de l'explosion démographique, de la corruption, et aussi d'idéologies dévastatrices. L'échec est évident dans les domaines agricole, écologique, sanitaire, urbain, politique. L'Afrique, endettée, est quasiment écartée du commerce mondial et ses matières premières agricoles sont concurrencées par les productions asiatiques. Les conflits ethniques ont presque partout pris le dessus, annihilant toute perspective de développement. L'Afrique, aujourd'hui, est un continent sinistré. Aux yeux de l'auteur, c'est en grande partie sa faute et celle d'une assistance dispensée sans discernement ni contrôle. En dépit d'un discours tiers-mondiste encore largement répandu, les faits sont là. Aussi est-ce d'abord en elle-même que l'Afrique doit chercher des remèdes et des motifs d'espérer.
Longtemps, on a semblé croire que l'Afrique noire souffrait de l'héritage colonial et que ses maux disparaîtraient avec l'aide des anciennes puissances impérialistes, estime Bernard Lugan. Aujourd'hui, le constat de faillite est patent. Après trente ans d'indépendance, peut-on continuer à charger la colonisation de tous les maux ? Bien des Africains eux-mêmes ne le croient plus. En réalité, l'aide internationale a été déversée en pure perte, et ...

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00217

"L'Afrique du Nord est formée de cinq pays (Égypte, Libye, Tunisie, Algérie et Maroc) que ce livre présente dans leur longue
durée historique.
A l'est, centrée sur l'étroit cordon du Nil, l'Égypte développa, dès le 5e millénaire av. J.-C., une civilisation aussi brillante qu'originale. A l'ouest, en Berbérie, apparurent au vie siècle av. J.-C., trois royaumes berbères dont les limites correspondaient aux actuels États du Maghreb. Rome imprégna ensuite toute la région de sa marque. L'empire byzantin qui lui succéda s'établit de l'Égypte jusqu'à l'est de l'actuelle Tunisie, renonçant à la plus grande partie du Maghreb où la «reconquête » berbère eut raison du vernis romano-chrétien. Aux VIIe-VIIIe siècles, l'islamisation provoqua une rupture entre les deux rives de la Méditerranée ainsi qu'une profonde mutation des sociétés nord-africaines. Au XVIe siècle, l'expansion turco-ottomane subjugua toute l'Afrique du Nord avant de buter sur le Maroc qui réussit à maintenir son indépendance en s'alliant à l'Espagne chrétienne. Durant la période coloniale, les Britanniques s'installèrent en Égypte, les Italiens disputèrent le vide libyen à la Turquie et, à l'exception de la partie nord du Maroc devenue protectorat espagnol, le Maghreb fut tout entier rattaché au domaine français. L'Égypte recouvrit son indépendance en 1922, la Libye en 1951. Quant au Maghreb, il connut des péripéties sanglantes avec la guerre d'indépendance algérienne (1954-1962). En dépit d'une « arabité » postulée et d'une islamisé commune, les cinq pays composant l'Afrique du Nord eurent ensuite des destins divers illustrés par l'épisode dit des «printemps arabes e.
Riche d'une centaine de cartes en couleur, ce livre est l'outil de référence indispensable à tous ceux qui veulent connaître les constantes qui fondent la géopolitique de cette arrière-cour de l'Europe qu'est l'Afrique du Nord." (4ème couv.)
"L'Afrique du Nord est formée de cinq pays (Égypte, Libye, Tunisie, Algérie et Maroc) que ce livre présente dans leur longue
durée historique.
A l'est, centrée sur l'étroit cordon du Nil, l'Égypte développa, dès le 5e millénaire av. J.-C., une civilisation aussi brillante qu'originale. A l'ouest, en Berbérie, apparurent au vie siècle av. J.-C., trois royaumes berbères dont les limites correspondaient aux actuels États du Maghreb. Rome imprégna ...

