m

Documents  Sèbe, Alain | enregistrements trouvés : 7

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00992

""«En pays touareg» se veut une approche, principalement par l'image, de différents aspects de la société touarègue lors d'une période, relativement courte, de sa longue et tumultueuse histoire. C'est dans cet esprit que les thèmes traités ont été choisis, le but étant de brosser un portrait aussi ressemblant que possible des traditions des tribus Kel-Ahaggar et Kel-Ajjer,
nomades du Sahara central." (4ème couv.)

Ouvrages illustrés ; Désert ; Sahara ; Photographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A00992

""Une traversée du désert" est le fruit d'une longue réflexion
sur les nombreux reportages photographiques que j'ai réalisés
au Sahara, Cet ouvrage souhaite faire partager au "voyageur livresque" la beauté sauvage du désert, les étapes qui rythment
quotidiennement méharées ou expéditions en tout-terrain,
mais aussi et surtout, les émotions qui naissent de la rencontre
avec les Grandes Espaces. " (4ème couv.)

Ouvrages illustrés ; Désert ; Sahara ; Photographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 916.6 SEB

"C'est en professionnel de la photo qu'Alain Sèbe découvre le monde des Touaregs. Diplômé de l'Ecole de Photographie de Vevey (Suisse) en 1961, il ouvre bientôt un studio commercial à Nice. Quelques années plus tard, en 1970, un contrat va transformer sa vie : le Ministère Algérien du Tourisme lui confie une première mission photo dans le Grand Sud. Alain Sèbe va passer quelques mois à « apprendre » le Sahara : repérages aériens, pistes, remontées d'oueds, recherches des campements, en voiture ou à chameau, le plus souvent à pied. Le désert se mérite.
Il envoûte aussi. Ce premier reportage sera suivi de nombreux autres à titre privé, au cours desquels mûrira TAGOULMOUST, recueil d'émotions plutôt que d'observations. Et c'est là une première originalité d'Alain Sèbe que d'avoir su communiquer ce qu'il a ressenti, sans en altérer, ni la spontanéité, ni cette pureté dont le Sahara est si prodigue. Malgré ses multiples séjours dans le Hoggar et le Tassili des Ajjers, Alain Sèbe ne veut pas du titre d'expert du monde touareg. Pas d'explication donc, pas d'analyse, pas de maquillage. Seulement des extraits de notes de route, pour situer les prises de vues. Pas de parrainage, pas de philosophie, pas de jugement, mais des poèmes propres à entrouvrir un peu le voile qui masque l'âme touarègue.
Pourtant, là où l'originalité d'Alain Sèbe s'épanouit, c'est dans la volonté forcenée de réaliser TAGOULMOUST en respectant intégralement la maquette dont il a décidé les moindres détails. Dès lors, plus de compromis possible. Le photographe devient homme orchestre, et résoud les uns après les autres, avec un acharnement de fourmi, les innombrables problèmes de l'auto-édition.
En 1975, Alain Sèbe se sépare de son studio niçois pour ne se consacrer qu'à la réalisation de ce premier livre. Il lui faudra encore quatre ans d'efforts et de persévérance pour qu'enfin sorte TAGOULMOUST, hors des circuits classiques de l'édition. Le voici. A votre tour de le découvrir... Maintenant. Daniel Richelet" (4ème couverture)
"C'est en professionnel de la photo qu'Alain Sèbe découvre le monde des Touaregs. Diplômé de l'Ecole de Photographie de Vevey (Suisse) en 1961, il ouvre bientôt un studio commercial à Nice. Quelques années plus tard, en 1970, un contrat va transformer sa vie : le Ministère Algérien du Tourisme lui confie une première mission photo dans le Grand Sud. Alain Sèbe va passer quelques mois à « apprendre » le Sahara : repérages aériens, pistes, ...

Ajjer, Tassili des ; Sahara ; Ouvrages illustrés ; Photographie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 916.6 SEB

"«... Le survol à basse altitude est une source d'émotions insoupçonnées au sol. Ce sont ces découvertes, ces révélations, que j'espère recréer dans Moula-Moula. Pas question donc, d'inventaire géographique, mais plutôt, comme dans Tagoulmoust, d'un essai de partage de quelques unes des images qui m'ont le plus frappé. Parmi celles-ci, le Grand Erg Occidental, survolé pendant trois heures reste peut-être l'expression d'une vacuité ou d'un éternel qui force toujours mon interrogation. Alors que le Hoggar s'est imposé par son côté monumental, le Tassili n'Ajjer par son mélange de douceur et de puissance ; c'est l'harmonie des ksours de la Saoura, ou l'extrême humanité de l'architecture ibadhite qui m'a séduit. Cette extraordinaire vision "d'en haut" laisse des empreintes profondes, durables. Tout à la passion de saisir l'instant, de ne laisser filer aucune des précieuses minutes de cet enchantement, ce n'est qu'en fin de mission que j'ai pris conscience des difficultés de pilotage, imposées par les exigences de la prise de vue...
Alain Sèbe"
"«... Le survol à basse altitude est une source d'émotions insoupçonnées au sol. Ce sont ces découvertes, ces révélations, que j'espère recréer dans Moula-Moula. Pas question donc, d'inventaire géographique, mais plutôt, comme dans Tagoulmoust, d'un essai de partage de quelques unes des images qui m'ont le plus frappé. Parmi celles-ci, le Grand Erg Occidental, survolé pendant trois heures reste peut-être l'expression d'une vacuité ou d'un ...

Sahara ; Photographie ; Photographie aérienne ; Désert ; Paysage ; Population ; Oasis ; Bâtiment d'habitation

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 309 SEB

recueil de photos du hoggar et tassili n'ajjer accompagné de poèmes touaregs

Photographie ; Poème ; Touareg

... Lire [+]

Nuage de mots clefs ici

0
Z