Afrique du Nord ; Etude historique ; Colonisation ; Histoire coloniale ; Protectorat du Maroc ; Protectorat de Tunisie ; 1830-1962

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 307 LUG

"Les Berbères ou Imazighen (Amazigh au singulier) constituent le fond ancien de la population de l'Afrique du Nord. Ils formaient à l'origine un seul Peuple qui fut peu à peu fragmenté par une histoire à la fois riche, complexe et mouvementée. Les partisans de l'arabo-islamisme affirment qu'ils sont sortis de l'histoire, leur conversion à l'Islam les ayant inscrits de façon irréversible dans l'aire politicoculturelle de l'arabité. D'autres vont jusqu'à nier leur existence comme le ministre algérien de l'Éducation nationale qui déclara en 1962 qu'ils «sont une invention des Pères Blancs ».
Tout au contraire, les Berbères affirment leur identité et leur antériorité. Aujourd'hui, le « Réveil berbère » qui est devenu transnational se radicalise, certains allant jusqu'à dire avec Mohammed Chafik : « Etsi l'on décolonisait l'Afrique du Nord pour de bon ! »
Qui sont donc les Berbères ? Quelle est leur origine ? Comment furent-ils islamisés ? Quelle est leur longue histoire ? Comment se fait aujourd'hui la renaissance de la berbérité ? Peut-elle être une alternative au fondamentalisme islamique ?
C'est à ces questions qu'est consacré ce livre qui n'a pas d'équivalent. Son approche est ethno historique et couvre une période de 10 000 ans. Il est illustré par de nombreuses cartes en couleur et par des photographies.

Bernard Lugan
Auteur notamment d'une Histoire de l'Égypte, d'une Histoire du Maroc et d'une monumentale Histoire de l'Afrique, Bernard Lugan est universitaire. Il dirige un séminaire à l'École de Guerre, il dispense un enseignement aux Écoles de SaintCyr-Coêtquidan, il est conférencier pour l'IHEDN et il dirige la revue mensuelle par internet l'Afrique réelle." (4ème de couverture)
"Les Berbères ou Imazighen (Amazigh au singulier) constituent le fond ancien de la population de l'Afrique du Nord. Ils formaient à l'origine un seul Peuple qui fut peu à peu fragmenté par une histoire à la fois riche, complexe et mouvementée. Les partisans de l'arabo-islamisme affirment qu'ils sont sortis de l'histoire, leur conversion à l'Islam les ayant inscrits de façon irréversible dans l'aire politicoculturelle de l'arabité. D'autres vont ...

Berbère ; Berbèrie ; Histoire ; Conquête ; Islam ; Colonisation

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

God Bless Africa Lugan, Bernard | Carnot 2003

Monographie

UV


Cote : 968 LUG

"Selon une étude récente de l'ONU, près de quarante millions d'Africains pourraient mourir de faim dans les prochains mois !
Depuis trop longtemps déjà, l'Afrique est terre de tragédies : guerres, pandémies, famines... La situation ne cesse d'empirer, malgré les milliards de dollars et d'euros qui y sont déversés chaque année. Est-ce sans espoir ?
Bernard Lugan montre avec force que cet espoir existe, à la seule condition que les acteurs, africains comme occidentaux, s'en prennent enfin aux vraies causes, en cessant de s'abriter derrière les discours dogmatiques.
Preuves à l'appui, l'historien rétablit les vérités essentielles de la « question africaine » :
- non, l'esclavagisme occidental n'a pas vidé le continent de ses forces vives ;
- non, les puissances coloniales ne se sont pas enrichies de la sueur ni du sang des colonies ;
- oui, des frontières héritées de la colonisation sont cause de massacres et il faut oser les redéfinir ;
- oui, les États africains, indépendants depuis une quarantaine d'années, sont largement responsables de leur situation ;
- oui, la démocratie à l'occidentale est génératrice de catastrophes car elle ne tient pas compte des réalités ethniques qui déchirent des nations artificielles ;
- oui, les hommes politiques africains ont intérêt à culpabiliser leurs partenaires des pays industrialisés pour mieux percevoir les milliards de l'aide internationale ;
God Bless Africa : un réquisitoire au vitriol qui décape les idées reçues, des solutions qui laminent le « politiquement correct ». Un seul objectif : la prise de conscience, noire et blanche, pour sauver le Continent d'une mort programmée.
Il y a urgence !"
"Selon une étude récente de l'ONU, près de quarante millions d'Africains pourraient mourir de faim dans les prochains mois !
Depuis trop longtemps déjà, l'Afrique est terre de tragédies : guerres, pandémies, famines... La situation ne cesse d'empirer, malgré les milliards de dollars et d'euros qui y sont déversés chaque année. Est-ce sans espoir ?
Bernard Lugan montre avec force que cet espoir existe, à la seule condition que les acteurs, ...

Afrique ; Pauvreté ; Social ; Economie ; Guerre ; Colonisation ; Ressources naturelles

... Lire [+]

Z